RENVERSANT

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par un gros splash. Quel(le) maître(sse) n'a jamais eu une petite crise de panique en voyant sa belle nappe maculée de vin à l'issue d'un dîner entre amis (qu'on n'invitera plus jamais) ? Je vais pas trop la ramener, car primo je ne possède pas de nappe, et deuzio, je suis plus souvent qu'à mon tour du côté des renverseurs... La dernière fois, au restau, mon verre de vin s'est carrément écrasé par terre après avoir traversé la table et copieusement arrosé l'amie qui se trouvait face à moi. Bon... ça arrive. Et libre à certains de penser que ça m'arrive plus souvent qu'aux autres. Je m'en fiche, parce que désormais, j'ai une alliée dans ce monde de convives bien comme il faut qui, eux, ne renversent jamais rien. Elle s'appelle Kristine Bjaadal et... bon, son invention n'est pas encore commercialisée, mais gageons que sa nappe Underfull trônera bientôt en tête de gondole. Je vous laisse regarder les images, elles parlent d'elles-mêmes >

 

320f46d2592432ed78cc27bad4725475.jpg
ed1cdf885c0cbb4d7990b4ee256fdcb4.jpg
74c2f061fa0912a4375f62263261a810.jpg
b726fbe34f8e7109e8b8e4cf0e188a0a.jpg
f5f90ee523d9a0c0e46555c914d5bb95.jpg

Vous avez compris le principe ? Lorsqu'on renverse un liquide sur cette nappe en coton damassé, les motifs qui, au début du dîner, étaient uniquement visibles en filigrane apparaissent soudain dans toute leur splendeur. Et si la tache (ou les taches - ça dépend si ma soeur est aussi invitée...) ne disparaît pas complètement au lavage, ce n'est pas très grave, parce que c'est joli, et au fil du temps, la nappe se bonifie comme le vin. Voilà, la boucle est bouclée.

Le seul problème de cette nappe... c'est que c'est un peu une invitation à la maladresse !

Dans le même esprit, Kristine Bjadaal a inventé Underskog, un tissu (mélange de velours et de satin) qui, avec l'usure révèle lui aussi un motif.

601ae98e3cdfa1fb03c0e1320a2ea969.jpg
Crédit photos : Kristine Bjadaal

 

Le tissu d'origine n'est pas folichon... mais l'idée est plus que séduisante.

Rendre à la vieillesse ses lettres de noblesse en lui dessinant une seconde jeunesse est un bien beau dessein, vous ne trouvez pas ? Pouet pouet ! (c'est pour casser le ton sérieux de cette dernière phrase)

Commentaires

  • Riche idée, à la fois pratique et poétique ! Belle trouvaille Homme Sweet Home !

  • Terrible ! J'adore ! J'ai justement renversé un verre de vin rouge cette semaine ... Gaston Lagaffe, c'est moi ;o)

Les commentaires sont fermés.