art - Page 2

  • FLY ME TO THE MUNN

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un email contenant un lien et ce message laconique "Va voir ça. Moi, j'adore."

    Je ne vous en dirai pas beaucoup plus sur Jason Munn, car lui aussi est plutôt laconique. Tout ce qu'on sait de lui, c'est qu'il a grandi dans le Wisconsin et qu'il vit désormais à Oakland, en Californie, que ça fait une dizaine d'années qu'il conçoit des affiches pour des concerts et des artistes, et qu'une sélection de ses oeuvres est présentée au Museum of Modern Art de San Francisco et au Art Museum de Denver. Le mieux, me semble-t-il, c'est encore de jeter un oeil à ses créations inspirées et inspirantes (je crois bien que je ne me lasserai jamais de cette petite facétie de langage à 2 euros dont j'avais fait ma spécialité à l'époque lointaine du lycée et de la fac où il me fallait pondre des conclusions - inspirées et inspirante, justement - à la chaîne). Musique, maestro !

    7d6e00955acbe6b645ba4beef05bc8a2.png
    390e249c4f52c1c78026585e351c6f15.png
    b8d6f225241e78b31dcc04ab4bbb6c40.png
    642f16b3ae26163bd5c9a507e0d9ebde.png
    5b986d8d67966eb81b9511bda86cff61.png
    a2b1c380fc3d4ae8d70a9f9d89cf689e.png
    56ed40e9aba36291ac472811a9bd3c09.png
    20f405f96648de82848bba7f5dcd38ae.png
    39c1e7150cf2f25ad5cd09168a6c7f5f.png
    0e792042528c2fa653aae2405b3aa3f0.png
    Crédit photos : Jason Munn

    Sachez que certaines de ces affiches (et d'autres / mais pas toutes) peuvent être commandées là, et que c'est carrément abordable !

     

  • LC2 B-TON

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par  l'envie de faire un clin d'oeil à l'auteure du blog Le Bazar Marseillais qui propose dans son joli Room Bazar des tas d'accessoires (au sens très large du terme) en béton tous plus sympathiques les uns que les autres.

    J'ignore si Sa Majesté Marseillaise du Béton en rêvait, mais quoiqu'il en soit, l'artiste Stefan Zwicky l'a fait. Son Grand Confort, Sans confort, Dommage à Corbu ferait un joli trône, non ?

    1c48953c7991b727aa10af5ac775e1ae.jpg
    Crédit photo : Stefan Zwicky

     

    Moi, je veux bien jouer les bouffons dans cette sublime revisitation (un bouffon a le droit d'inventer tous les mots qu'il veut pour distraire son auditoire) de l'emblématique Chaise Série 7 d'Arne Jacobsen.

     

    60f77747b7e8b3d700790d7f9917b4b7.jpg
  • MIGNONNE, ALLONS VOIR SI LES ROSES...

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un retour en fanfare du printemps au coeur de l'hiver. Non, je ne vais pas vous faire un bulletin météo déjanté à la Charlotte Lebon sur le redoux hexagonal... J'aimerais simplement vous emmener voir les 38 roses géantes que l'artiste Will Ryman (représenté par la Galerie Paul Kasmin) a récemment fait pousser sur Park Avenue, à New York. Elles mesurent entre 1 et 7,50 mètres, leurs pétales vont du rose au rouge, elles sont inébranlables, elles servent de refuge aux coccinelles et autres abeilles perdues (comme Sue) dans Manhattan, elles sont, à l'instar de New York, démesurées, extravagantes, too much, et en attendant que les hirondelles fassent ce qu'elles ont à faire (le printemps, donc), elles font parler d'elles en se pavanant sur les terre-pleins, et elles ont bien raison ! Sur ce, promenons-nous en dehors du bois pendant que le loup n'y est pas...

