25 septembre 2012

L'AUTRE MAISON BLANCHE

T O U T A C O M M E N C E

à Landskrona. Pour ceux qui veulent briller en soirée et / ou mettre la pâtée à leur tata au Trivial Pursuit, sachez que c'est en Suède, dans le Comté de Scanie, près de là où vit et travaille fictivement l'inspecteur Wallander.

C'est dans cette petite ville de moins de 30 000 habitants (autre info précieuse qui peut vous rapporter un camembert !) que l'architecte Elding Oscarson a choisi de poser sa Townhouse, une maison de ville blanche comme la neige en décembre, cubique comme un tableau de Braque, et inattendue comme un chien dans un jeu de quilles.

J'ignore comment le voisinage a accueilli l'arrivée de cet OVNI architectural, mais personnellement, je trouve le contraste époustouflant. C'est culotté, mais pas seulement. A l'instar d'une certaine pyramide qui a fait couler beaucoup d'encre en son temps, c'est surtout réussi. (Bon, l'intérieur est un peu froid, et j'ignore si c'est pour se défendre des autres cactus qu'à leur tour les proprios ont mis des cactus à côté de la liseuse, mais je trouve que c'est une très mauvaise idée. Quoiqu'il en soit, l'extérieur est canon.)

 

20110805-121616.jpg

20110805-122330.jpg

20110805-122405.jpg

20110805-122420.jpg

20110805-122425.jpg

20110805-122430.jpg

20110805-122434.jpg

20110805-122336.jpg

Crédit photos : Åke E:son Lindman

 

28 août 2012

COEUR DE PIERRE

 

T O U T A C O M M E N C E

à Santpedor, dans la comarque de Bages, dans la province de Barcelone, en Catalogne, en Espagne... Je continue ? Si vous passez dans le coin, arrêtez-vous pour admirer l'une des dernières folies architecturales de David Closes : l'auditorium du couvent de Sant Francesc. Parce que c'est beau, surprenant, et utile aussi. Et que c'est une belle résuréction pour ce bâtiment ancien voué à l'agonie. Amen.

 

sant-francesc-conversion-architecture-10-600x600.jpg

sant-francesc-conversion-architecture-600x600.jpg

sant-francesc-conversion-architecture-5-600x786.jpg

sant-francesc-conversion-architecture-4-600x900.jpg

sant-francesc-conversion-architecture-2-600x900.jpg

sant-francesc-conversion-architecture-7-600x900.jpg

sant-francesc-conversion-architecture-1-600x900.jpg

23 août 2012

CE N'EST PAS FINI

T O U T A C O M M E N C E

à Anacapri, sur l'île de Capri, où le couvent Saint-Michel vient d'être partiellement rénové par ZETASTUDIO Architects. La bâtisse du 17e siècle abrite désormais une maison de charme constituée de deux suites qui (roulement de tambour... jeu de mots !) en ont pas mal dans les idées.

 

miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-1.jpg

Du blanc sur les murs de pierre, un sol peint en gris... On pourrait se croire dans les îles grecques, mais on est bel et bien à Capri. L'alliance du jaune + bleu + blanc me rappelle mon premier appartement d'étudiant dans lequel je m'étais efforcé de créer un "univers" (n'ayons pas peur des mots et vive la modestie) frais et... moderne, à mon image d'alors ;) Bon, inutile de préciser que le bleu provenait essentiellement de reproductions d'oeuvres de Matisse, et le jaune d'accessoires innomables, en plastique pour la plupart, en provenance directe de Pier Import... Rien que d'y penser, j'en ai un sourire ému et ricaneur jusqu'aux oreilles. Que voulez-vous... Il faut bien que jeunesse se passe. (diction de vieux c**) 

miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-3.jpg

miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-2.jpg

La table et son piètement spectaculaire est parfaite, le pêle-mêle de miroirs anciens est parfait, la bibliothèque suspendue est parfaite, le mur décrépi aux reflets bleus avec sa cheminée ancienne est parfait, les fauteuils colorés qui se font la conversation sont parfaits. En un mot, c'est parfait.

miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-5.jpg

La jeune femme qui filme le couvre-lit en arrière-plan est parfaite. Et le coeur bleu sur le mur est parfait pour les amoureux.

miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-6.jpg

Les lit à baldaquin, d'habitude, je suis plutôt contre. Trop étouffant, trop moyenâgeux, trop princesse... mais les vacances, c'est fait pour découvrir de nouveaux horizons, et je sens qu'il me plairait bien de passer une nuit ou deux dans ce lit majestueusement épuré.

miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-7.jpg

miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-8.jpg

Simple, beau, efficace.

miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-4.jpg

miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-9.jpg

La baignoire qui reflète les cieux, et la petite terrasse privative avec son mur de plantes parfaitement alignées (He's a maniac, maniac... on the wall) me donnent comme une envie de clore cette note et de me renseigner sur le prix des billets d'avion pour cette île chère à Hervé V. (ou RVV, en langage SMS > plus mystérieux, mais moins compréhensible) 

20 octobre 2011

SUR ORDONNANCE

 

T O U T  A  C O M M E N C É

à Gand - en Belgique, donc (pour ceux qui auraient séché les cours de géo) - où le cabinet Caan Architecten a fait sortir de terre une petite merveille de pharmacie à côté de laquelle celle de mon quartier paraît bien fade (avec un grand F) et laide (avec un L encore plus grand que le grand F). Des lignes pures, de la brique grise, des huisseries noires, de la transparence, des rayonnages tirés au cordeau, une croix à faire se damner tous les saints… Cette pharmacie-là a de quoi vous donner envie d'acheter du paracétamol tous les jours (oui, je sais, j'ai l'art du compliment + qu'étrange… mais vous noterez que j'ai réussi à caser un symbole pharmaceutique dans cette parenthèse, ce qui n'était pas évident ;). Sur ce, cap sur le plat pays pour une visite guidée, en images bien sûr.

 

dezeen_Pharmacy-M-by-Caan-Architecten_1.jpg

dezeen_Pharmacy-M-by-Caan-Architecten_2.jpg

dezeen_Pharmacy-M-by-Caan-Architecten_17.jpg

dezeen_Pharmacy-M-by-Caan-Architecten_8.jpg

dezeen_Pharmacy-M-by-Caan-Architecten_12.jpg

dezeen_Pharmacy-M-by-Caan-Architecten_7.jpg

Crédit photos : Caan Architecten

 

19 septembre 2011

IMMACULÉE CONCEPTION

 

T O U T  A  C O M M E N C É

modestement. 29 m², quand on vit à Berlin, c'est peanuts. Quand on vit à Paris, en revanche, c'est presque Byzance. D'aucuns s'accorderont néanmoins sur le fait que les mètres carrés, c'est relatif. Bien aménagée, une petite surface peut être plus agréable à vivre qu'une grande surface tarabiscotée et impraticable. Vous me suivez ? Tout ça pour dire que je serais prêt à poser mes valises illico dans ce bel appartement tout blanc, tout beau et tout chic. On dit que c'est chez moi et que je vous fais visiter ?

0592c5aa27af8eca9d78e54e0c1a92ec.jpg
434312002355257d506df929c9a5503a.jpg
6dfdee69882e5694ce5ac6d66c555a8b.jpg
1bf67f6b93a6248f53edb99858ef5f23.jpg
aa8785c58d142ca60989f7235a1348c3.jpg
2ec337ed9b9cedc38e14ccdf3a2a23e5.jpg
8438c063bb78682584053d8207649292.jpg
3245a32fa6621f1908b225cc5af643cf.jpg
36ccdced1f8637316a97be3e21607992.jpg
052c0edd3873c168c95586bf663b8586.jpg

07 septembre 2011

BANCO

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par un rendez-vous avec le banquier. Enfin, j'imagine que c'est par des voies détournées un peu plus complexes que l'architecte Emmanuelle Moureaux (basée à Tokyo) s'est vue confier la réalisation de nouveaux bâtiments pour la Sugamo Shinkin Bank à Shimuda, Tokiwadai et Niiza… mais on va faire simple, ok ?

a207dfc2c5dbd5bc98f550912693eaf7.jpg
db1cfa5c03b4b290ef82ba89a78da623.jpg
e7d609500647bcf294e0adaa4d5895a2.jpg
c2288241480bb44db66e09b97c15b4bb.jpg
472eca643d9670d9da5e323cb031b307.jpg
58076c3d49335f2623e875b753344174.jpg
Sugamo Shinkin Bank
à Shimura
729363f91aac09c3719e2a4949d34d77.jpg
b59ff3af8024dcdd92607d39e9f8a510.jpg
Sugamo Shinkin Bank
à Tokiwadai
38ed08492bff5b5c9574da4e2fe5a4c9.jpg
545a53a1866d4766a59abf905d806c0d.jpg
5f0edfa61e05e1f7de289bdedd2d1333.jpg
Sugamo Shinkin Bank
à Niiza
Crédit photos : Nacasa & Partners

05 septembre 2011

LA RENTRÉE DES QUOI ?!

