SWEET DESIGNER - Page 2

  • SCULPTURAL NETWORK

    T O U T A C O M M E N C É

     

    comme dans un poème. Ou plutôt un haïku. Bref. Je suis plus pouet-pouet que poète comme garçon, donc je ne vais pas m'étendre davantage… N'empêche que je trouve la collection Farming Net du studio japonais Nendo incroyablement poétique. Comme quoi, on peut faire des merveilles avec de simples filets agricoles (bon… à condition d'avoir de la suite dans les idées et de pouvoir les thermoformer ;)

     

    古池

    蛙飛込む

    水の音

     

    farming-net_lamp_image01.jpg

    nendo.jpg

    farming-net_object02_b.jpg

    farming-net_object_group_e.jpg

    farming-net_object_group_g.jpg

    farming-net_object46.jpg

    farming-net_object_group_m.jpg

     

    Crédit photos : Nendo 

     

    PS : Static Bubbles à découvrir du 21 janvier au 03 mars 2012 à la Carpenters Workshop Gallery à Paris. 

  • NOMADES' LAND

    T O U T  A  C O M M E N C É

     

    à la Star Academy du Design de Eindhoven. Si vous avez aimé la prestation de Lotty Lindeman, tapez 1 !

    (Rhooo... Ben je sais pas comment ils font à la télé pour enchaîner derrière ça, mais là, j'ai comme une sorte de writer's block...)

    Faisons simple. Aujourd'hui, j'aimerais déclarer à ma flamme à une jeune designer originaire des Pays-Bas. Elle s'appelle donc Lotty Lindeman, on peut dire qu'elle a été à bonne école (littéralement), et je propose qu'on se lève tous non pas pour Danette mais pour Tassenkast !

     

    dzn_Tassenkast-by-Lotty-Lindeman-01_squ.jpg

    Tassenkast, chers lecteurs, c'est une collection de valises uniques en leur genre, des valises qui se muent en étagères lorsqu'on les suspend ou en tables de chevet lorsqu'on les pose à côté d'un lit.

     

    dzn_Tassenkast-by-Lotty-Lindeman-06_squ.jpg

     

    dzn_Tassenkast-by-Lotty-Lindeman-041.jpg

     

    lotty-lindeman-4.jpg

    lotty-lindeman-3.jpg

    136-4.jpg

    Intérieur d'une chambre de l'hôtel Lloyd à Amsterdam

     

    Tassenkast, c'est la mobilité au service des intérieurs trop statiques, c'est l'élégance du bois, du tissu et du cousu main, c'est un parfum d'escapade à Londres, Tokyo, Stockholm, Buenos Aires et / ou Dunkerque à domicile... C'est aussi l'incarnation parfaite de la destructuration massive de nos foyers...  Bref, selon moi, Tassenkast, c'est purement brillant.

     

    PS : Lotty Lindeman fait plein d'autres trucs canons que je vous invite à découvrir ici.

     

  • MARIE, COUCHE-TOI LÀ

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

     

    par un constat moins terre à terre qu'il n'y paraît : un sol, c'est pas juste un sol, quoi, je veux dire, non mais c'est vrai, moi par exemple, ben quand je me lève le matin, je me rallonge presque aussitôt par terre pour faire ma gym, tu vois, et les enfants, on se demande pourquoi on leur a acheté un bureau puisque de toute façon ils font leurs devoirs allongés par terre à plat ventre, et le canapé, oh ben le canapé il est pas près d'être usé à ce rythme-là vu que de toute façon, on est toujours vautrés sur le tapis du salon, alors !

    En clair : nous sommes des tas à pratiquer des tas d'activités à même le sol. Et cette manie n'est pas passée inaperçue aux yeux des 5.5 Designers qui ont imaginé ça >

     

    1901-architecture-design-muuuz-web-magazine-blog-5-5-designers-karpett-1.jpg

     

    Karpett est un distributeur de confort, messieurs, dames ! Il suffit de le dérouler et hop, un tapis pour faire son yoga, hop, un terrain de jeu pour les mômes, hop, un lit d'appoint pour les amis jeunes qui n'ont pas froid aux yeux et pas mal au dos, et hop, hop, hop !

     

     

    1901-architecture-design-muuuz-web-magazine-blog-5-5-designers-karpett-2.jpg

    1901-architecture-design-muuuz-web-magazine-blog-5-5-designers-karpett-3.jpg

    Crédit photos : Tarkett / C. Clier

    Petite précision : Karpett a été imaginé dans le cadre d'une exposition organisée en partie par Tarkett, le spécialiste du revêtement de sol - CQFD

     

    Petite opinion : Karpett, c'est chouett (pouett pouett).

     

  • BANG BANG (MY BABY SAT DOWN)

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un arrivage massif de chères petites têtes brunes autour de moi. Ben oui, c'est Noël avant l'heure pour de nombreux couples (de bruns, donc) de ma connaissance. Un calvaire s'éteint, un bonheur s'éveille, vive les biberons, les insomnies, les pédiatres, les papouilles et autres massages californiens. Mamans, papas, tontons, tatas, papis, mamis et tutti quanti sont fous de joie. Les bébés (les "bébelles", en l'occurrence), eux, se demandent bien dans quel monde de fous ils viennent de mettre les pieds. La vie suit son cours, quoi... Pendant ce temps, certains réfléchissent à des solutions pour faciliter et embellir la vie de toutes ces petites familles.

    Les chaises hautes évolutives, on connaît déjà. Mais est-ce que vous connaissez Ovo, la dernière création de CuldeSac ? Non, parce que Ovo, c'est juste la classe. Ca vous transforme une banale prise de Blédiberk dans la cuisine familiale en brunch new-yorkais sur un rooftop avec Hercules and Love Affair aux platines ! Enfin bon, je dis ça, je dis rien...

     

    093011-highchair1_rect540.jpg

    ovo-highchair-minimal-culdesac.jpg

    dezeen_Ovo-high-chair-by-CuldeSac-5.jpg

    dezeen_Ovo-high-chair-by-CuldeSac-3.jpg

    prod_4756.jpg

    Crédit photos : CuldeSac

     

  • COME ON, VAUGH

    T O U T  A  C O M M E N C É

    au sein du département de design industriel de l'Institute of Technology de Carlow (Ceatharlach en gaélique, pour les curieux) en Irlande. C'est là que Trevor Vaugh et Nic Shannon se sont rencontrés, et c'est à Dublin, en 2007, qu'ils ont finalement ouvert leur studio. J'ai envie de dire qu'ils ont bien fait, car dans l'onglet "Projects" de leur website, il y a du bon, du très bon, du beau et du très beau. C'est bien simple, je ne sais plus si j'ai envie de m'asseoir, de me laisser choir, de danser devant le miroir ou d'allumer toutes les lampes alors qu'il ne fait pas encore noir (non, non, vous ne rêvez pas : je fais des rimes). Plus sérieusement, ce qui me séduit dans leurs créations, c'est la réflexion qu'il y a derrière, parce que je veux pas faire mon Charles Ingalls 2.0, mais sans réflexion, la création ne vaut rien. Voilà, c'est dit. Pfiou ! Engagé, le mec, ce matin !