     

    229171dcac98ddd56ada747433638f59.jpg
    e3d5a2a035c6e1d8206edc92f7e5c69c.jpg
    4d1c8b6cb7d1150919e3246b60f5113c.jpg
    6f827d3b581e7e18aea9908d8958d688.jpg
    427c194e0cf037e35e315186db7a1198.jpg
    523501f736a45281f6cfa6880760128a.jpg
    e353c3d3fb81dbfd0cc988cffad8d61f.jpg
    a7be7cd558dac619c282eb97f270dd6b.jpg
    ca76e49891dcc184be86183631dfcdab.jpg
  • DELIGHTING

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une brillante idée. Noël est déjà derrière nous, mais à Portland, dans l'État du Maine, les installations lumineuses de mon amie Pandora LaCasse continuent de répandre leur douce lumière sur les façades et les arbres de la ville. À cette époque de l'année, on ne compte plus le nombre de villes et villages pris d'assaut par les guirlandes multicolores et autres décorations fantaisie. On déteste ou on aime un peu, beaucoup… Personnellement, j'aime les installations de Pandora à la folie.

    ee9125491ef61432a258f706b178f078.jpeg
    f2cf77c06e72db9ab318010e94102d59.jpeg
    9e634328ca808bf7aa49ba14efce1239.jpg
    590a967a5b7714dd17c278445129ec40.jpeg
    4c0dc313dd216b901099b4cc67131e84.jpeg
    74371ccb82975b1c4b06cc5e3c29201a.jpeg
    d4e860758896e887b6cf3b146fa9827d.jpeg
    660aa0403bcd0fa97fd60a1c486cb9a3.jpeg
    Crédit photos (à l'exception de la 3e) : Pandora LaCasse

    L'objectif de Pandora n'a jamais été de déguiser le paysage urbain en l'affublant de postiches luminescents piochés au hasard. Non, ce qui intéresse cette artiste pluridisciplinaire et esthète devant l'éternel, c'est de mettre la ville en valeur et d'offrir aux passants de nouveaux points de vue. Noël n'est finalement qu'un prétexte comme un autre. La preuve en est que du Texas à Casco Bay, les formes lumineuses de cette gentille sorcière de l'Est scintillent aussi bien en hiver en qu'été dans les arbres millénaires de certaines demeures privées...

    b04930ead77f0f991322dba9461d6cf0.jpg
    Photo prise par mes soins à la tombée de la nuit,
    l'été dernier...

     

  • TAGADA TAGADA

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    lorsqu'il avait 13 ans. Max Dalton, qui adore dessiner depuis qu'il est en âge de tenir un crayon, décide alors qu'il en fera son métier. Promesse tenue. Depuis une vingtaine d'années, il dessine des billets d'humeur, crée des animations pour la télévision et multiplie les illustrations pour divers supports. Accessoirement, il parle cinq langues et il a vécu à Barcelone, Paris et New York. Et comme il l'explique dans l'à propos de son site, il puise son inspiration dans les années 50. 

    a53fe6518b0dc10e611f64b7ee46b8ac.jpg

    Maintenant que les présentations sont faites, je vous laisse découvrir quelques-unes de ses oeuvres. Est-il bien nécessaire d'ajouter que je suis fan ? (avec un grand F comme celui de Formi-formi-formidable !)

     ILLUSTRATIONS EN VRAC

    50212d9f3b6cbd28a6d0920c54a7eb2d.jpg
    Clouds
    757db3c498c158fb080a173fddd37833.jpg
    The traffic-jam
    0454309548f6088778907b4178e09fa5.jpg
    Elvis
    005a13353582fad275a22c9d469694b1.jpg
    Django
    ac7a96eb57ca9f014a83bdab37fdf0d5.jpg
    The Beatles: Ten Great Years
    LE LIVRE "THE LONELY PHONE BOOTH"
    994ee53e4ac7c7c4c97b1dd274fb1509.jpg
    f35e697e79a52e7dc22d33d8af722a2a.jpg
    131d37332f2eaaa4d08bb60eeb45288d.jpg
    FORMES A DECOUPER
    "THE SUNDAY BARBECUE"
    b12adfedc9d298baa317ed9aee98802b.jpg
    4becb3edcc4744fdc7311f2abb248f21.jpg
    86077194df0b45accabf29671bb24003.jpg
    Crédit photos : Max Dalton
    Tous droits réservés
  • PAPIER RECYCLÉ

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    à Okinawa, et tout continue désormais à New York. C'est en effet dans la Grosse Pomme que l'artiste d'origine japonaise Yuken Teruya a posé ses rouleaux, ses sacs et son scalpel. Non, aucun lien de parenté avec notre bon jeune Dexter. Mais alors aucun. Lorsqu'il est au bout du rouleau (de papier toilette) Mister T. serait plutôt du genre à se réjouir, à foncer derrière son établi et à laisser fleurir sa créativité...

    af543f0a056ef744968fe02e03c0d986.jpg
    97ddeab1f30c108eff5b2348f083cb4c.jpg

    C'est tellement beau que ça se passe de commentaire... (et vive les petites phrases toutes faites pour les paresseux !)

