concept

  • ALLÔ ? A L'HUILE !

    T O U T  A  C O M M E N C É

    grâce à Alexander Graham Bell - et une poignée de seconds couteaux que l'Histoire a gentiment relégués aux oubliettes mais dont vous trouverez facilement les noms sur Wikipedia. Après avoir majestueusement trôné pendant des années sur nos murs, nos buffets, nos consoles et autres étagères, le téléphone s'est fait une place de choix dans nos poches dans les années 90. En 1997, lorsque le téléphone mobile OLA est entré dans ma vie, il valait mieux avoir des grandes poches. Des très grandes poches même. Très vite, les téléphones portables ont donc été mis au régime sec et ont vu leurs rondeurs fondre comme neige au soleil. Aujourd'hui, la plupart affichent un ventre ultra-plat qui leur permet de se glisser en toute discrétion contre nos flancs, nos cuisses ou nos fesses. Et c'est tant mieux. Bon, entre-temps, on a découvert qu'il valait mieux les utiliser avec une oreillette afin de protéger notre temps de cerveau disponible... Perso, je ne l'ai jamais fait. Comme le disait si bien Evelyne Thomas en son temps (celui des téléphones portables de la taille d'un magnétoscope) : C'est mon choix. Mais comme le disait aussi Flamby : Y a que les imbéciles qui changent pas d'avis. J'en arrive ainsi à l'objet de ma note (le mot "objet" étant à prendre au sens littéral du terme) : Moshi Moshi. C'est quoi ? C'est un combiné équipé d'une prise jack que l'on peut connecter à la plupart des smart phones et tablettes tactiles. Il améliore le rendu audio de la conversation, il réduit les émissions d'ondes de 99%, il réduit les bruits environnants, il est coloré et doux au toucher... et il est rigolo, non ?

     

    moshi-moshi-pop-phone.jpg

    moshi-retro-colors-lg.jpg

     

    Si vous avez un(e) assistant(e) personnel(le) et / ou que vous ne sortez jamais sans sac à main, vous pourrez l'utiliser dans la rue, comme Lenny K., Daniel D. & co. Et sinon, il fera un accessoire parfaitement utile, et inversement, pour la maison !

    Lenny-Kravitz-cell-phone-handset.jpg

    daniel-craig-james-bond.jpg

    JessPhone3-560x841.jpg

     

  • DANS LA POCHE

    T O U T  A  C O M M E N C É

    durant la première Design Week de Paris. Les curieux qui se sont déplacés jusqu'à la Cité de la Mode et du Design dans le 13e arrondissement entre le 12 et le 18 septembre (comment ça, je suis ENCORE à la bourre ?) ont pu découvrir, entre autres choses, les créations du Studio Duho (Olivia Decaris et Hina Thibaud) et notamment ce drôle d'objet baptisé "Pouch" que j'ai hâte de retrouver en boutique.

    WEB_325737.jpg

    tumblr_lifgfmoYju1qin076o5_1280.jpg

     Crédit photos : Studio Duho

     

    Attention : toute ressemblance avec un pis de vache est volontaire. Personnellement, j'en ferais plus volontiers un distributeur à savon ou à liquide vaisselle qu'à boisson... Quoiqu'il en soit, je valide !

    Bon, et puis tant qu'on a les mains dans le savon, j'aimerais en profiter pour prôner le retour dans nos cuisines du mythique savon jaune mural Provendi. Parce que c'est juste la classe. Point barre.

    provendi-le-savon.jpg

    Crédit photo : Provendi

  • BEAUTOX

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une idée lancée parmi tant d'autres lors d'une foire d'art contemporain en Italie, à savoir combler les rides creusées par le temps assassin dans la chair des bâtiments qui nous entourent avec... des Lego ! Portée par l'enthousiasme immédiat du public, l'idée s'est rapidement muée en projet d'envergure internationale.

    cba5b1e6329864c8f5b5fbc00d0d8d16.jpg

     

    110e24b75cd1b657f7de1393e99f8e62.jpg

    Aujourd'hui, les fans de Dispatchwork sévissent aussi bien en Europe qu'en Amérique ou en Océanie. De Berlin à Quito, d'improbables maçons s'amusent (car il s'agit avant tout d'un jeu) à panser les plaies et à réparer les fractures architecturales d'édifices plus ou moins grièvement blessés. Regardez, et dites-moi franchement : c'est pas la classe internationale ?

    7c395886a8f6e3d64593256f2a59627f.jpg
    Linz, Autriche 
    9c16350bf0e14f54309a3445cb1ccf83.jpg
    New York, USA
    086a3c37d05e2694a5a73570c6e30ef4.jpg
    Toulouse, France
    1cabf952b2faf6913ea283f774d9b256.jpg
    Amsterdam, Pays-Bas / Arhus, Danemark
    155abbce41d6d2cdf27e967b00636cad.jpg
    Quito, Equateur
    5b9e08ddcbf91effd5e20b0110d0e474.jpg
    Genk, Belgique
    d047b0479ec5fe46cd4be120b86763fc.jpg
    Tel Aviv, Israël
    0cfb0ef5684a20d73d525497f1053a13.jpg
    Londres, Royaume-Uni
     
    527d64ac7c455926a58f585db52e9a72.jpg
    Bâle, Suisse
    Crédit photos : Dispatchwork

    Comme il n'est jamais trop tard pour bien faire, sachez que vous êtes allègrement conviés à exhumer vos vieux Lego et à aller faire mumuse dans la rue. Avouez que rejoindre la communauté des Dispatchers Worldwide, c'est quand même beaucoup plus drôle comme résolution que d'arrêter la clope... non ? 