 

T O U T  A  C O M M E N C É

en fanfare aux alentours de 9 heures ce matin... Mais oui, mais oui, les grandes vacances sont finies. Vous ne pouvez pas dire qu'on ne vous avait pas prévenus ! Petites, moyennes et grandes surfaces s'étaient chargées d'annoncer la couleur dès les premiers jours de juillet. Que les plus déprimés d'entre vous se rassurent  : d'ici un mois environ, ces mêmes surfaces commenceront à propager allègrement l'esprit de Noël dans les chaumières. Finalement, en ce jour de rentrée, on peut donc déjà le crier haut et fort : bientôt les vacances !!! Alors ouvrez tous vos cahiers à la première page, sortez vos stylos et rédigez une lettre au Père Noël, parce qu'après, entre les cours de grammaire et de morale, on n'aura plus le temps, les enfants ! Et il ne faudrait surtout pas rater le coche, car j'ai entendu dire que Smartplayhouse, une société espagnole, proposait de chouettes cabanes au design soigné. Malheureusement, il n'y en aura pas pour tout le monde (parce que ça coûte cher, parce que le Père Noël est une invention et parce que vos parents gagnent beaucoup moins depuis qu'ils travaillent plus) mais ça ne coûte rien de demander ! 100 % des gagnants n'ont-ils pas tenter leur chance ?

51bed3b337fce5ca56e469fb8638d003.jpg
625c4447bbb35ca4d21c560aaed7ddd3.jpg
Kyoto outdoor
30bb9523621229eb0d17494d1ee31eca.png
Kyoto Indoor
d31dd5fb1e365a2e4b956b2fcb578ef4.jpg
Hobbiken Outdoor
bf71ae7edae50b6da21f62bff4f23f6e.jpg
 
65e295f325a15d72acd641d554f321b4.jpg
Hobbiken Indoor
634fbf33a6a69641e83f20a59b29af0f.png
Illinois Outdoor
f5f70cbf672216451e3d449f31f27a4c.jpg
Illinois Outdoor
7388c4da2541aa5484dec65b4cc4a00b.jpg
b235c2af0081066a00c95a69aee5ca0a.jpg
 
Casaforum Outdoor

18 août 2011

CHAPEAU (PAYS) BAS

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par une idée folle. Non, pas celle d'inventer l'école... (Vite, vite, une autre chanson ! Je ne veux pas passer la journée hanté par une paire de couettes ! Voilà... Beth Ditto, c'est déjà mieux. Pour moi, en tout cas). J'en étais où ? Ah oui, donc, tout a commencé par une idée folle, celle d'installer un immense toboggan devant la gare d'Utrecht, aux Pays-Bas, pour faciliter la descente des piétons. Oui, oui, un toboggan ! Un escalator à sens unique qui fait la nique aux centrales électriques, c'est bien, non ? En tout cas, c'est une première !

477e6eae68f0367f2918645833557d55.jpg
b69d94caf6a1c2c9a79c0398914bc917.jpg
5c1528f1796d94974a6a52d0c52aec8d.jpg

21 juillet 2011

LA TÊTE DANS LES NUAGES

 

T O U T  A  C O M M E N C É

à >

f2156515b095ed1ab1739d8af4fcda1c.jpg

Et je vais la faire très courte tellement ça se passe de commentaires.

fed88d938d03f2cc199269527374eb3e.jpg

Disons juste que le (7e) ciel que l'artiste Takeshi Sano a imaginé et créé pour le restaurant japonais Tsujita ne manque pas... de piquant. Ok, elle est facile quand on sait qu'il a utilisé environ 25000 piques en bois pour réaliser cet incroyable plafond en relief qui doit être très frustrant pour les fakirs (en même temps, sont-ils bien nombreux dans les rues de L.A. ?), très tentant pour les pique-assiettes (!)... et qui donne très envie de se perdre dans les nuages, en charmante compagnie de préférence...

b3be0dbb94e66c6810abf8ea6804bd31.jpg
72b3a13528875133d31b1fb0c82b6a3e.jpg
26ffa179cf5d3b31e4f69de2a0a016df.jpg
2b92f7ef497f48be70241b09b9f1e634.jpg

19 juillet 2011

C'EST UNE MAISON BLEUE...

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par une "maison bleue adossée à la colline". On est dans les années 60, et lorsque le chanteur Maxime Leforestier se pointe avec sa frangine à San Francisco, au 3841 de la 18e rue, la maison qui se dresse devant lui est bleue. Il décide d'y poser ses valises quelque temps... Quarante ans plus tard, le quartier du Castro a perdu un peu de sa flamboyance, les hippies sont partis se réfugier ailleurs, les gays qui gagnent bien leur vie sont restés... et la fameuse maison bleue est devenue... verte. Universal Music, la maison de disque de Leforestier, sait ce qui lui reste à faire : il faut redonner à la maison sa couleur d'origine. C'est chose faite depuis quelques jours, grâce à la complicité du Consulat de France à Frisco, de Ressource, la prestigieuse maison de peinture, et de Maxime Leforestier qui, pour l'occasion, avait troqué son micro pour un pinceau.

fb647f657299cca3053f72a311e081fa.jpg

 

b928bae6492e9b88feb1de57d7cdaa75.jpg

8461259f371481927dd8fee22b705746.jpg

 

bb7548fa9508b919c8b5b1fec651dd6e.jpg
4a4ac2464c36fa2173bc668907cf4f33.jpg

Crédit photos (sur lesquelles figure M. Leforestier) :

Hélène Goupil pour France-Amérique

Pourquoi je vous parle de tout ça ? Parce que depuis que j'ai découvert les maisons victoriennes de San Francisco dans le générique de "La fête à la maison" (j'étais un enfant très cultivé), je n'ai jamais cessé de fantasmer dessus, parce que San Francisco, c'est vraiment une ville à part, c'est celle de la famille Tanner, de Bullit, de Harvey Milk, d'Alcatraz, des Chroniques, celle où il faut être "sure to wear some flowers in your hair, celle du Golden Gate... celle aussi où j'ai refusé de me faire tatouer entre midi moins le quart et midi comme le reste de la bande avec qui je voyageais quand j'avais 18 ans... Ah, San Francisco... !

13 juillet 2011

ACE DE COEUR

 

T O U T  A  C O M M E N C É

je crois, par l'apparition d'une moustache résolument rétro au-dessus de ma lèvre supérieure... (en dessous, ça aurait été louche...) Bref. Depuis, je me prends à rêver de voyages vers des terres inconnues et arides où palmiers et cactus se côtoient en toute simplicité, sans jamais se faire de l'ombre... Oui, c'est ça : on dirait qu'on est en 1950 et des poussières, que je m'appelle James, Montgomery ou Cary, que le tournage du dernier John Huston m'a éreinté (heureusement que la petite Angelica était là pour amuser la galerie entre deux prises), et que l'idée de regagner mon immense villa de Bel Air me déprime... Devant moi, sur la route, un immense billboard m'annonce qu'un nouveau motel vient d'ouvrir à Palm Springs. Ace, Ace... Ce nom me dit quelque chose. Ce doit être ce motel dont parlait Natalie l'autre soir à table. Sans m'en rendre compte, j'ai déjà mis mon clignotant pour tourner à droite. Ma Mustang (un cadeau de Greta pour mes 40 ans) soulève des nuages de poussière tandis que je m'enfonce sur les petites routes secondaires du Comté de Riverside...  A la radio, Billie Holliday supplie qu'on l'aime ou qu'on la quitte (Love me or leave me). Ca y est, j'aperçois l'enseigne du motel... et quelque chose me dit que c'est pile ce dont j'avais besoin : un lieu où je me sente comme à la maison, sans y être vraiment.