    Bref. Je vous laisse découvrir tout ça en images, ça vaudra mieux...

     

     

    p03_c_large.jpg

    p03_b_large.jpg

    p03_d_large.jpg

    Wedge Stool

    p13_b_large.jpg

    p13_e_large.jpg

    cambium.jpg

    Cambium

    walking mirror.jpg

    Walking Mirror

    private jet.jpg

    Private Jet

    p10_b_large.jpg

    crunch.jpg

    Crunch

    NAL.jpg

    p05_g_large.jpg

    NAL

    p07_f_large.jpg

    Cityscape -Dublin.jpg

    Cityscape (Dublin)

    happy lamp.jpg

    p08_d_large.jpg

    Happy Lamp

     

    Crédit photos : Vaugh Shannon

     

    PS : Et la guerre, c'est pas bien, na !

  • FERME TA BRAGUETTE ET MONTE LE SON

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une grosse envie de planche à découper. Non, je rigole. Ma superficialité a ses limites. Pour être tout à fait franc, je me fiche des planches à découper comme de l'an 40 (tant qu'elles ne sont pas en bois et que la moitié de l'Alsace n'a pas disséminé ses germes dégusté une tarte flambée dessus avant moi...). Néanmoins (cherchez l'erreur), c'est bel et bien de planches à découper dont j'aimerais vous parler aujourd'hui. Parce qu'un peu de légerté n'a jamais fait de mal à personne, parce qu'il y a des gens dont c'est le métier d'en créer (si, si) , mais surtout parce qu'en furetant sur le site français de Urban Outfitters, je suis tombé sur ces créations "esthéticalement" sympathiques de Joseph Joseph (vendues en exclusivité sur le site susnommé) >

     

    planche à decouper joseph joseph sur urbanoutfitters.jpg

    5533411590002_Assort_l1.jpg

    5533411590000_Red_l1.jpg

     

    5533411590026_Assort_l1.jpg

    Crédit photos : Urban Outfitters

     

    Et tel un DJ aux platines du design, je profite de cette intro musicale pour enchaîner avec la présentation d'un autre morceau de choix : les écouteurs YI de Ji Woong (qui, à ma connaissance, n'ont malheureusement toujours pas trouvé de distributeur) parce qu'ils sont canons, et parce que je me rends compte que, depuis le retour des cache-nez, c'est vraiment une super idée.

     

    yi_earphones2.jpg

    3468911995_2f4923bdd3.jpg

    yi_earphones4.jpg

    Crédit photos : Ji Woong

     

    Sur ce, je vais refermer le site de Urban Outfitters, je vais continuer à couper mes tomates sur ma vieille planche Ikea, et avec l'argent économisé (!), je vais m'acheter une place pour le prochain concert de Feist et / ou Metronomy. Question de priorités ;)

     

  • IN THE MOOD FOR...

     

    I N  T H E  M O O D  F O R...

    Hans Wegner's Wishbone Chair

     

    weg.jpg

    wishbone chairs via style files.jpg

    5.png3.png

    96792_0_8-0972-contemporary-dining-room.jpg

    CH24-Wishbone-photo.jpg

    modern_furniture.jpg

    09124d1f703b.png

    tumblr_kz4lwh7PtJ1qzib5qo1_500.jpg

    dining_room_furniture-620x825.jpg

    4.png

    JohnJuliLiving.jpg

     

  • LE COUP DU BAMBOU

    T O U T  A  C O M M E N C É

    à Shangai, tout a continué à Honk Kong, et tout se poursuit aujourd'hui à Paris. Maxime, Sébastien et Louis-Florent se sont rencontrés en Asie et se sont fait remarquer lors du dernier salon Maison et Objets avec leurs meubles en bambou chouettes comme tout fabriqués dans la province du Zhejiang, en Chine. Si vous passez par la rue du Pont aux choux, dans le 3e arrondissement, arrêtez vous au numéro 4. Vous pourriez trouvez chez Seng Tai la table, la chaise ou le buffet que vous cherchez en vain depuis plusieurs mois. Des lignes pures, des courbes charmantes, quelques touches de couleur, un matériau écolo, des prix raisonnables… Voilà qui méritait bien une note (et qui aurait mérité une note plus originale, mais mon cerveau est à l'image du ciel parisien ce matin : embrumé) TGI Friday, donc, et bonne découverte !

    media_7704.jpg

    media_7680.jpg

    media_7681.jpg

    media_7779.jpg

    media_7786.jpg

    media_7799.jpg

    Crédit photos : Seng Tai

  • TOUS À POIL

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    à Rennes pour elles, chez Fleux pour moi. Elles, c'est Céline Merhand et Anaïs Morel, alias Les M, deux jeunes créatrices qui se sont rencontrées aux Beaux-Arts à Rennes. Moi… euh, ben, inutile d'entrer dans les détails. Et Fleux, comme bon nombre d'entre vous le savent, c'est la boutique incontournable du Marais (et du Web depuis quelques mois) pour tous les fans de design. C'est là que j'ai fait la connaissance des miroirs Halo, designé par Les M et édité par ENO en collaboration avec la brosserie Julio. Halo, c'est quoi ? C'est une série de miroirs ronds comme des ballons sertis de brosse fluo ou naturelle.

     

    Miroir-Halo_créateurs les m.jpg

     

     

    204489.jpg

    67767598.jpg

    Et puisque la brosse a le vent en poupe (croisons néanmoins les doigts très, très forts pour que les cheveux en brosse ne reviennent pas à la mode, parce que j'ai longtemps donné, et disons que c'est une période capillaire de ma vie sur laquelle je préférerais ne pas revenir), les M ont également imaginé ce chouette porte-lettres, baptisé Colline, toujours édité par ENO, toujours en collaboration avec la brosserie Julio.

     

     

    porte lettres eno.jpg

     

  • HORS / SÉRIE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

     

    le 10 novembre, chez Centre Commercial, la boutique lancée par les créateurs de la marque Veja qui n'en finit plus de faire baver notre portefeuille. Je ne vous refais pas le topo sur ce lieu incontournable puisque tout est déjà .