    Sinon, lorsqu'il rentre des courses (pas les hippiques, mais les "épiques", avec caddie dans les côtes et/ou clients grincheux qui vous soufflent dans la nuque lorsque vous tapez votre code censé demeurer secret), Yuken Teruya est également du genre à se réjouir, à foncer derrière son établi et à laisser bourgeonner son imagination...

    998ffa747491eab79ec3f87b54a44257.jpg
    1131df385b4cd25dcb099718ca1c5410.jpg
    f1a52de81c1cc037c4064611f683b7bb.jpg
    1690537611f0a8ebdf3ee47e9ad328c0.jpg
    380550a0e91361a456e45de0fc670191.jpg
    Version MIAM
    fceffe67d23e24debcbae350af703005.jpg
    Version BERK
    057f540ac5d64b37196993197f98ecd5.jpg
    Crédit photos : Yuken Teruya

    Personnellement, je trouve que c'est juste la classe ! La Saatchi Gallery (entre autres) est elle aussi d'accord sur ce point. Ca en dit long sur le talent de cet artiste aux doigts de... C'est quoi le masculin de fée ? Aux doigts enchanteurs, allez hop !

    Sur ce, je saute plus ou moins du coq à l'âne, mais : en moutonnant (ou en Panurgeant) chez Bonton, hier après-midi, j'ai découvert un "jouet" qui m'a fait penser aux oeuvres sus-présentées.

     

    b4eb250c98ab5332464026b9409fe281.jpg
    9f1e5de7151b85d749b3c8c8e3d80d11.jpg
    Crédit photos : Cocobohème

    Il s'agit d'un sac en papier recyclé qui, une fois ouvert et agrafé au mur se transforme en maison de poupée. C'est signé Cocobohème et ça coûte une dizaine d'euros. Je serais curieux d'avoir l'avis d'un enfant sur cette maison de passe-passe... Moi, en tout cas, ce petit sac m'emballe !

  • UN CONTE DE DEUX VILLES

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un article (qu'un ami a pris le soin de découper pour moi) sur un blog aussi croustillant qu'un croissant et aussi crispy qu'une French fry : parisvsnyc.blogspot.com. La couleur est annoncée d'entrée de jeu : Paris versus New York. La French Touch contre le Rêve américain. La Ville Lumière against The Big Apple !

    602e29dc9e799ec3c426fac030467f8d.jpg

    Vahram Muratyan est directeur artistique, il est également cofondateur du studio de graphisme Viiz, il est amoureux de Paris et de New York et son grand jeu, c'est de comparer les deux villes à travers des illustrations qui, à moi, me font un bien fou. Fasten your seatbelt et attention les yeux !

    ac3c48894570162cad23e21b2a5e4bf3.jpg
    24b962b07f425e63aefa7dcd90a0afba.jpg
    2b3f39c129a370544165b723647a5522.jpg
    20b1ac9e9f377c7b446e3932830ad617.jpg
    d5c8a8368cf849040aa6eaabf60cd058.jpg

    Je ne résiste pas à l'envie de vous en montrer une petite dernière (ne serait-ce que parce qu'elle me rappelle tellement ma fin de soirée samedi dimanche matin...)

    Je vous laisse découvrir la suite sur son blog, et sachez que 3 illustrations sont disponibles à la vente au prix sympa de 42 dollars.

    25728ddc940bfff56bbe1f79176d504b.jpg
    Crédit photos : Vahram Muratyan pour parisvsnyc.blogspot.com

     

  • ÉLÉMENTAIRE, MON CHER...