866a19c3e743741e442999bcffb8e110.jpg
d41a6da21d43a17d1b4e5436ad1d68fb.jpg
fc4d4a9cb24e618f581f90c4541fdb06.png
d1d0edcd4c2bfc71a96c75b5903e348e.jpg
2711b2b10358a87d7e3314d3384bbf5f.jpg
f9b4ec1e3d0090687904075e2f6cde2e.jpg
d2b7779b8302a6f2efd7ccc4afafc6ee.jpg
65ad03f7c3a1e3e4061adaf3df31ae0d.jpg
75dfe809eba5495f863cbc89ea52fd5d.jpg
d78f05141dbba9668828339f76d70943.jpg
0f126ea9c0e5c8fa1a48be4a57e04b34.jpg
5e5f394ce4e4121f5768b99862b634e3.jpg
40a043764e5f8e4973b692c6d53a03c9.jpg
ACE Hotel
701 East Palm Canynon Drive
Palm Springs, CA 92264, Etats-Unis
 
 

02 juillet 2011

SHABULEUX - 1e partie

 

T O U T  A  C O M M E N C É

- je vous fais la version longue ou courte ?

a) LONGUE : par un concours organisé par Marie Claire maison, celui du Meilleur blog déco de l'année 2010, que j'ai eu la chance de remporter en décembre dernier grâce au soutien de mes lecteurs et de mes amis, et à la clé duquel se trouvait un séjour de 5 jours pour 2 personnes au Sha Wellness Clinic, un hôtel / spa 5 étoiles situé dans la région d'Alicante en Espagne.

b) COURTE : jeudi dernier.

Capri, c'est fini, et le Sha Wellness aussi ! Extinction des lumières... générique... et place à la version TRES longue ! (car je sais que certains d'entre vous meurent d'envie de TOUT savoir - les autres, vous pouvez zapper le texte !)

EXT. JOUR - Gare d'Alicante

11h58

Sur le parvis de la gare, le soleil est écrasant. La vendeuse de tickets de loterie ne prend même pas la peine de m'interpeller lorsque je passe devant elle. Je fais rouler ma valise jusqu'au taxi situé en tête de file et montre au chauffeur l'adresse de l'hôtel. Il écarquille les yeux et je prends naïvement sa réaction pour une marque de jalousie...

 

INT. JOUR - Taxi

12h24

La baie d'Alicante ressemble à une crotte de mouche dans le rétroviseur et je commence à me demander si le chauffeur n'a pas oublié de tourner à un moment donné. J'étrécis les yeux pour lire les indications fournies par le GPS et je lis "Arrival time : 12h49". Voilà qui explique pourquoi nous nous engageons maintenant sur l'autoroute... Tandis que nous dépassons Benidorm, je relis l'adresse de l'hôtel sur mon voucher : Carrer de Verderol - Alicante. Sans doute l'équipe marketing de l'hôtel a-t-elle jugé préférable de brouiller les pistes... (Benidorm, c'est pas très 5 étoiles ;)

 

EXT. JOUR - Devant l'hôtel

12h48

Le chauffeur a fait mentir son GPS. J'en prends note au moment où je descends du taxi et découvre l'hôtel dans lequel je vais séjourner durant les 5 prochains jours. Il fait une chaleur de plomb, mais la cascade qui jouxte le lobby fait diversion. Je pénètre dans l'hôtel (je suis accompagné, cela va de soi, mais bref) où je suis accueilli par une myriade de sourires tous plus chaleureux les uns que les autres. On me tend une petite serviette chaude avec laquelle je m'essuie maladroitement les mains. Autour de moi, tout est blanc, immaculé... Je suis subitement atteint du "syndrome Cosette". Une gentille dame en tailleur pantalon noir propose alors de nous (!) faire découvrir les lieux : réception de la partie hôtel, réception de la partie clinique, salle de gym, vestiaires, espace aquatique, salon de relaxation, cabinets de consultation, ascenseur, salle de conférence, salle d'exposition, bibliothèque, grand salon, moyen salon, petit salon... ascenseur, esplanade, piscine à débordement, restaurant...

 

f4dff8f7cc7bb3d6dc54dedf90b92777.jpg
21d2438b8b15d69db9ceabb8ed963e43.jpg
47997c5344af7ce3239e953e1ee0955e.jpg
*

EMPLOYEE DE L'HÖTEL : Le midi, vous pouvez déjeuner sur la terrasse. Je ne sais pas si on vous l'a déjà dit, mais ici, tout est macrobiotique. Nous ne servons pas de viande, pas d'oeufs, pas de produits laitiers et le sucre raffiné est exclu de notre cuisine. J'espère que ça ne vous pose pas de problème ?

MOI : (vaguement interloqué mais ne voulant surtout pas vexer la gentille dame) Non, non... La viande, de toute façon, j'en mange très peu. Et pour le reste...

EMPLOYEE DE L'HÖTEL : Comme on vous a offert ce séjour... Vous n'étiez peut-être pas préparés à ça...

MOI : Non, mais vraiment, ça ne pose aucun problème !

EMPLOYEE DE L'HÖTEL : Bon, alors tant mieux.

Nous contournons la terrasse du restaurant (qui offre une vue imprenable sur les montagnes et sur la mer) et nous dirigeons vers notre suite.

EMPLOYEE DE L'HÖTEL : Vous vous rappelerez le trajet qu'on vient d'effectuer ?

MOI (n'en pensant pas un mot) : Oui, oui.

La vérité, c'est que l'hôtel est immense et composé de plusieurs unités reliées entre elles par des passerelles et autres subtilités architecturales... Mais je suis un grand garçon. D'une manière ou d'une autre, je retrouverai bien mon chemin (au moins jusqu'au restaurant, car mon estomac est une boussole de haute précision). Nous arrivons devant la suite 509. La clé est une carte en plastique sponsorisée par Chopard. (What else ?) Les clients ayant souscrit (ou gagné !) une formule Discovery sont logés dans des suites Deluxe, les plus "petites" de l'hôtel, soit 70 m². Inutile de préciser que pour moi, c'est du méga-deluxe. La chambre est baignée de lumière, elle est climatisée, sobre, élégante. Elle se compose d'un immense dressing, d'une salle de bains, d'un coin salon, d'un coin nuit et d'une grande terrasse qui fait face à la mer. Je-suis-aux-anges !

6d0524ea044e74ff08ef56631c19b12f.jpg
d33589aa921ef06b0d172f55cf11adb1.jpg
20e7152672d2c3d2a180a5d491b898de.jpg
b7e7980b6b63a87baf0610cdb020939f.jpg
717de36e82fa9dc1f758417d25506c6b.jpg
47c6b7644ab882966eb2ba03bdbcdd56.jpg
265cd3f9f9dd9399993d9d0bd4c92caa.jpg
*
a0921f7df91135f45d77a63d4e0eb801.jpg
a1cf050ddb6aaffc74318bd5e82b43ca.jpg

INT. JOUR - Suite 509

13h35

Je suis comme un jeune chien fou, et je ne sais plus où donner de la tête... Mais je pressens déjà qu'il ne va pas me falloir bien longtemps pour m'habituer à cette avalanche de confort. Je me laisse finalement tomber sur le lit dont l'épais moelleux m'arrache un profond soupir de satisfaction... Je le sens : ce séjour va être merveilleux.

 

e72b142c5e00524d4b6a26212afd8295.jpg

INT. JOUR - Suite 509

13h54

Je suis tiré de mes rêveries par deux petits coups discrets frappés à la porte. Je me lève pour ouvrir, un sourire extatique barrant mon visage.