    Depuis le 10 novembre, disais-je donc, Centre Commercial accueille une exposition baptisée Hors Série qui met à l'honneur 6 créateurs de mobilier contemporain qui, plus à dessein qu'à défaut d'avoir trouvé des éditeurs prêts à s'engager, fabriquent leurs pièces en édition limitée. Ils sont designers, ébénistes, artisans, collectionneurs et l'on peut d'ores et déjà saluer leur démarche qualitative (à mettre en opposition avec "abattage quantitatif").

    Hier, les portes de Centre Commercial étaient ouvertes à tous ceux qui souhaitaient rencontrer ces jeunes talents. J'y suis allé pour vous (et un peu beaucoup pour moi aussi..) et je vous ai rapporté quelques clichés (bon, un IPhone, ça vaut pas un Canon 450…)

    Honneur à la seule demoiselle de cœur de l'exposition, j'ai nommé Anouchka Potdevin, dont je vous avais déjà parlé l'an passé. Si, si, rappelez-vous...

     

    Après les vases muraux en porcelaine / Formica, voici les meubles (fidèles au concept "junk to funk" de la créatrice rennaise). Gros coup de cœur pour cette banquette née de l'union des piètements de deux chaises anciennes… 

     

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

    ... et pour le tissu Kvadrat rouge pétard qui met en valeur le blond naturel du bois de la chaise Dsàt.

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

     Crédit photo : Centre Commercial 

     

    Enorme coup de cœur également pour les appliques lumineuses de l'ébéniste Antoine Mazurier.

     

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

     

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

    Crédit photo : Antoine Mazurier

     

    Installé depuis peu dans la Creuse, cet artisan (j'ai bien dit - enfin, c'est lui qui le dit, et à juste titre - "artisan" et pas "designer) réalise du mobilier sur mesure et des luminaires qui font rimer rareté avec beauté. 

     

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

      Crédit photo : Centre Commercial

     

    Question du jour (débattue hier avec le très sympathique Antoine Mazurier) : vaut-il mieux claquer 1000 euros chez Ikea et s'offrir 25 babioles ou dépenser 1000 euros pour s'offrir une pièce unique ? (Est-il bien nécessaire que je développe… ? Oui ? Non ? Oui, non, je crois qu'on va plutôt enchaîner)

    Je tire également mon bonnet (je ne suis pas très "chapeau" comme garçon) à Charles Kalpakian pour son étagère murale Bistable dont les couleurs et les volumes ont mis mes yeux sens dessus dessous.

     

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

     

    Levez les yeux et laissez-vous surprendre par l'imposant et très beau Vortex de François Corbière

     

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

    Crédit photo : Centre Commercial

     

     Mention spéciale, aussi, à son étonnant Centipede... 

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

    Baissez les yeux et laissez-vous attendrir par les Dogs (porte-revues / luminaires) de Charles Kalpakian (bis)

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

    Ne manquez pas également l'étonnant buffet Backgammon de Gezo Marques  

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

    Crédit photo : Centre Commercial  

    Et enfin, laissez-vous embarquer par le projet .21 de Paillerfrères. (très "brochures touristiques" toutes ces formules... mais on est lundi et je dois me mettre d'urgence au boulot... !)

     

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaiseCrédit photo : Centre Commercial

     

    J'ai fait tout bien, j'ai mis des liens partout, alors allez-y, allez voir les sites, portfolios & co de ces jeunes gens brillants et pleins d'avenir, et courez chez Centre Commercial au 2, rue de Marseille - Paris 10. L'expo dure jusqu'au 30 novembre !

     

    PS : les photos non créditées sont made HSH ...

  • MES NUITS SONT PLUS BELLES QUE VOS JOURS

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    … quand mon réveil a sonné ce matin. Ma première pensée a littéralement été "Je resterais bien la tête enfouie dans l'oreiller". (Toute relation de cause à effet avec le fait que j'ai peut-être un peu forcé sur le Regio hier soir serait purement fortuite…) J'ai à peine honte d'avouer que mon oreiller compte parmi mes meilleurs amis. (Oui, jai une vie sociale épatante) À ce titre, il est donc normal que je lui consacre une bonne partie de mon temps, non ? Bref. Tout ça pour dire qu'en fouillant dans ma "banque d'images" à la recherche d'une idée pour ma note du jour, j'ai dû réprimer un gros bâillement et une grosse envie de retourner flirter avec ma couette en (re)voyant ces images du "Zzzbook" de Daniel Gantes Redón. Imaginez donc : un oreiller conçu comme un livre dont on peut tourner les pages pour en modifier l'épaisseur… Le rêve, quoi.

     

     

    04_id_may_fe_i_gantes3rev.jpg

    gantes01d.jpg

    gantes02d.jpg

     

  • LET'S MAKE LLOV AND LISTEN TO DEATH FROM ABOVE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

     

    par une déclaration d'amour que les curieux ou les nostalgiques (ouais, bon, ce blog n'est pas non plus "Le petit conversatoire de Mireille"...) pourront retrouver . Je vais pas me lancer dans une ode à Llot Llov, mais on va dire que le coeur y est. Je vais plutôt laisser parler les photos de leurs dernières créations qui, à l'instar, des précédentes, me donnent des frissons (alors que concrètement il est 5 heures de l'aprèm et non du mat'). Zou !

     

    1_bild.jpg

     

    dezeen_Earl-by-llot-llov_5.jpg

    EARL est une suspension lumineuse articulée composée de 20 billes de bois enfilées sur un câble que l'on peut orienter à sa guise. Beau.

     

    7_bild.jpg

    9_bild.jpg

    10_bild.jpg

    ELIAS and SON sont des tables composées d'un plateau en verre coloré et d'un piètement en bois agrémenté d'un miroir qui ouvrent le champ des perspectives.

     

    2_bild.jpg

    4_bild.jpg

    5_bild.jpg

    ET est une collection de cadres / étagères dont la profondeur invite au "lâchage" de pulsions artistiques. Pour un peu qu'on ait du talent et des idées, comme Tiphaine Verdier-Mangan dont les oeuvres embellisent actuellement les vitrines de Bonton, ça peut valoir le coup de s'en procurer quelques-uns...