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une collaboration entre la Manufacture nationale de Sèvres et les designers Yoav Reches & Karen Price. A l'aide de loupes subtilement greffées sur des créations en porcelaine, Reches et Price nous offrent un nouveau regard sur cette matière diaphane, sa finesse, ses détails... Comme son nom l'indique, 2nd Life Project redonne vie à des oeuvres injustement délaissées par nos yeux bouffis de plastique microondable...

    La beauté se passant de commentaires, je vous laisse admirer.

     

    dbaf55c07dc620fde29b4289abd1f8c1.jpg
    9d2cbe2b73537ddb73b12ddcb43aa1d1.jpg
    978da3ce11ab2fd213676de50fd86223.jpg
    0031ebbc58f9c7c76de5de83db1a1660.jpg
    aa8a5f3b80372c61a907ecb11c75f363.jpg
    39eb87d060848019bf2aecb773eb5f60.jpg
    Crédit photos : Yoav Reches
  • ANIMALEMENT VÔTRE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    - ou plus exactement recommencé - avec la sortie du nouvel album des Klaxons, Surfing The Void. A l'exception du premier single, je n'ai pas encore eu le temps de l'écouter, mais peu importe. Ce n'est pas la musique qui m'intéresse : c'est la pochette !

    949c0d8d699aa5ae3d1628678598edfe.jpg

    Ben oui, je l'avoue, j'ai un gros faible pour les représentations d'animaux habillés. J'insiste sur le mot "représentations", sinon vous allez croire que derrière ce blog se cache un simplet qui organise des tea-parties costumées pour son chat et ceux des voisins...

    Petit, j'étais fan de la série animée Le tour du monde en 80 jours dont les héros étaient tous des animaux. Je crois que ceci explique cela.

     

    ee8d0e44311002ae0c215c120f196f4d.jpg

    Ma nouvelle obsession du moment, c'est donc de trouver une litho représentant un ou des animaux habillés. J'aime beaucoup les gravures anciennes à la Gustave Doré...

    bfa8b69f56b787119bb2d3e4cd3ca841.jpg
    Le chat botté, Gustave Doré

    Ou très contemporaines, comme celle-ci de l'artiste K.I.M.

    c0e63c015d03780d3f3c4c11271a0b68.jpg
    Crédit photo : K.I.M. / Arty Dandy

    Dans un autre genre, j'aime bien aussi les portraits peints, comme ceux de Franck Le Gall...

    bdd228acaac9a496a23098f6a6d5e6a1.jpg
    Crédit photo : Franck Le Gall

    Et je craque pour le rhino en papier de Muse et Homme !

    fce9f24e94f7d4eabfa24a3523064d08.jpg
    Crédit photo : Muse et Homme

     

    Voilà, vous en savez un peu + sur moi... Vous êtes bien avancés, hein ?

  • WANTED

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un concept : faire passer des images. Parce que nous sommes encore trop nombreux à croire que "l'art, c'est que pour les riches" et que de fait, nous hésitons à pousser les portes des galeries, une équipe de jeunes passionnés a eu l'idée de créer une "web-galerie" dédiée à l'art photographique. Depuis son salon, chacun peut ainsi contempler à loisir les oeuvres proposées et éventuellement passer commande @ www.wantedparis.com

    Les oeuvres sont classées par catégories : Masters / Fine Arts / Young Arts et Tirages d'époque. La sélection est pointue (j'insiste là-dessus, car la démarche de Wanted n'a rien à voir avec celle de Yellokorner...), variée... et on peut se faire plaisir pour moins de 100 euros ! Par quel miracle une galerie réussit-elle à proposer des prix aussi attractifs ? En limitant les séries à 30, 50 ou 70 exemplaires au lieu de 10. Certains crient à l'hérésie... Moi, je trouve l'idée géniale.

    La grande photo qui trône qui trône au-dessus de ma cheminée provient justement de la Galerie Wanted Paris (la vraie, par opposition à la virtuelle, située dans le quartier du Marais), et elle est signée Thomas Brodin.

    dcdd523a251c298a0f6c3efd873ce776.jpg
    Crue du Danube, Göd, Hongrie 2004
    Thomas Brodin

    Cette photo de Cédric Delsaux, elle, attend d'être accrochée au-dessus de mon lit :

    f844ed69acaa1b43279d07e6a163da02.jpg
    La Vitrine des Choses : le Nord 2, 2003
    Cédric Delsaux

    Et voici some of my favorite pics...