MOI (tentant de faire couleur locale) : Hola !

EMPLOYEE DU RESTAURANT : Bonjour ! Je vous apporte un petit cadeau de bienvenue.

 

7a2a18d934bc8f9e6750b7569a9f11e7.jpg

Ne dit-on pas outre-Atlantique que "An apple a day keeps the doctor away ?" La suite, au prochain épisode...

 
Crédit photos : HommeSweetHome
(à l'exception des deux photos suivies d'un *)

23 juin 2011

SHA BADABADA

 

T O U T  V A  B I E N T Ô T C O M M E N C ER

... Dans quelques heures je mettrai le cap sur Alicante, pour 5 jours de détente au Sha Wellness Clinic...

2b0544aee5912aacdf2fc783aadf85ae.jpg

Je n'oublie pas que c'est grâce à vous et à vos nombreux votes que ce séjour est possible. Je profite donc de ce court message pour vous remercier une nouvelle fois pour votre soutien et votre générosité. "Hasta pronto" pour un récit détaillé et illustré de mon séjour *****...

14 juin 2011

HI EN COULEUR

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par l'ouverture d'un hôtel à Nice, le HI. Je m'en souviens, car je vivais alors à deux pas du Cours Saleya, dans une rue tellement étroite du Vieux Nice que je pouvais voir combien de sucres la voisine d'en face mettait dans son café. Comme tout étudiant qui se respecte, je faisais du roller dans mon appart, et j'avais jugé bon d'apporter une touche de couleur à ma chambre en lasurant mon étagère Bricorama à 8 euros et le miroir ovale piqué à mes parents avec du rouge IKEA. Homme Bitter Home. Bref, mon escapade niçoise n'aura duré que 9 mois (le temps de décrocher un dernier diplôme longuement préparé sur la plage), et je n'ai jamais eu la chance de mettre les pieds au HI où semblait avoir lieu les meilleures soirées... Je vous raconte ma vie, parce que je préfère laisser le soin aux magazines de vous raconter celle de Matali Crasset, la conceptrice du HI (qui, j'en suis à peu près sûr, n'aurait jamais lasuré en rouge ses meubles d'étudiante).

Sachez juste que le HI Hotel a vécu heureux et eu beaucoup d'enfants : HI Beach, Dar HI, Casa HI, et plus récemment, HI-Matic, un hôtel de 42 chambres situé dans le 11e arrondissement de Paris, au 71, rue de Charonne (à quelques numéros du premier appartement que j'ai occupé à Paris après mon année de vacancances études à Nice). Du Best Western mochissime qui se dressait au 71 il ne reste quasiment plus rien. Matali Crasset a entièrement repensé les lieux, mixant "les codes de l'hôtel urbain et du logis à la campagne". Les chambres ont été transformées en "cabanes ludiques et fonctionnelles" et, pour ce qui est de l'accueil et de la restauration, c'est comme à l'école : en self-service ! Les clients s'enregistrent eux-mêmes sur des bornes, et ceux qui n'ont pas le courage de pousser jusqu'à l'immense terrasse du Pause-Café pour avaler un plat du jour peuvent faire le plein de petits plats et produits bio grâce à un distributeur HI-tech (forcément). Venez voir...

 

64ad5939aec7f06f623c963cc5e4b225.jpg
69329af14e88387609a0a10b32470eff.jpg
0b2ba8a808dc0981a895d98e261aff26.jpg
bb977b86f95b89cb2e1c27b6649be1bb.jpg
91d4ccae9a4df9d357b2561e2984525b.jpg
65069a3cc87fd89f42a5e476bc021dc2.jpg
39cb3b55c2bf010476b675a04c4fe2ac.jpg
5a85914332842db2c841d10f5848577e.jpg
86d4855ff1c3fc4f76548526907bfce9.jpg
3a3a711b8f11c8db906d2fee8dc6fe3a.jpg
Crédit photos : HI Matic

Bon, je ne vous cache pas que les couleurs me donnent un peu mal à la tête... mais on ne peut pas nier que le concept est innovant. Les hôtels manquent si souvent d'originalité (dans la gamme de prix qui est la mienne ;) alors que celui-ci est une véritable expérience en soi (ce qui n'est pas forcément le cas des hôtels voisins qui, pour des tarifs équivalents, n'ont que des chambres délabrées à souhait à proposer) Et toc ! Tout ça pour dire : pensez-y la prochaine fois que vous êtes de passage à Paris (et pensez à prendre un parapluie si l'envie d'une balade nocture dans le Vieux Nice vous prend, car mon ancienne voisine - celle qui prend 2 sucres 1/2 avec son café - adore jeter des gamelles remplies d'eau sur les passants qui parlent trop fort après 22 heures).

06 juin 2011

SUPER SUPERETTE

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par une envie de mettre le cap sur l'Afrique du Sud et de vous emmener prendre le petit-dej' dans une Superette pas comme les autres autres. Déjà, elle se distingue par son S majuscule. Normal, cette Superette-là n'a rien à voir avec celle où vous avez l'habitude de remplir votre cabas en sortant du boulot. (Je pourrais faire une note sur la nouvelle déco des Franprix... mais non merci.)

Superette, c'est une cantine / épicerie toute mignonne située dans le quartier de Woodstock, au Cap. On y sert que des produits frais dans un décor chaleureux et soigné comme je les aime. Murs gris clair + touches de jaune + mobilier en bois = l'équation parfaite !

8504b7d6a626478acee8209804ce0318.jpg
8fa3d260570973de15fd45a958575038.jpg
33df1a833c302361a490ba41cb2a3cf7.jpg
4a084bea31011b2a1115dcae01423fab.jpg
16d35677d38472c3fa695e639992e468.jpg
267e9a44770d3420ed87f68317e0aa00.jpg
feb4073ed5bb08d2b0c5de9752247e88.jpg
b78493d38b853d393326f28b9bc7bce1.jpg
9f2e66c3cb41894975bb2443e38aae04.jpg
Crédit photos : Superette

02 juin 2011

SOUTH OF HOUSTON STREET

 

T O U T  A  C O M M E N C É

en fin de semaine dernière par une note sur une jolie maison de plage redécorée par Alexandra Angle Interior Design... Je vous propose aujourd'hui de découvrir un appartement new-yorkais entièrement redécoré par les mêmes personnes. Perso, je travaille aujourd'hui, donc je vais faire court : c'est beau, c'est masculin, c'est rectiligne, c'est baigné de lumière, la vue est imprenable, il y a du cuir, du bois, de la fourrure, du métal, du rustique, du moderne, ça donne envie de vendre la caravane, le manteau d'hermine et de dire banco. Enjoy !

11c3de9356729825a95ca94e95e86e71.jpg

 

ad4846ca2c5b3a64c858f4281820f59d.jpg
17dc654257d82459f914b384a1987b2d.jpg
02ff805a38bd801d89806b5bb321db54.jpg
6c158fee7bde86b019ac3441fd9f9264.jpg
16615170801f8f52f0a8c3bfb3dc59ab.jpg
5e239f298c45312b99a0bb858cbd36f9.jpg
7f4758887edfa54ca9bdb505166455b6.jpg
53be69cdcfbe450082a2a81c8a0c15f6.jpg
Crédit photos : Alexandra Angle Interior Design

27 mai 2011

LA POSSIBILITE D'UNE ÎLE

 

T O U T  A  C O M M E N C É

au large de Long Island, sur une île baptisée dans le feu (Fire Island, donc)... Bon, ok, dans moins d'un mois je serai en train de me faire masser dans un spa 5 étoiles à Alicante grâce à vos généreux votes de l'an passé... mais n'empêche que j'irai bien me détendre une petite quinzaine dans cette adorable "beach house" entièrement redécorée par la compagnie Alexandra Angle Interior Design.