     

    photo1.JPG

    photo.JPG

     

    Crédit photos (à l'exception des 2 dernières -

    mais est-il bien nécessaire de le préciser ?) :

    Llot Llov

     

     

  • JUJU TUTU CHAPEAU POINTU

    T O U T  A  C O M M E N C É

    en 2009 à Singapour. C'est là que Timo Wong et Priscilla Lui ont ouvert Studio Juju, une sorte de laboratoire pluridisciplinaire qui donne aussi bien dans le design industriel que dans les meubles, les accessoires, la recherche, l'aménagement intérieur et les travaux conceptuels. La messe est dite. Et en voyant les photos de leurs créations, j'ai envie de dire "Amène". (Ils - les germes-  m'ont mis la fièvre pendant des heures, et niveau flow, j'ai un peu atteint le degré zéro de l'antibio, mais je lâche pas, non j'enchaîne…)

     

     

    duck2.jpg

    Duck Lamp

    70_5r0012138web.jpg

    Rabbit Tables

     

    72_7bb2.jpg

    Bollard and the black box (touch sensor lamp)

    piatti en corian.jpg

    Dough & Piatti

     

    60_20saporitiluxurytowers1.jpg

    Luxury Towers

    69_6os2.jpg

    69_6os1.jpg

    One-Shelves

    66_5826019-bambi-chairhandle.jpg

    Bambi Chair

    67_5728002-platypus-duo.jpg

    67_5728003-platypus-glass.jpg

    Platypus Chairs

     

    AT-lamps_green-and-wood_web.jpg

    AT Lamps

     

    Wobble_stack_web.jpg

    Wooden-cases_web.jpg

    Wobble and Mushrooms

     

    RAAQ+++

    Rien A Ajouter, Que du +++

     

    Crédit photos : Studio Juju

  • AUTRE COUTURE

     

    T O U T A C O M M E N C É

    avec ça >

    5811400341_7778c9bd5c.jpg

    Ca, c'est du Concrete Canvas, un matériau qui, comme son nom anglais l'indique est constitué de tissu et de béton et qui, une fois mouillé, peut être moulé, et qui devient rigide, waterproof et fireproof au séchage. Truc de oof, quoi.

    ConcreteCanvas_1.jpg

    Ca sert à quoi ? Un peu à tout et n'importe quoi.

    concrete-fabric-by-concrete-canvas-large.jpg

    medium_award_for_material_of_the_year_09_01c1_medium.jpg

    Ca sert à faire des tuyaux (Waouh...), des abris (Re-waouh...), des toitures (Re-re-waouh), des murs... et je vais m'arrêter là, car je suis à court de "waouh". Pas très excitant tout ça.

    Mais, mais... ça sert aussi à faire des fauteuils... (Waouh ? Mouais...)

    by Swedish-Ninja.jpg

    Swedish Ninja 

    ConcreteCanvas_3.jpg

    medusa erasmus scherjon.jpg

    Medusa, Erasmus Scherjon

     

    Et surtout, ça sert à faire des tabourets. Waouh ! (la présence d'un point d'exclamation indique que cette fois, il s'agit d'un vrai "waouh")

    concrete2.jpg

    concrete1.jpg

    concrete3.jpg

     

    Ces petites merveilles sont signées Florian Schmid, et... re-waouh !

    PS : note pour le futur > Ne jamais mettre plus de photos moches que de belles photos dans une note, car cela peut fausser l'impression générale... > Je vous invite donc à vous concentrer sur les trois dernières photos uniquement ;)

  • IN THE MOOD FOR...

     

    I N  T H E  M O O D  F O R...

    India Mahdavi's Bishop

     

    ELZEVIR-27.jpg

    1.png

    4465_india_mahdavi.jpg

    india-mahdavi_condesa_lightbar.jpg

    Le-bar-5-110114_L.jpg

    mahdavi8.jpg

    London_Townhouse_by_SHH_03_thumb.jpg

    aesop-2.jpg

    600.jpg

     

  • SUR-LE-CHAMP !

     

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    ... et tout est déjà terminé. Il m'arrive d'être sérieusement à la bourre, je veux dire dans la vie en général, mais alors là, je crois que j'ai explosé mon record. Mais ne dit-on pas qu'il vaut mieux tard que jamais ? (ouf... que ferait-on sans tous ces proverbes déculpabilisants...)

    Si vous avez eu la chance de participer au London Design Festival 2011 qui s'est achevé le 25 septembre, vous n'avez pas pu passer à côté. 30 x 8 mètres. C'est la taille du sublime Textile Field (champ de tissu, donc) imaginé par les frères Bouroullec pour l'éditeur de tissu danois Kvadrat et implanté au sein de la Raphael Gallery du Victoria and Albert Museum.

    Que dire, à part que ça en jette, que l'idée d'un lit immense sur lequel s'asseoir ou s'allonger pour admirer de l'art est torride, que ça me conforte dans l'idée qu'on devrait tous avoir chez soi une pièce dont le sol serait exclusivement composé de coussins, que j'aime Londres, que j'aime Kvadrat, que j'aime les frangins B... (et que j'espère qu'une personne va se désister et que je vais être admis en CAP de couture d'ameublement- si, si, je vous jure)

    Sur ce, je vous laisse admirer >

    dezeen_Textile-Field-by-Ronan-and-Erwan-Bouroullec_7.jpg

    dezeen_Textile-Field-by-Ronan-and-Erwan-Bouroullec_top1.jpg

    dezeen_Textile-Field-by-Ronan-and-Erwan-Bouroullec_10.jpg

    dezeen_Textile-Field-by-Ronan-and-Erwan-Bouroullec_11.jpgdezeen_Textile-Field-by-Ronan-and-Erwan-Bouroullec_3.jpg

     

  • DROP IT LIKE IT'S HOT

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un refus d'y croire. (Pour comprendre la phrase précédente, merci de remplacer le "y" par "la fin de l'été"). A l'heure où la plupart des gens qui ont les pieds sur terre commencent à écumer les boutiques à la recherche du parfait manteau pour cet hiver ou du plaid magique dans lequel ils pourront s'enrouler le soir et la fraîcheur venus, je continue de noyer mes pensées dans des rayons de soleil imaginaires... Le comble, c'est que dans mes rêves les plus fous, il y a tellement de soleil que je suis obligé de me mettre à l'ombre... Ca tombe presque bien, puisque j'ai trouvé THE parasol !

    e4d238e69bf1bb68ec8f6cdaadb074cf.jpg
    e6f520766ed1b52a1d9eb0e80d0e4b30.jpg
    28bc6694e0c9ac14f4206e0d1c32d4eb.jpg
    6cbf42de8407ce6f85b95e1cf3351c5a.jpg
    5d1769420311e863332bcd068b36c302.jpg
    b854c76599e3207a381b5b4b4d1ba0af.jpg
    972254f83d9980c18275392888d9ba20.jpg

    Pour être tout à fait franc, ce parasol imaginé par le designer portugais Rui Alves m'amuse plus qu'autre chose. Je ne crois pas que je le planterais sur ma terrasse (ça tombe bien, je n'en ai pas), mais je trouve l'ensemble fauteuil + tabouret + parasol assez harmonieux, et si Pharrell Williams était un ami, je lui en ferais cadeau sans hésiter. Il me semble que ça serait tout à fait son style.

