SALT'N'PEPPA

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par l'étude d'un tableau en cours d'espagnol, il y a... assez longtemps, on va dire ! Les Ménines de Vélasquez, ça vous parle ?

14a731b61387a8bb74753f7f6667bd19.jpg

Alors que le tableau est rempli de personnages (dont Vélasquez himself), l'infante Marguerite-Thérèse aimante à elle seule tous les regards. Il faut dire que c'est elle la plus jolie, avec ses souliers vernis, et ses tâches de rousseur et cette robe qui en impose, ma chère ! Tout ça pour dire que cette fillette m'a toujours fasciné, et que donc, en découvrant cette salière et cette poivrière éditées par Undergrowth Design, j'ai flashé.

c78b78560fda21d008df66449e20c025.jpg
Interference Salt & Pepper Shakers, par Undergrowth Design

C'est kitsch, mais... oui, j'ai des goûts parfois très kitsch. Tant qu'on y est, je peux donc l'avouer : j'ai également un gros faible pour ces flacons à huile et à vinaigre dessinés par Carol Jacobs pour PO: :

ecb8e2d029fb29b2aded57e10d6950db.jpg
Birdrizzlers, par Carol Jacobs pour PO:

Cette fois, ça ne fait plus aucun doute : j'adore les oiseaux. Et j'aime particulièrement la ligne épurée de ceux-ci qui les apparente davantage à des petites sculptures qu'à des objets de la table. (la photo n'est pas vraiment à la hauteur, je trouve...)

Sur ce, je vais aller me préparer une salade que je vais assaisonner en me lamentant sur l'absence insupportable de princesse et d'oiseaux dans mon monde de Bisounours...

Les commentaires sont fermés.