1acef1ee96b7ff8d00c05f84904dfc5a.jpg
J'AIME la porte jaune qui contraste avec les murs blancs
+ la carte maritime, évocatrice de douces balades en mer
2a41356101f6694f4c0bd5ca4396037b.jpg
J'AIME TOUT : la banquette coffrée qui court le long du mur,
la table Eames en forme de planche à voile, la potence,
l'idée d'une couleur différente entre les poutres,
les fenêtres horizontales...
4e5ba95c6163b8ef2cb777c11a7bc38b.jpg
J'AIME le piano qui donne envie de savoir en jouer
pour faire s'envoler les notes dès le petit-déj
d61ac81da5077838cfe5257a35f5da45.jpg
J'AIME TOUT : le lustre arachnéen, les chaises Bertoia,
les galettes jaunes, les vases Omaggio,
la baie vitrée, la vue sur la mer...
 489ffbd00c5ea63ced4986e4a2347229.jpg
J'AIME... ça me semble évident, non ?
7843e0b167e96a5ac920ee65c3cd33c9.jpg
J'AIME le fauteuil avec son cordage nautique +
la luminosité +
le spectre du poêle noir sur le mur blanc
1c98a1295ed4afad92b5525f27bf3fc2.jpg
J'AIME les rayures au sol +
une fois n'est pas coutume, la touche de rouge
31690468931e7a7b60f778ef167b0b81.jpg
J'AIME la simplicité du panneau perforé 
2f085b6b7629e65fa664423b43107326.jpg
J'AIME la douce harmonie des couleurs +
le tapis Angela Adams +
les "coussins crustacés"
38db1a67e727f372a5aa28163b390523.jpg
J'AIME le soubassement qui délimite le coin nuit +
le guéridon Tulipe et sa lampe Noguchi +
le motif du tapis
0f81eb067d0a09b6f87c5fd64e17a72b.jpg
J'AIME les petits carreaux de la douche +
les touches de jaune +
la simplicité du lieu
be0fdba0812b1971504dc39383e875e6.jpg
0944bb7f0f316657a26806eb2ef6d7a0.jpg
f53d39f3c6c80cc80f1179e1134baf74.jpg
7c7565ef23920f2a6a511688530cc581.jpg
Crédit photos : Lucas Allen
pour Alexandra Angle Interior Design

04 mai 2011

LA LIFE DE CHÂTEAU

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par une crise de conciergite aiguë, traduisez : un accès de curiosité. Je plaide coupable, Votre Honneur. Oui, je l'avoue, j'adore voir "comment c'est chez les gens". Bon, je ne rêvais pas particulièrement de voir à quoi ressemblait l'intérieur de l'artiste américain Moby, mais quand j'ai vu que le New York Times proposait de jeter un oeil à sa nouvelle demeure... disons que je ne me suis pas fait prier.

Moby a quitté son appartement new-yorkais pour s'installer dans une réplique du Château Marmont surplombant le Réservoir de Hollywood. Le choix est discutable, mais le coeur a ses raisons que la raison ignore... A l'intérieur, ça manque un peu de vie, mais j'aime assez le côté garçonnière chic et clean du lieu. Ah oui, et puis ça fleure bon les années 50-60, donc... suivez le guide.

3ff2a9cdf71556c742a40d5ff5f7736a.jpg
17f5aac1d901b4c5c3842ccd4836e551.jpg
17b6d01177e375969fb7b3ca376eb874.jpg
b57e1333c244b6c17d0f90ecc7893ed0.jpg
1382ea9f02647ac93357976f239fdefa.jpg
6490f19262b44f937c11e7bc45df12ba.jpg
96385cdfad232230102d49ee7dd968b5.jpg
fdbb6e3d0a7818f0cd947e8e4dc7ceac.jpg
9d200714b16d586402dd91ae0af660ec.jpg
85dd9c9e73220695a81bd7306d96018c.jpg
b1e152c418dcc0647bf8e226d2866ff2.jpg
9543028ba8ad2896b41d9f1e17d4e3e1.jpg
Crédit photos : Trevor Tondro, pour le New York Times

02 mai 2011

BAROCK'N'ROLL

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par un pari loin d'être gagné d'avance : celui de bâtir une chapelle sous le soleil de Figueira da Foz (inutile d'ouvrir un onglet Mappy - en gros, c'est à mi-chemin entre Porto et Lisbonne). C'est l'architecte Pedro Mauricio Borges qui s'y est collé, et plutôt que de tenter de faire du vieux avec du neuf, il a imaginé un lieu de culte hors norme, résolument contemporain et tourné vers l'avenir. On aime ou on aime pas. Moi, j'adore.

8832b007da0482bbca753488eea6d3af.jpg
5d0dba271092d1685920fae73d65bddf.jpg
04e12704f4abb61b851e3db385ab0b8d.jpg
5cc02349afdf19017e1775a8462526a5.jpg
c94d5f1414c87d342d98268d5d1c3395.jpg

Faussement extravagante et réellement sobre, la Capela de Santa Filomena s'intègre étonnamment bien au paysage.

 

fde5ac04b3f1bf042940b79b1a2af609.jpg
Crédit photos : Fernando Guerra

Elle me fait penser à cet autre lieu de culte, pour fashion addicts celui-là, perdu au milieu du texan... 

 

857de4c19c4e72c938d1680ef2961311.jpg

26 avril 2011

L'OSCAR EST ATTRIBUÉ À...

 

T O U T  A  C O M M E N C É

à São Paolo, dans une résidence imaginée il y a plusieurs décennies par le célébrissime Oscar Niemeyer dont il ne restait plus que les murs, les colonnes et les cheminées. Les architectes Felipe Hess et Renata Pedrosa ont investi ces 140 mètres carrés laissés en jachère et leur ont redonné splendeur et modernité, sans pour autant faire disparaître l'empreinte du maître. Béton, lumière, fluidité, rigueur, splendeur...

Le Playmobil qui sommeille en moi est conquis.

 

97c20b4dfb541d56e6ab3114877bb568.jpg

 

4adff87b083372bc00b0651c5d00e198.jpg
b617b5d271ef0ee389b23e8f0812a61b.jpg
1aa5f5d27b3ac704e8d73bd2b8def44d.jpg
08384c2fb644819a5a70f7103a5c5b19.jpg
bcc4283a8d53437e184575a45a2003f4.jpg
ef028588fd75a37345d1686e5dc13862.jpg
e9516bc74e6d432eee17ffac6680d23d.jpg
173f0563038ba00249c8c6ea5312ae78.jpg
ced5e9ca3f09a1284f41a73fbf1b5837.jpg
88b7b54fead938cdf9e838431fa76856.jpg
Crédit photos : Fran Parente

13 mars 2011

IN THE MOOD FOR...

I N  T H E  M O O D  F O R...

Black houses

f549914e41e7909636685e59cd2239b1.jpg

6982eba572457e834e78e527078afa76.jpg

 

 

6d20b4604e9b9ea78947243b8e6164f4.jpg
0e78e3004209baeb1e984cf13e5e7a56.jpg
cbb23aae72c2710da95843e0e78fcb62.jpg
8eddb1f2785903a666f0fb5293688d86.jpg
a4bd3f2053a70c7a491ecd96e2c72569.jpg
3833eb47c6c5fa412456d4dde5366431.jpg
37965c9e3967875940e85f7abce8d6cf.jpg
8cd54a506b154b2ffb3ab3429c9f1f5c.jpg
724b1d6db97123c1a59c163183616731.jpg
Parce que le noir, ça va avec tout
Parce que le noir, c'est indémodable
Parce que le noir, c'est mieux que le crépis beige
Parce que c'est aussi beau sous la neige qu'au soleil
Parce que si j'avais une maison, je voudrais qu'elle soit noire

03 février 2011

CAFÉ OF THE DAY

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par une balade virtuelle à New York... Je sais, je ferais mieux de prendre l'air pour de vrai, mais quand je regarde par ma fenêtre, je distingue très nettement une plaque sur laquelle il est écrit "rue X" et un bandeau lumineux avec les lettres L.A.P.O.S.T.E. Pfff... C'est beaucoup moins exotique que X Street et Post Office, vous en conviendrez. Tout ça pour dire que si j'étais à New York, là, tout de suite maintenant (ah ouais, on dirait que je m'appelle Sebastian (prononcez Seubachtieune) et que j'ai un blog baptisé Ciel, My Home! - ou une connerie dans ce genre - !), j'irais prendre un café chez Despresso, sur Madison, parce que la déco du lieu est tout simplement renversante...