    9188920067130635ceeb07167742cae0.jpg
    0cda045c7bb3308ac368411933668e94.png
    206331c5022fc10700cde96722f6e65a.jpg

    La plupart des autres créations de Rui Alves seraient également parfaites pour l'intérieur ludique et coloré de l'ami Skateboard P. Moi, en tout cas, je suis fan.

    9b5f8cb689c0879a1735b3459a2d99e3.jpg
    5697daf3a76874506ab1f800cd1d3b32.jpg
    Miu
    a1e15ca66f9ddfd34720854de45bf55a.jpg
    Fiss Family
    ec9b949ce1cb8f43513842d131047260.jpg
    21c928fcf5497a1b586329cee4d38606.jpg
    f1cad6520df7871f57a6b6721083ee60.jpg
    Welcome To The Jungle
    5aa8c6fa29888d6b2369182db5993ee4.jpg
    Hold On
    8351e3289aa6a7453e7b2e4d2e53c64c.jpg
    Avô
    Crédit photos : Rui Alves
  • SANS SUCRE, MERCI

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un rendez-vous chez mon médecin traitant qui, miracle, semble enfin avoir pris conscience qu'il suffisait de disposer quelques magazines sur la table de la salle d'attente pour dissiper les aigreurs des clients forcés d'y séjourner contre leur gré au moins 1 heure avant chaque rendez-vous. Tout ça pour dire que récemment, en parcourant les pages glacées de je ne sais plus quelle publication entre deux quintes de toux, je suis tombé sur la photo d'un buffet qui m'a immédiatement tapé l'œil.

    0e7dae2d1b83d8e81bfc437e5a788779.jpg
    Buffet Framed
    Koenraad Ruys pour Moca

    Déjà, il a été photographié derrière un canapé, et ne me demandez pas pourquoi, mais j'ai toujours trouvé que c'était une idée à piquer (celle du buffet derrière le canapé, pas celle de la photo d'un buffet derrière un canapé ;) Ensuite, il est cubique, il est sobre, il est élégamment coloré…

    bf2b1d1a9bb27869809fd876f620c1a1.jpg
    35fba544e6df3cb634e27495c43366c0.jpg
    1dd8f1c805ef76e0ea215b08ae900986.jpg

    Bref, il a tout pour me plaire. Il est signé Koenraad Ruys, et il est édité par Moca, une maison belge installée à Gent, en Belgique.

    Et sinon, Moca édite également des meubles imaginés par Steven Wittouck qui me donnent envie de suggérer à mon médecin traitant de revoir la déco de sa salle d'attente (qu'il vient de faire repeindre en orange - autant dire qu'il doit être malade)

    ac87fabc2f2f8e2a348047c0470ef024.jpg
    Fauteuil Cubic Arm
    Steven Wittouck pour Moca
    ce4a17e8984319b42b4bd2ceb748b418.jpg
    4c44b661f2d4cc915fd3b7ddb57c3d19.jpg
    Fauteuil Cubic
    Steven Wittouck pour Moca
    8bcc844f9ee63eee2cef5b77f3a0e891.jpg
    a72f6a3d319f7bf8264ee6a4cef8209c.jpg
    Poufs Seal
    Steven Wittouck pour Moca
    81835be88a14988ab9b69e65861d772e.jpg
    Crédit photos : Moca
  • RIJADA

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une rencontre, celle de Rihards Funts et Zane Homka, un duo letton qui a choisi d'exercer son talent au sein d'une agence de design baptisée Rijada. Je n'en sais pas beaucoup plus sur eux. Je pourrais vous dire que Zane adore les épinards et que Rihards a peur des araignées, mais ce serait mensonger, et ça ne nous avancerait pas beaucoup plus. Donc, histoire de faire plus ample connaissance avec eux, je vous propose tout simplement de jeter un oeil à quelques-unes de leurs créations, qui, selon moi, méritent un ample détour par Riga.

    9bfba31a164a83326cab01aea3de0775.jpg
    Rihards Funts et Zane Homka
    ec095451e3723b0d8a8f68d23d58cc86.jpg
    Vue d'ensemble d'une partie de la collection Rijada
    2b75485bf643794ff0c36070e12cf196.jpg
    Etagère en métal Skonto
    31febc9fa040f2572778abe6df789262.jpg
    Détail de l'étagère Skonto
    5974756f44990e57d81596068a403c30.jpg
    Miroir Alice
    17dc28df54dd3f4851b24d191258739a.jpg
    Mode d'emploi du miroir Alice
    08dbe22b73986b8a4a538c686a776d88.jpg
    Banc Bench
    1a361c56d54e20e4d3c7ad5c947b6338.jpg
    Pieds en métal pour banc Domino :
    adaptable sur l'assise de son choix
    4ccd53ff2cb3c7111691a4e82b481551.jpg
    La preuve !
    8f4227edd73bac01cb4568e9c46d13b0.jpg
    Cache-souris House For Mouse
    b1652bd7ff833d5d50eafd9137b3afc0.jpg
    Portemanteau en métal et bois Kocis
    b1ad0a6605a7efa1ab1fba4c02ad0c0d.jpg
    Etagère en métal Moon
    db2530348716ff7c504bb0599ef20287.jpg
    Etagère Moon
    48ff661517f00c0a065d0a158d3ce53f.jpg
    Jouet en osier Duck
    a457f29f2fc9acb360d16098907a7407.jpg
    Jouet en carton Wolf
    ea82504a8534ed5630702763758b06da.jpg
    Tabouret d'appoint Stuts
    518aa8bbddee33bb2afd0d63e0e7923c.jpg
    Table avec tiroirs intégrés et suspensions Bat
    7fb1aa4467a3d4b99e0f43fb54f06d82.jpg
    Suspensions Bat
    ba77668230091df0682325ef54160cd0.jpg
    Table de chevet (j'ajouterai : sublime !)
    a5417763b44558240d2d4e74ccd3adfa.jpg
    Suspension Tears
    8874bc8fb4d059360d889be3ccb33bfb.jpg
    Suspensions Tears
    69b611cb8f29555cd835522c5aa197ca.jpg
    Lampe Twilight au plafond
    22383ffc81e9a1a1377fad9d3a70f214.jpg
    Lampe Twilight au mur
    c0f7de96fdc37fe22081dd7623c6b796.jpg
    Lampe Twilight au sol
    Crédit photos : Rijada
    Je sais pas vous, mais moi, en ces temps d'overdose de design ("C'est trop design !" = la phrase qui tue) je trouve que ça fait du bien de voir de beaux objets avec une réelle fonction (voire plusieurs) qui ne sont pas figés et purement décoratifs...
  • ALLÉCHANTE VITRINE 2e partie

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    ... hier. Comme je le disais dans ma note, une deuxième artiste de talent réalise régulièrement des installations pour les vitrines des boutiques Isabel Marant. Elle s'appelle Emilie Faïf, elle a des doigts de fée, de la poésie et de la magie dans les veines, et elle nous en met plein les mirettes ! 