     

    63655ef4be88402f40a9adb7c1c6685a.jpg
    Walk With Me Until The End, 2007
    Oladios
    211a57fde58ef0ebfc2b0bada3e90f7e.jpg
    The Big Shopping Bag, Great River rd., Louisiana 1988
    Aernout Overbeeke
    3756a1570a78f7ce14796d1ce6c5e66f.jpg
    Untitled II
    Thomas Krappitz
    28cadd65982ffb67f97b3d119b531613.jpg
    Central Park 1, 1999
    Patrick Messina
    68a2195ad9b42aacb496b4310a981cf2.jpg
    Lucinda
    Florence Tétier & Johann Besse
    Crédit photos : Galerie Wanted Paris
    Galerie Wanted Paris
    22, rue du roi de Sicile - 75044 Paris
  • DU FIL À RETORDRE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par l'ouverture d'un mystérieux atelier dans un troquet désaffecté près de mon ancien logement. Je n'ai jamais osé poussé la porte, mais j'ai toujours été intrigué par les sublimes sculptures en fil de fer que j'apercevais furtivement chaque fois que je longeais les grandes baies vitrées donnant sur la rue... Et puis il y a quelques jours, en fouillant sur la toile, et notamment sur le site du concept-store Arty Dandy, j'ai découvert les sculptures de Julie Gauthron. A ce jour, votre humble Hercule Sweet Poirot ignore toujours si Julie Gauthron et la mystérieuse artiste du passage G. sont une seule et même personne. Néanmoins, une chose est sûre : Julie Gauthron manie le fil de fer avec une audacieuse dextérité...

    66c6af5fa15a3f28bd5035a8f70cf8a7.jpg
    0e194f4caac2ebde9b0884a5e028459e.jpg
    758bf36e1257cd7a0b7fe6c68c043d33.jpg
    db475c36f23ba7cdb5a96739dfa38e3c.jpg
     
    0095ee6704443b4d70fbe64de9fb5bc8.jpg
    164dfa27f40995d9055599e3ebea6e22.jpg

    Les oeuvres de Julie Gauthron sont d'immenses paradoxes qui oscillent subtilement entre simplicité du croquis et complexité du savoir-faire, légèreté des silhouettes et poids des corps, fragilité des personnages et force d'expression, rigidité du matériau et souplesse des membres... Du grand art !

  • SALT'N'PEPPA

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par l'étude d'un tableau en cours d'espagnol, il y a... assez longtemps, on va dire ! Les Ménines de Vélasquez, ça vous parle ?

    14a731b61387a8bb74753f7f6667bd19.jpg

    Alors que le tableau est rempli de personnages (dont Vélasquez himself), l'infante Marguerite-Thérèse aimante à elle seule tous les regards. Il faut dire que c'est elle la plus jolie, avec ses souliers vernis, et ses tâches de rousseur et cette robe qui en impose, ma chère ! Tout ça pour dire que cette fillette m'a toujours fasciné, et que donc, en découvrant cette salière et cette poivrière éditées par Undergrowth Design, j'ai flashé.

    c78b78560fda21d008df66449e20c025.jpg
    Interference Salt & Pepper Shakers, par Undergrowth Design

    C'est kitsch, mais... oui, j'ai des goûts parfois très kitsch. Tant qu'on y est, je peux donc l'avouer : j'ai également un gros faible pour ces flacons à huile et à vinaigre dessinés par Carol Jacobs pour PO: :

    ecb8e2d029fb29b2aded57e10d6950db.jpg
    Birdrizzlers, par Carol Jacobs pour PO:

    Cette fois, ça ne fait plus aucun doute : j'adore les oiseaux. Et j'aime particulièrement la ligne épurée de ceux-ci qui les apparente davantage à des petites sculptures qu'à des objets de la table. (la photo n'est pas vraiment à la hauteur, je trouve...)

    Sur ce, je vais aller me préparer une salade que je vais assaisonner en me lamentant sur l'absence insupportable de princesse et d'oiseaux dans mon monde de Bisounours...