41c52126ecaf552bc08e58b9bdac14c1.jpg
1e140eb97b0f7aa8b24c3de93e408dfe.jpg
112a9c47d3ed8b6c987ec8634f9bb5ef.jpg

Et si on met tout ça dans un shaker et qu'on secoue bien...

 

1769fb4da24dc94ed777120d3cedb9b4.jpg
Crédit photos : Despresso

Et puis ce soir, j'irais prendre un verre au comptoir du Vandaag, parce que je trouve l'endroit chouette comme tout !

159862cd90e952c92f72ef068a425b27.jpg
cc0e67e2b85b7b1ed0a252502da3200c.jpg
f1d684af7ea0c3560aff4ebb200f6529.jpg
756b0bb98cfc72dc2bc103b4024a94b0.jpg
d36e16fdf1f8353489fe734859c6bed3.jpg
0877af112a0189d38c0e184d5c8cc32f.jpg
Crédit photos : Vandaag

 

30 décembre 2010

L.A.-BÀS

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par la promesse d'un nouveau long métrage dont voici l'affiche.

6527bbc073753c3b3ce923020a2304cc.jpg

Inutile de m'appeler dans la soirée du 5 janvier, car je serai vraisemblablement au cinéma pour découvrir le dernier film de Sofia Coppola dont l'action se déroule au célébrissime Chateau Marmont (sans accent circonflexe) dans la Cité des Anges (celle-là même qui a inspiré à Marion C. cette phrase dont je ne me lasse pas... "Itiz trou zèriz some endjeulz in ziss siti")

A l'origine (en 1929, donc) le Chateau Marmont était un immeuble d'habitations. Trop chers, les appartements peinent d'emblée à trouver acquéreurs. En 1931, l'endroit est donc reconverti en hôtel... et entre dans la légende.

227b56c010807f8afd140318a446836e.jpg

Depuis Sunset Boulevard, difficile d'ignorer le Chateau. (Encore que...) La bâtisse se dresse fièrement au milieu d'une forêt de palmiers, de tuyaux d'échappement et d'immenses billboards. Oubliez le Val de Loire, bienvenue à Los Angeles.

2f858cb20e43d2e77749c544d2bd4a97.jpg

Le Chateau Marmont, un havre de paix ? A en juger par le nombre de célébrités qui s'y réfugient le temps d'une soirée ou qui s'y installent à demeure le temps de composer un album ou d'écrire un livre, la réponse est oui. Il faut dire que le Chateau n'est pas un hôtel comme les autres. On peut y louer des suites bien sûr, mais aussi des bungalows ou des petites maisons nichées au coeur de la végétation.

303602ca9c86da64bb9256779c771250.jpg
Garden Cottage
Natalie Wood et Nick Adams
7db9c0923869e7ae2a08fa3bfacbb2eb.jpg
Hillside Bungalow
Humphrey Bogart dans le jardin du bungalow
1aa2e49bdb9256d6692c470d5c136885.jpg
Two Bedroom Penthouse Suite
Rex Reed et Raquel Welsh sur la terrasse de la chambre n°64
9765e0277b69d88521cbd8315aea85e8.jpg

En somme, c'est un hôtel avec les avantages d'un hôtel mais sans les inconvénients d'un hôtel. Andre Balasz, qui a repris la direction du Chateau en 1990, dirait même plus : "C'est un hôtel qui invite aux excès et qui déchaîne les passions." Indeed.

On peut y croiser des musicos en train de faire de la Harley dans le lobby...

fed8ce7a1a7c5042fe8f87dfdb07bc70.jpg
Led Zeppelin au Château Marmont

Des chanteurs avec le dos en compote après avoir joué les Superman sur le toit...

125331ec2b57e9477cdbbc6690d23ae7.jpg
Jim Morrison

Des photographes qui mitraillent des cuisinières à poêles...

4d81f12a3a40dcb0e90a4e117d9f33fa.jpg
Domestic Nude I, In my kitchen,
Chateau Marmont, Hollywood, 1992
© Helmut Newton Estate

Ou encore des acteurs endormis pour toujours après une soirée d'excès...

60126ad4abfe28dad4eb9ad12c44c26a.jpg
John Belushi quittant l'hôtel de manière définitive...

Côté déco, c'est classique, voire un tantinet désuet...

 

6286b2cd63dface86b307684ebacddf2.jpg

Et pourtant, l'endroit a de la gueule. Contrairement à de nombreux hôtels à la déco léchée par des designers à la langue bien pendue, le Chateau Marmont a de la personnalité, il a une histoire... Il vit, quoi ! Ne figure-t-il pas tout en haut de l'affiche aux côtés de Stephen Dorff et Elle Fanning ?

16 décembre 2010

VIENS CHEZ MOI, J'HABITE CHEZ JENNA

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par un gros coup de coeur. Jenna Lyons est la directrice artistique de la marque américaine J. Crew, Jenna Lyons vit, comme il se doit, dans un magnifique brownstone à Brooklyn (Manhattan, c'est sooooo 1998), et Jenna Lyons a, je trouve, un goût exquis (à moins que ce ne soit l'archi qu'elle ait engagé pour faire la déco qui ait un goût exquis, mais bref...) Pourquoi cet intérieur m'a-t-il tapé dans l'oeil plus qu'un autre ? Décryptage... en images.

118920d3292f06907bbfb1238b2b6a21.jpg
Côté rue, j'aime : la porte noire et la végétation
728973a322bb13751786a05ecb41eb89.jpg
Côté entrée, j'aime : les murs peints en Off Black (Farrow & Ball)
qui donnent le ton : chic et cozy.
4b7581eb0fa685ddf3f24c90cba650ee.jpg
Vue d'ensemble de la pièce à vivre
125cbaebc0136e7bf5eb645941d55581.jpg
Côté salon, j'aime :
- le canapé jaune aux formes accueillantes
qui fait face à des fauteuils de facture plus austère
- la couleur des murs (similaire à celle de ma pièce à vivre)
- le parquet sombre
- la peau de bête (ça fait longtemps que je me tâte...)
- l'imposant chandelier qui apporte une touche de brillance
(après avoir fait une overdose de pampilles,
j'y reviens doucement)
ba4e5f9bdf4d71ed784e1d05e725fc8c.jpg
Côté salle à manger, j'aime :
- la table rustique entourée de chaises en métal Bertoïa
- la toile moderne qui met en valeur la cheminée
937eaa84a62b496d68c120740333eae4.jpg
Toujours côté salle à manger, j'aime :
- le buffet ancien passé en noir
- la collection de trophées qui casse le côté formel
e7eed0e949b4968ea70877bdad0aa2e4.jpg
Côté cuisine, j'aime :
- la grosse conduite qui court le long du plafond
- le contraste élégant des murs blancs et des meubles noirs
- la relative simplicité de la déco
c57d7b16f1f775c3451c2d7ee2091b1e.jpg
J'aime le bow-window (mon rêve :)
ee7ef9e0bdc349ab86325fab235ff293.jpg
J'aime la simplicité du coin repas
qui fait écho au coin salle à manger
avec sa table en bois et ses chaises Bertoïa
3f5ba55f9a877fa1b3446f4dbff9b014.jpg
Côté bow-window, j'aime :
 - les branches de cerisier (depuis toujours)
- le guéridon Tulip encadré par les bergères
 
9662663186fe9851004e57bab6dd4507.jpg
Côté chambre, j'aime :
- les murs ultra-foncés
(à l'origine, c'est ce que je voulais pour ma nouvelle chambre,
mais à l'instar de Johnatan et Jennifer Heart,
il faut avoir l'amour du risque...)
- l'applique Mouille qui déploie ses bras au-dessus du lit
549188b9aa68de0102d468144047eeaa.jpg
Côté chambre, j'aime :
- l'ouverture sur le côté salle de bains
et le tapis persan au pied de la baignoire
6101e7f3feb7bcbdc1b09f1f6e1c5ac9.jpg
Côté salle de bains, j'aime :
- la baignoire sabots bicolore
- le store qui protége des regards
- j'aime moins la robinetterie dorée
(comme dirait le Schtroumpf grognon qui sommeille en moi :
J'aime pas le doré.)
4c9a0c6899e27923f2a110bee01babf2.jpg
Côté dressing, j'aime...
le fait que son dressing
semble aussi grand que mon appartement !
2f1b4cee6745ab5398cefc53bab8ee57.jpg
210be2fb30f5c4f1d86d9ea8d6974de7.jpg
Côté chambre d'enfant, j'aime :
- le mur sombre (ni bleu, ni rose !) et la vieille commode assortie
- la cheminée sur laquelle on peut poser des joujoux
 - le papier peint vivifiant au plafond et la suspension
 - le parquet clair "qui calme le jeu"
f891d49cfaec62d74597130631566ff2.jpg
Côté jardin... j'aime TOUT !