    77f1358fbbffc69c220ed001fdc40dab.jpg
    6789b2afdc48d9c82c0a868c77b04ff6.jpg
    0da61c509de5793a37804c966cba96c5.jpg
    7693dc712d86f7d55b5eebf0b33e062d.jpg
    64aff74365608f3b33a3d255835596c0.jpg
    e80087c63ff1a1c118f6d13edf2fc00f.jpg
    e43f4d2dec87a72533f17e11880d9370.jpg
    396cefc4f62236c470752c3e568ab81c.jpg
    6e6a082534396794e59d5089a2f7b0bd.jpg
    d3e1b47937a3b57e45c9b2d68bc37f06.jpg
    3263edfba90264ae05690c97cdf3261c.jpg
    28ba08318fdef91fae964e65ed09772d.jpg
    2c0e9d6da732f01e77e16525f73b8672.jpg
    e4b4954faacaa2c68f0222d193b7c47d.jpg
  • ALLÉCHANTE VITRINE 1e partie

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    à l'époque où, fraîchement diplômé et davantage occupé à me tourner les pouces qu'à travailler (malgré moi !), j'allais chaque jour à l'assaut de Paris, ses petites rues, ses grandes avenues, ses troquets, ses boutiques... Le 11e arrondissement a été mon premier terrain d'exploration. Au Pause Café, je jouais à "chacun cherche son chat", je m'étonnais de croiser Jean Dujardin à la boulangerie, j'avais de longues conversations animées avec la gardienne de mon immeuble sur la Croatie et mille autres choses, j'évitais soigneusement la rue de Lappe à laquelle je préférais la rue de Charonne, "ma" rue... et chaque fois que mes pas me menaient vers le Faubourg Saint-Antoine, je m'arrêtais pour contempler la vitrine de la boutique Isabel Marant... parce que les vitrines de ses boutiques, c'est vraiment quelque chose ! Chacune d'elle est un véritable petit événement en soi. Baudelaire rencontre Lépine (celui du concours) : voilà ce qu'elles m'évoquent.

    A ma connaissance, deux artistes se relaient pour illuminer les vitrines de l'ancien mannequin reconvertie en star du stylisme : Arnold Goron et... Je vous dévoilerai le nom de l'autre demain, car l'époque où je n'avais rien de mieux à faire que lever le nez en l'air du matin au soir est révolue. On est lundi, les fichiers m'attendent sur mon ordi, il fait gris... mais - il en faut toujours un ! - heureusement, il nous reste la magie >

    785f452e9ab385e3bb58fe0e14c5e2d7.jpg
    1d4c720e15d23aae23674fb24383621a.jpg
    ce246ba310f5b534d6b8b84b630bcb5e.jpg
    a3904fb3ec3169d3b6b7349d52f69e91.jpg
    f52f259c2038eb43cf227b99c31f8924.jpg
    ddfcb23e3c28273294c4ce3d396caf67.jpg
    37e21cc756a5a569a1e78ee2599bf8aa.jpg
    cec407c549d55952a66189dbb5691b0c.jpg

     

    4012edccdf5ff13e6094d9de7df31aca.jpg
    1608f4e2ba1b550af190e2645636be74.jpg
  • LA TÊTE DANS LES NUAGES

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    à >

    f2156515b095ed1ab1739d8af4fcda1c.jpg

    Et je vais la faire très courte tellement ça se passe de commentaires.

    fed88d938d03f2cc199269527374eb3e.jpg

    Disons juste que le (7e) ciel que l'artiste Takeshi Sano a imaginé et créé pour le restaurant japonais Tsujita ne manque pas... de piquant. Ok, elle est facile quand on sait qu'il a utilisé environ 25000 piques en bois pour réaliser cet incroyable plafond en relief qui doit être très frustrant pour les fakirs (en même temps, sont-ils bien nombreux dans les rues de L.A. ?), très tentant pour les pique-assiettes (!)... et qui donne très envie de se perdre dans les nuages, en charmante compagnie de préférence...

    b3be0dbb94e66c6810abf8ea6804bd31.jpg
    72b3a13528875133d31b1fb0c82b6a3e.jpg
    26ffa179cf5d3b31e4f69de2a0a016df.jpg
    2b92f7ef497f48be70241b09b9f1e634.jpg
  • VÉNÉNEUX

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un article dans le "Inflight Magazine" d'Easyjet (j'aime les sources d'information sérieuses). C'est comme ça que j'ai découvert l'existence de Ruzafa, le nouveau quartier de Valence (en Espagne) qui monte. Et c'est comme ça que j'ai fini par y passer toutes mes soirées lors de mon séjour dans la capitale de la paëlla. Et c'est comme ça que j'ai découvert Gnomo, un "lifestyle shop" (c'est écrit sur leur carte de visite) où l'on peut trouver quelques créations de La Mamba, un studio de design 100% valencien. Et c'est comme ça que j'ai craqué pour le fauteuil Minai et ses 4 coussins qu'on peut offrir aux invités en cas de forte affluence à l'heure de l'apéro (par exemple). Je vous montre, ce sera peut-être plus clair :

    129bec85e4063a0413e5c24fd63b1b94.jpg 
    5424a11ae6cf537ebd2a19096f699f19.jpg
    78bea75ca163e08d7d1f8a60153af4cf.jpg

     

    029aac107e204164d751de3f19dd160b.jpg

    Chaise, fauteuils et tables Minai

    Et c'est en me rendant sur le site de La Mamba que j'ai découvert leurs autres créations : parasols, chaises, consoles, lampes... tout est canon !