  • TOMINOSCOPE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une année d'étude à Strasbourg où, à l'occasion d'une rétrospective au Musée d'Art Moderne et Contemporain, j'ai découvert un immense artiste que le monde entier semblait connaître sauf moi... Si je vous dis Tomi Ungerer ?

    995932ab07b9a896ba0287a6e3e889dc.jpg

    Une chose est sûre, à Strasbourg, sa ville natale, on ne tarit pas d'éloges sur cet immense artiste. Surtout depuis que l'enfant chéri du pays a fait donation de 11 000 et quelques dessins à la ville et qu'un musée Tomi Ungerer s'est installé dans la Villa Greiner, un magnifique hôtel particulier construit à la fin du 19e siècle.

    85082c47e6df2a8016f8d7b66d3444b6.jpg

    J'ai eu la chance d'y passer un dimanche après-midi il y a quelques mois, et c'est avec beaucoup de plaisir que je me suis laissé entraîner dans l'univers coloré et foisonnant de ce dessinateur au coup de crayon enlevé.

    Si l'on en croit sa biographie, Tomi Ungerer a commencé à dessiner très jeune. Dès l'âge de 5 ans. Dans quelques mois, il fêtera ses 79 ans, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'entre ces deux anniversaires, il n'a pas chômé. Il a beaucoup bourlingué aussi. Il a notamment vécu en Amérique...

    11780273287773a7167f177071d94d34.gif

    Il a souvent dessiné tout haut ce que beaucoup pensaient tout bas...

    73869a3716fa74cdca14ef77caf74397.jpg
    67afacc27c62b6955317de16aa139091.jpg
    287e92c5c4618337f058daea6199c986.jpg

    Il a apporté son soutien à de nombreuses oeuvres humanitaires...

    b782da6b206c1fb472701ebd9ef8b1c2.jpg

    Il a révolutionné le monde de la publicité...

    6e733dfaa2518f912974e7a5fe0c4885.jpg
    01d5d8fe33e91009c4e13162610bb40b.jpg

    Il a écrit et illustré des tas de livres pour enfants...

    a29c3dd179be33903a142cf0f1348642.jpg
    32cc718b212a6585050f3ec5949c263c.jpg
    a7031a07052d07042e2570b470c6d253.jpg

     

    Il a aussi pensé aux adultes...

     

    d642535ce5044275d97ea13f0f885005.jpg

    Et il a beaucoup oeuvré pour les relations franco-allemandes...

    2d219f637be81b8c520a1d3ddb825b03.jpg
    1e312488564e6e0337022c5647bab846.gif

    Tout ça pour dire que si vous ne connaissez pas les oeuvres de Tomi Ungerer ou que vous avez envie de les redécouvrir, dépêchez-vous de mettre le cap sur Strasbourg. Le voyage vaut le détour. Oh yeah !...

    8e3e230279961ec8ad78b3d4b5d7b9c6.jpg

    Musée Tomi Ungerer

    Villa Greiner - 2, avenue de  la Marseillaise - Strasbourg

    Ouvert tous les jours sauf le mardi

  • STARCHITECTE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    il y a 9 ans par un concours du Ministère de la culture et un projet d'envergure pour la capitale italienne : la création d'un musée national des arts du XXIe siècle. C'est l'architecte anglo-irakienne Zaha Hadid, seule femme à avoir remporté à ce jour le prix Pritzker (Nobel d'architecture), qui a décroché le gros lot. Le musée, baptisé Maxxi abritera une section dévolue à l'art et une autre consacrée à l'architecture. Le bâtiment de 29 000 m² imaginé par Zaha Hadid sera la première oeuvre de ce musée qui, d'après le New York Times, "devrait secouer la Ville Eternelle".

    d8cc667e96df1844fd14cb7d072dd48b.jpg
    6836859adde0cda2540d7c54f59e567a.jpg

     

    e8a32e29dd96ca0acd3a7f528a25b1db.jpg
     
    f5e970c12d150d9378f3854429619e95.jpg
    fc3db32e7ac2bd449b888011b759ef1e.jpg

    Mon petit doigt me dit que Zaha Hadid va les rendre fous ces Romains avec son immense paquebot de béton aux courbes futuristes ! Verdict à la fin du mois de mai... si l'ouverture n'est pas repoussée une fois de plus.