27 octobre 2010

BOÎTE DE NUIT

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par une contrainte : créer une chambre dans "un ancien atelier d'artiste traversant de 50m² caractérisé par une fausse double hauteur sur la moitié de sa surface". Nul doute que les architectes Emmanuel Combarel et Dominique Marrec ont dû bien se creuser la tête... Mais au final, ils ont eu une idée de génie : suspendre une boîte au milieu de l'appartement, ouverte sur l'entrée (inéluctable donc) mais facilement contournable. Avec des images, on comprend tout de suite :

 

ba96c653335bf6f180d93ec874f2e2aa.jpg
af155400abe6dd8fc12226a9e6f8baa0.jpg
f6b3e92d53491735cb7f6abb2d00d682.jpg
51dfe1782c7453e620999666205c8468.jpg
f1892fd96bfae10eaf082f670a3b3758.jpg
614e1bb8f7a50497b6bd3eab48d1f753.jpg
Crédit photos : ECDM

Je trouve l'idée absolument géniale ! Gain de place énorme, plus-value esthétique, espace multifonctionnel... A ce niveau-là, c'est carrément de l'art. Du cubisme ?

22 octobre 2010

BE MY GUEST

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par une note intitulée "Mise en boîte" (le jour où je saurai créer des liens, je vous ferai signe...) dans laquelle je faisais part de mon admiration pour la toute nouvelle cité U du Havre. Mais si, vous savez, celle qui a été construite avec des conteneurs ! Bon et bien, aujourd'hui, on prend les mêmes et on recommence ! Si j'étais américain, comme Johnny Hally... Ah non, je suis sot... Il est suisse. Bon alors on recommence. Si j'étais américain, comme Sofia Coppola (ouais, en fait, c'est mieux que Johnny), que j'étais plein aux as comme 50 Cent et que j'avais un grand jardin comme Hugh Hefner (quels drôles de choix...) je demanderais à mon assistante Lindsay Lohan (ben ouais, un jour ou l'autre, il va bien falloir qu'elle taffe comme tout le monde...) qu'elle appelle Poteet Architects à San Antonio au Texas et qu'elle me commande une container guest house comme celle-ci :

4a61438f47647d99cb7c773df9455699.jpg

 

fa915865c6db35d6a6b957eb84316a56.jpg
7c41f438b2c269ac1872941f244da920.jpg
953c0ec0c63ce21c24d441e97f52b250.jpg
d26f3d8bd471d4687c6f6638a95474c6.jpg
7c8f814325b122f8fa32da61e956dafc.jpg
Crédit photos : Poteet Architects

Elle est pas belle comme un camion ma maison ?

07 octobre 2010

MISE EN BOÎTE

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par un constat : beaucoup d'étudiants, pas assez de logements. Pour résoudre (partiellement) ce problème, la ville du Havre, qui a fait de l'architecture sa nouvelle carte de visite, a eu une idée : bâtir une cité universitaire avec des conteneurs (ou containers si on préfère les anglicismes). Il y a longtemps que les Pays-Bas, le Canada, l'Australie ou encore la Suisse ont essuyé les plâtres...

f709e249572388228255e10d57f5f67f.jpg
Boutique Freitag, Zurich, Suisse

La construction de la résidence havraise, qui a duré 1 an (contre 2 ans 1/2 au moins pour une résidence classique) a été mise en oeuvre par le cabinet d'architectes Cattani, sur un concept développé par NewDen Design.

f332faf28d73677dd4772a6c899d83df.jpg
a0d083bb0d99d4d5424d93e7bcc4c1a9.jpg
b598b62bcb0f016b684dfdcf207793a5.jpg

La cité A Docks a été inauguré le 30 août 2010... et les 100 nouveaux logements mis à la disposition des étudiants ont été pris d'assaut. Il faut dire que 25m² avec vue potentielle sur le port, pour 305 €/ mois avec APL déductible, "ça le fait grave" ! (c'est bien comme ça que disent les jeunes, non ? ... Non ?)

09b7d0883fe1c01aee747dedcded53a1.jpg
3bc8e4b37650e74a01b1ba5008a671c8.jpg
0b83da587a23777459f67bcd0d290bb9.jpg
cf5643edb69d64cd3521f87b4e107ce5.jpg
58e0a2d37b5223487d552791c204622c.jpg
e09b1eda885e42b82b04c38a466ffeb3.jpg
7d01d10d3e2fa1788f226918840381cc.jpg
11db3815b47cad15f91897822e52f850.jpg

Je trouve le concept absolument génial. Mon seul regret, dans l'histoire, c'est que les conteneurs ont été fabriqués en Chine... Moi, naïvement, je pensais qu'on recyclait des vieux conteneurs fatigués d'avoir travaillé plus, toujours plus, jusqu'à 62 ans... Mais bref. J'imagine que pour des raisons de sécurité, etc. il est préférable de construire avec du neuf. Si un(e) étudiant(e) résidant aux "A Docks" lit cette note (tous les studios sont équipés du Wi-Fi, donc pourquoi pas ?) qu'il ou elle n'hésite pas à nous donner son avis sur la résidence !

27 septembre 2010

CAMPAGNE RÉSIDENTIELLE

 

T O U T  A  C O M M E N C É

... En fait, il faudrait poser la question à John Hitchcox, le co-fondateur (avec Philippe Starck) de Yoo, un studio de design qui n'en finit plus d'essaimer des résidences de luxe un peu partout dans le monde : Dallas, Boston, Toronto, Istanbul, Le Caire, Innsbruck, Phuket, Sydney, Tel Aviv, Londres... et, récemment, les Cotswolds. Histoire de situer, les Cotswolds sont aux Londoniens ce que le Perche est aux Parisiens, à savoir, un lieu de villégiature chiquement authentique et authentiquement chic qui fleure bon l'herbe fraîchement coupée... et la veste APC fraîchement achetée.

Sur un domaine de 260 hectares abritant 6 lacs entourés de prairies et de forêts, Yoo a fait jaillir de terre une cinquantaine de maisons habillées de bois qui se fondent délicatement dans le paysage. Tout a été pensé pour que l'on remarque les arbres et l'eau avant les maisons et leurs occupants.

95f67d37add85c3f65d876390b9cd750.jpg

Quant à la décoration intérieure, elle a confiée à des stars du design comme Kelly Hoppen ou Jade Jagger. Autant dire que pour inciter la bourgeoisie londonienne à quitter Chelsea et Notting Hill, Yoo a mis le paquet...  

La maison que je vous propose de découvrir en images a  été aménagée par la talentueuse "fille de".

e50acc0214ea271ddd938df0a767d00d.jpg
Crédit photo : Adrian Sherratt / Rex Features

De grandes baies vitrées offrent une vue sur la nature que l'on imagine spectaculaire...

2a7c4edf32479b8183e888eee0e7e764.jpg

A l'intérieur, de l'espace, beaucoup d'espace, ainsi que des couleurs claires et un look épuré mais cosy...