    42347f240b644c288ae39ed75d49c61c.jpg

     

    89f3621ab079703c8a4736b84a44aac1.jpg

     Lampe Siete&Uno

    dc2b9a592bb7d2cc46238a62b84dd331.jpg

     

    bc4411f7d91944ffdc0ef5e48c8fd1ab.jpg

     Console Tloc

    eca39fa015f54d21078bd08827302a3c.jpg

     Chaise Sketch

    6181ae20cfda671e385ec2f03da35c51.jpg

     Chaises d'extérieur Möm

    244ed6a6a69c1844eb52f91c585c3e09.jpg
    0e22961cfcfd8823dafafeedb03e0db7.jpg
    Parasol Eria
    8c88ce21d761ab0d4efdd1188d74f41a.jpg
    Tirelire à messages Wish Bottle
    Crédit photos : La Mamba
  • I.V. LEAGUE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    en 1979. D'emblée, une pensée me vient à l'esprit : "Bigre ! Elle est plus jeune que moi..." Elle, c'est Ionna Vautrin, elle est diplômée de l'Ecole de design Nantes Atlantique, elle a travaillé pour Camper, George J. Snowden, les frères Bouroullec, et depuis quelques années, elle développe ses projets perso avec de prestigieux éditeurs. Pourquoi je vous parle d'elle ? Parce que ce matin, en "feuilletant" Libé sur la Toile, je suis tombé sur une petite vidéo dans laquelle elle raconte (in italiano, s'il vous plaît !) la naissance de sa lampe Binic (éditée par Foscarini) pour laquelle elle a reçu en 2011 le Wallpaper Design Award.

    Cette vidéo, je vous invite à la découvrir là >

    http://next.liberation.fr/supplements-next/01012343486-dans-les-secrets-de-la-designer-ionna-vautrin

    Et sinon, parce qu'elle le vaut bien (et aussi parce que je suis fan) je vous invite (décidément, je ne suis pas avare en invitations aujourd'hui !) à découvrir ou redécouvrir quelques-unes de ses délicates créations tout de suite, là, maintenant >

    1ce9986045fdac84a7f43505371467b8.jpg
    Ionna Vautrin et sa lampe Binic éditée par Foscarini
    f2266b08dbac50809bdec25740117e6f.jpg
    Forêt illuminée, bientôt édité par Super-ette
    Crédit photo : Gabriel de Vienne
    491fe805c9d75e21049c0f44e25abef8.jpg
    Vases texturés (en collaboration avec Guillaume Delvigne),
    édité par Industreal
    6c3754a2d71e04ea7a559383463b6ca7.jpg
    Oeil de sorcière, bientôt édité par Moustache
    Crédit photo : Felipe Ribon
    9472a99880b3d6f8f6c7174aaecd8fad.jpg
    Panier percé (en collaboration avec Guillaume Delvigne),
    édité par Industreal
    84ae5001bc4f92d80bb3a1164bb11afd.jpg
    94a4147fa3e2e43006196c4086322949.jpg
    Chouchin, édité par Foscarini
    aa265a6f7f117178613326e49b62e0b8.jpg
    Allô?... (en collaboration avec Guillaume Delvigne)
    Prototype élaboré par Industreal
    38563941ac7e251ec23edeb082a4719a.jpg
    Moaïs, édité par ToolsGalerie
    af70b7ea7fb57dab34b0eeef7bd6a413.jpg
    Fabbrica del vapore (en collaboration avec Guillaume Delvigne)
    En cours de développement avec Industreal
    00e5f7c5ee8ad17521f683352e38a793.jpg
    Rétroviseur domestique
    Crédit photo : Félipe Ribon
    1f71906bfde585f9420a8cfed2f86e96.jpg
    Préau lumineux, édité par ToolsGallerie

    Toutes les photos ont été "empruntées" sur le site d'Ionna Vautrin que je vous invite (soyons fou !) à découvrir pronto !

  • PO PO PO PO POKI FACE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    en 2010 à Essen. Comment ça vous n'avez "jamais entendu parler de ce bled" ? Essen, c'est un peu la nouvelle mecque teutonne de la création (toutes proportions gardées...). Et c'est dans la Ruhr. (Je connais des gens très bien qui y ont étudié - bon, une fois leur diplôme en poche, ils ont repris le premier train pour Paris, mais bref ;) Je disais donc que c'est donc à Essen qu'est né le studio de design Halloessen(non, il ne s'agit pas de la version doublée en allemand de "Good morning, Vietnam"). Ils sont trois (deux garçons, une fille, des tas de possibilités), mais je ne citerai que deux d'entre eux : Jennifer Heimann et Holm Giessler, les créateurs de Poki, une mini-collection de tiroirs en tissu Kvadrat ("simply the best", comme dirait Tina T.), à fixer au mur ou sur pieds, (inspirés des anciennes tables de couture danoises) qui claqueraient bien chez moi...

     

    31e14166ac3f7aa33bb483c8127a218a.jpg

    79a65ec3a6ba2630df3b8064dc4730f1.jpg

     

    d7698737e253ea38712d91ad71181533.jpg
    Crédit photos : Halloessen

    PS : Suis-je le seul bloggeur abonné à Marie Claire Maison qui ne reçoit JAMAIS son magazine et doit appeler tous les mois la centrale d'abonnement pour régler le problème ?!

  • HI EN COULEUR

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par l'ouverture d'un hôtel à Nice, le HI. Je m'en souviens, car je vivais alors à deux pas du Cours Saleya, dans une rue tellement étroite du Vieux Nice que je pouvais voir combien de sucres la voisine d'en face mettait dans son café. Comme tout étudiant qui se respecte, je faisais du roller dans mon appart, et j'avais jugé bon d'apporter une touche de couleur à ma chambre en lasurant mon étagère Bricorama à 8 euros et le miroir ovale piqué à mes parents avec du rouge IKEA. Homme Bitter Home. Bref, mon escapade niçoise n'aura duré que 9 mois (le temps de décrocher un dernier diplôme longuement préparé sur la plage), et je n'ai jamais eu la chance de mettre les pieds au HI où semblait avoir lieu les meilleures soirées... Je vous raconte ma vie, parce que je préfère laisser le soin aux magazines de vous raconter celle de Matali Crasset, la conceptrice du HI (qui, j'en suis à peu près sûr, n'aurait jamais lasuré en rouge ses meubles d'étudiante).

    Sachez juste que le HI Hotel a vécu heureux et eu beaucoup d'enfants : HI Beach, Dar HI, Casa HI, et plus récemment, HI-Matic, un hôtel de 42 chambres situé dans le 11e arrondissement de Paris, au 71, rue de Charonne (à quelques numéros du premier appartement que j'ai occupé à Paris après mon année de vacancances études à Nice). Du Best Western mochissime qui se dressait au 71 il ne reste quasiment plus rien. Matali Crasset a entièrement repensé les lieux, mixant "les codes de l'hôtel urbain et du logis à la campagne". Les chambres ont été transformées en "cabanes ludiques et fonctionnelles" et, pour ce qui est de l'accueil et de la restauration, c'est comme à l'école : en self-service ! Les clients s'enregistrent eux-mêmes sur des bornes, et ceux qui n'ont pas le courage de pousser jusqu'à l'immense terrasse du Pause-Café pour avaler un plat du jour peuvent faire le plein de petits plats et produits bio grâce à un distributeur HI-tech (forcément). Venez voir...

     

    64ad5939aec7f06f623c963cc5e4b225.jpg
    69329af14e88387609a0a10b32470eff.jpg
    0b2ba8a808dc0981a895d98e261aff26.jpg
    bb977b86f95b89cb2e1c27b6649be1bb.jpg
    91d4ccae9a4df9d357b2561e2984525b.jpg
    65069a3cc87fd89f42a5e476bc021dc2.jpg
    39cb3b55c2bf010476b675a04c4fe2ac.jpg
    5a85914332842db2c841d10f5848577e.jpg
    86d4855ff1c3fc4f76548526907bfce9.jpg
    3a3a711b8f11c8db906d2fee8dc6fe3a.jpg
    Crédit photos : HI Matic

    Bon, je ne vous cache pas que les couleurs me donnent un peu mal à la tête... mais on ne peut pas nier que le concept est innovant. Les hôtels manquent si souvent d'originalité (dans la gamme de prix qui est la mienne ;) alors que celui-ci est une véritable expérience en soi (ce qui n'est pas forcément le cas des hôtels voisins qui, pour des tarifs équivalents, n'ont que des chambres délabrées à souhait à proposer) Et toc ! Tout ça pour dire : pensez-y la prochaine fois que vous êtes de passage à Paris (et pensez à prendre un parapluie si l'envie d'une balade nocture dans le Vieux Nice vous prend, car mon ancienne voisine - celle qui prend 2 sucres 1/2 avec son café - adore jeter des gamelles remplies d'eau sur les passants qui parlent trop fort après 22 heures).

  • PAINE IN THE ART

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une visite guidée de ma nouvelle Superette préférée (cf. note précédente) au milieu de laquelle votre oeil averti aura peut-être remarqué ce chouette suport mural pour nos amies les plantes (si, si, les plantes sont nos amies, et d'ici à ce qu'un Hortensia vous demande comme ami sur FB, il n'y a qu'un pas) >

    f8db6fc3e068f8a5ba149813b7d5a96d.jpg

    Kreep Planter est né de l'imagination de Joe Paine, et à l'instar de Maya l'abeille, il se décline en 2 couleurs  : jaune et noir.

    9fefb47f619ace9c87b57992e5b41a3c.jpg
    KREEP PLANTER
    Crédit photos : Dook for VISI

    Fidèle à mes habitudes, je suis allé fouiller sur le site de Joe Paine, et le verdict est sans appel : cet homme a du talent. La preuve en quelques images...

     0c7f9dd62b8ff31b886c29c3a15752ac.jpg

    SPIN ME RIGHT TABLE 

    cd77990bb5f1e73196d76a91fbbb8aa3.jpg
    CANDLE HOLDERS
    09136097fcbf4ba5a021ce07f93a84f4.jpg
    f97376492268c6af9730039e3d926bd0.jpg
    KLARA SHELF
    Crédit photos : Dook for VISI
    e4722620a518e694f5e64f6da440b9c7.jpg
    FOLD FEEDER
    Crédit photo : Brett Rubin
    cd56693e4f76221a0c84a8ed4481fc37.jpg
    529cec13a23008e43f3929ee05d43166.jpg
    TALK BENCH
    837aee10b30f6bb9482cc3dff48c8e38.jpg
    MARIBU BIRD BATH
    Crédit photo : Brett Rubin
    19f811a5e9d80101cb6e40dd1aa80f08.jpg
    TRIHARD STOOL & PLANTER
    Crédit photo : Dook for VISI
  • IN THE MOOD FOR...

    I N   T H E   M O O D   F O R...

    Inge Jacobsen's Hot Couture

    d4397b50e0c21dfcda897ad2ba3fef59.jpg
    117078d37bef4c14155d56634af7b618.jpg
    f5e0fde675cc25ff9910abeb30c0cbb1.jpg
    eb6e92c82a5b0394922560beac8eb5f1.jpg
    41528ed9151982a65f75bf508398a4a1.jpg
    e2bc768effad30d4623fd757d22f8e19.jpg
    82cf8e62dfc770d55e789c04a99a2e46.jpg
    bb7f0324ef4fd6eb79e4ec160a0a2b9f.jpg
    4954e15bdc1b4e06969618e4c3030993.jpg
    027251bdfebf785b7f916336d806131a.jpg
    Crédit photos : Inge Jacobsen
  • 1 + 1 = 1

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par l'apparition "d'un oiseau de Bonaguro".

    Bonaguro, Giorgio de son prénom, est un industriel slash architecte d'intérieur milanais dont le petit oiseau, baptisé Tweety* (Titi, en français), devrait bientôt sortir. Je m'en réjouis d'avance !

    Tweety, c'est un support + un système électrique qui, une fois assemblés (5 ans d'âge mental requis), se muent en une jolie lampe d'appoint.

    f4e131da412c1a24fc2fdec9bdda39b3.gif
    afe4f6b8351c4338e426ec91d4b18c65.jpg
    b20aa7bba8a034582c0897ef1125d117.jpg

    C'est simple comme "buongiorno", c'est esthétique, c'est minimaliste... Tout ce que j'aime. Et vous ?

    * rien à voir avec celui de Cathy Guetta

  • BOOMBAASTIC

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    comme dans un Skitsch. Maarten Baas, le petit prodige du design qu'on ne présente plus, mais dont voici un chouette portrait en noir et blanc...

    b5c172f303381e3c4b8128f019fe5192.jpg

    ... s'invite désormais sur nos tables basses avec un service à thé / café tout blanc, baptisé The Haphazard Symphony, tout rond et too cute édité par Skitsch, le spécialiste italien du "online shopping of good design" (c'est comme le Port-Salut, c'est marqué dessus).

    7be149082eddc3d8726df305c4755775.jpg
    fc9376d894f4c7a8acab6941406f369c.jpg
    4fb7232568d8cb30959766f56155400b.jpg
    310951be0ae2f4b6f7f525b5782c4883.jpg
    356802ae2779bab3938f355c26a3b79c.jpg
    cdeb78b8f6dcbc5da6cf5b01ba50ed06.jpg

    Après nous avoir vendu du Liberty et de l'indigo, le concept store Merci mise actuellement tout sur le blanc, alors c'est le moment de se lâcher, de faire tourner les serviettes - blanches, bien sûr - et d'inviter Alice & co pour une tea party à l'ombre des jeunes figuiers en fleurs. Cheers !