7d945f018ad85ab21d84192f52f8f041.jpg
fb41aa4f3ba3728bb2de1bdcb062892f.jpg
d92e9f060cc488f7529d2ded0a95101e.jpg

Un large balcon filant permet de dîner aux chandelles, au bord de l'eau... Lovely !

b9c310790d1b0141c86e56981585c5f8.jpg

a1e88b8e1b0c427fe32e4f0155731d8f.jpg
Crédit photos : Yoo

Pour avoir le privilège de batifoler dans ce cadre enchanteur où les moutons remplacent les tondeuses à gazon (c'est précisé sur le site > www.thelakesbyyoo.com), il vous faudra (ou pas !) débourser au minimum 775 000 livres... C'est le prix à payer pour profiter de la campagne à 90 minutes seulement de Londres dans cet country-club ultra-select avec concierge...

Le côté "ghetto pour gens fortunés" ne me fait pas du tout rêver, mais il faut reconnaître que le cadre est enchanteur et que les maisons sont stunning. Bon, sinon, un buron en Auvergne, c'est bien aussi...

22 septembre 2010

CITIZEN K.

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par la lecture d'un excellent roman que je vous recommande vivement.

65c2d754245752758320d0b85b8af4fe.jpg

Un autre monde, de Barbara Kingsolver (Payot & Rivages) raconte la quête identitaire d'un homme né aux États-Unis et élevé au Mexique qui, toute sa vie, n'aura de cesse de faire des allers-retours réels ou en pensée entre ces deux pays . Je ne vais pas vous faire la 4e de couv' car primo, quand je relis ce que je viens d'écrire, je me dis que vous n'allez jamais avoir envie de lire ce livre, et deuzio, maladroit comme je suis, je serais fichu de vous dévoiler la fin, mais sachez juste que parmi les personnages (pas si) secondaires, figure l'immense Frida Kahlo, une artiste dont j'admire l'œuvre au plus haut point.

8e13d6c0d50fde8a97dc07c2406f5df2.jpg

J'ai aimé les mots que l'auteure a mis dans la bouche de l'artiste, le portrait qu'elle a dessiné d'elle... et j'ai surtout adoré me faufiler en douce dans les maisons que Frida Kahlo et son époux Diego Rivera ont occupées à Mexico.

Je vous propose de commencer la visite par celle de San Ángel, un ovni moderniste sorti de l'imagination de l'architecte Juan O'Gorman en 1931. La bâtisse est constituée de deux blocs - un rose qui abritait l'atelier du maître, et un bleu pour celui de la señora - reliés par une passerelle. La maison des deux artistes a été reconvertie dans les années 1980 en Museo Estudio Diego Rivera. Il paraît qu'à l'intérieur, tout a été conservé en l'état. Malheureusement, on trouve peu de photos sur la toile...

41ead68e5266503b811f0b2b8d47363e.jpg
59df28c8e407ca227cfdc3e150d8fd11.jpg
4fa64395f418f507d654cfa3cc4054bf.jpg
1c6554e5c1f2af0ce38977e6b18209ad.jpg
576782508663b2ebd7c629c2e320a6b0.jpg
Intérieur de l'atelier de Diego Rivera
bd5ab8ab82f23a1cc98ea753b998ca91.jpg
C'est dans cette maison que Frida Kahlo a peint son célèbre tableau Les deux Frida

Frida Kahlo n'aimait guère cette villa. Six ans seulement après y avoir emménagé, elle décide de se réinstaller dans la maison familiale de Coyoacán, celle où elle a vu le jour. Contre toute attente, la Casa Azul qui abrite aujourd'hui le Museo Frida Kahlo, n'a pas toujours été bleue. C'est l'artiste qui l'a fait repeindre lorsqu'elle a pris possession des lieux dans les années 1940. Je vous laisse la découvrir en images...

48626f56c7c898381c3b60ca4f356268.jpg
La Casa Azul côté rue
1f5295cec2f03f17268b844087e0aa7b.jpg
Côté jardin
3e855563065fa56e98bbe360f7c77dad.jpg 
e970fa1d573417129826ac7bbed1bd5c.jpg
5cff32c2362559697d6ab52fb3d0608d.jpg
30b86eff79845857889d32e60c4a38ea.jpg
a0797bb49bc6a35cae696b2478470f70.jpg
4cf065a37b3465386e8db6b8d45e6b58.jpg
6ddf23a5b7d3621eb911fc086259b997.jpg
4e17e493b0f5a664e39a41a30a2fd3c6.jpg
4a5c96de353b2f1f76cadb04fedf99d4.jpg
ba090d840fdc953a8b1dc6ff319d0f33.jpg
d573b4d4701db53955d01763294788b8.jpg
8babad97180b45616b5235ed0e16937f.jpg
Le couple Diego Rivera / Frida Kahlo dans le jardin de la Casa Azul
79a061054a30c85b136accfe03dee353.jpg
Frida Kahlo dans son atelier de la Casa Azul
45bd141c115f62c51c0b030e14e72513.jpg
Les murs de la maison sont peuplées de squelettes en papier mâché
092b56fd078d067e871c12b56aadf2fe.jpg
Vue de la cuisine #1
7b2e182de1931b264c809c55d2bf9de9.jpg
Vue de la cuisine #2
b74d098675a177fddc6d00a37388efb4.jpg
Vue de la salle à manger #1
7f1991d91beaa80eaa9887282e13a2a5.jpg
Vue de la salle à manger #2
da8ad7d9c0621aabdd1758206c313b80.jpg
Diego Rivera et Frida Kahlo devant le vaisselier de la salle à manger
d21fa405bfd9a02c71472587acce41b7.jpg
La chambre à coucher de Frida Kahlo avec son lit à baldaquin équipé d'un miroir
dont l'artiste se servait pour peindre ses autoportraits lorsqu'elle devait rester alitée
62e7ca292693a5d83e348ababffce28b.jpg
23f2cc71c9136a6992cf592977eb184d.jpg
6c5e89cdba79ffca7f90c806752a575d.jpg
Spéciale dédicace à Atmosphère...
Crédit photo : Spencer Tunick
Pour toutes les autres photos, merci aux internautes anonymes...

PS : extrait d'un article paru dans Libé la semaine dernière >

"Quand Diego meurt en 1954, trois ans et quatre mois après Frida, il lègue la Casa Azul à son amie Doña Dolores Olmedo. L’«ogre» a fait promettre à son amie de n’ouvrir leurs archives personnelles que quinze ans plus tard [...] Doña Dolores a entassé les lettres, des jouets, et les photos dans des malles, elles-mêmes emmurées dans les salles de bains. Quinze ans passent, Doña Olmedo meurt, la Casa Azul est transformée en «sanctuaire», comme l’a demandé Diego.

Ce n’est qu’en 2004, après de longues négociations, que la directrice du musée obtient enfin l’autoristion de faire percer les murs. Dans les malles, il y a 5 387 photos, dont des clichés de Man Ray et Brassaï, 2 170 livres, des milliers de croquis, des vêtements, des médicaments, des jouets…" [...] Ses amis, ses parents, les maîtresses de Diego… ils sont tous là, images sépia imprimées d’un rouge baiser, ou d’un commentaire acide de Frida. Il y a Guillermo, le père adoré, Frida enfant, les tantes indiennes moustachues, sa sœur Cristina avec qui Diego la trompa, les médecins qu’elle fréquenta toute sa vie, et ses amants vrais ou supposés, Léon Trotski ou le photographe Nickolas Muray.

06 septembre 2010

J'VOUDRAIS TANT COINCER LA BULLE...

 

T O U T  A  C O M M E N C É

par une idée un peu folle : une "cabane" qui intégrerait énergie solaire et éolienne pour une alimentation verte et autonome.

Le designer gallois Ross Lovegrove en rêvaît...  

79b45061d1140877e9768e12fa06d653.jpg

et il l'a (presque) fait ! Le prototype de son Alpine Capsule est actuellement en cours d'évaluation.

34117c16ca8c59a22e5405a1bbe4b177.jpg
aeb9da1c769d4d601164718a68a8360e.jpg

Semblable à une goutte de mercure, ce cocon en acrylique offre une vue à 360° sur l'extérieur grâce à ses parois en verre miroir. Futuristiquement sublime !

a33e780e2becf1222076664a1ffde0c5.jpg
 
newsletter