     

  • UN POUR TOUS

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    en 2006. Blake Mycoskie, voyageur devant l'éternel, vadrouille alors à travers l'Argentine où, à sa grande surprise, de nombreux enfants vont pieds nus. Une idée germe alors dans l'esprit du jeune Texan, qu'il s'empresse d'enraciner et de faire fructifier. TOMS Shoes vient de naître. Le concept tient en une phrase : chaque fois qu'une paire de TOMS trouvera preneur, une paire sera offerte à un enfant dans le besoin.

     

    c2c9fb8ef742d065fd71bfa5b389ac5b.jpg

    Pourquoi des chaussures ? Pour éviter que les enfants ne contractent des maladies, qu'ils ne se blessent et que les plaies ne s'infectent, et parce que de nombreuses écoles exigent que les élèves portent un uniforme et des chaussures.

    042c717b9bdbed18f5fd016237c754f4.jpg


    Pourquoi TOMS ? Parce que c'est plus facile à écrire sur des étiquettes que Shoes For Tomorrow.*

    87ba9baf5adee9eee43c2818e7505a5c.jpg


    Pourquoi le 5 avril 2010 restera dans les annales ? Parce que ce jour-là, plus de 250 000 personnes ont relevé le défi "One Day Without Shoes"** afin d'alerter l'opinion publique.

    b63d4bc7b33457ca55b01e93fa970751.jpg


    Pourquoi Blake Mycoskie peut-il être fier de lui ? Parce qu'en août 2010, TOMS Shoes a franchi le cap du million de paires vendues... et donc offertes.

    Pourquoi je vous parle de ça sur un blog de déco ? Parce qu'accessoirement, les espadrilles TOMS sont canons (et qu'il vaut mieux voir ça que "Alors, aujourd'hui, mes chouchous, on va tout repeindre en violet avec un soubassement orange qui claque bien de chez bien, et puis on va faire une chambre de princesse à Léa parce qu'elle kiffe le rose et les grenouilles !") et surtout, parce qu'inaccessoirement (ça mérite bien un petit néologisme) c'est pour la bonne cause !

    Pourquoi vous allez devoir vous ruer sur le site ? Parce que j'ai préparé un échantillonnage, mais j'ai fait mon égoïste et je n'ai choisi que des modèles de la collection homme ("Alors toi, je suis sûr que t'aimes bien les voitures, le cambouis et la mécanique . Bouge pas, on va te faire une super chambre que même Alain Prost il va être trop jaloux !)

    894e037e2b4a44307ba2c83d205cfeea.jpg
    8fa087976353bf8a03885730802b787c.jpg
    2dc74b81b33a083f468994e096810f61.jpg
    c787ae366bc7e357b6f096b4cdf053cf.jpg
    a92231bde59d4a65c619973f0329c093.jpg
    1a8d0df91756c494c647403c5eb7239e.jpg
    e0bad42e363ee7cd52c85fd56a5030ca.jpg
    Crédit photos : TOMS Shoes


     Et la bonne nouvelle, c'est qu'on trouve des TOMS un peu partout en France. Alors à vos marques... Prêts ? Partez !


    * Des chaussures pour demain
    ** Une journée sans chaussures

  • RENVERSANT

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un gros splash. Quel(le) maître(sse) n'a jamais eu une petite crise de panique en voyant sa belle nappe maculée de vin à l'issue d'un dîner entre amis (qu'on n'invitera plus jamais) ? Je vais pas trop la ramener, car primo je ne possède pas de nappe, et deuzio, je suis plus souvent qu'à mon tour du côté des renverseurs... La dernière fois, au restau, mon verre de vin s'est carrément écrasé par terre après avoir traversé la table et copieusement arrosé l'amie qui se trouvait face à moi. Bon... ça arrive. Et libre à certains de penser que ça m'arrive plus souvent qu'aux autres. Je m'en fiche, parce que désormais, j'ai une alliée dans ce monde de convives bien comme il faut qui, eux, ne renversent jamais rien. Elle s'appelle Kristine Bjaadal et... bon, son invention n'est pas encore commercialisée, mais gageons que sa nappe Underfull trônera bientôt en tête de gondole. Je vous laisse regarder les images, elles parlent d'elles-mêmes >

     

    320f46d2592432ed78cc27bad4725475.jpg
    ed1cdf885c0cbb4d7990b4ee256fdcb4.jpg
    74c2f061fa0912a4375f62263261a810.jpg
    b726fbe34f8e7109e8b8e4cf0e188a0a.jpg
    f5f90ee523d9a0c0e46555c914d5bb95.jpg

    Vous avez compris le principe ? Lorsqu'on renverse un liquide sur cette nappe en coton damassé, les motifs qui, au début du dîner, étaient uniquement visibles en filigrane apparaissent soudain dans toute leur splendeur. Et si la tache (ou les taches - ça dépend si ma soeur est aussi invitée...) ne disparaît pas complètement au lavage, ce n'est pas très grave, parce que c'est joli, et au fil du temps, la nappe se bonifie comme le vin. Voilà, la boucle est bouclée.

    Le seul problème de cette nappe... c'est que c'est un peu une invitation à la maladresse !

    Dans le même esprit, Kristine Bjadaal a inventé Underskog, un tissu (mélange de velours et de satin) qui, avec l'usure révèle lui aussi un motif.

    601ae98e3cdfa1fb03c0e1320a2ea969.jpg
    Crédit photos : Kristine Bjadaal

     

    Le tissu d'origine n'est pas folichon... mais l'idée est plus que séduisante.

    Rendre à la vieillesse ses lettres de noblesse en lui dessinant une seconde jeunesse est un bien beau dessein, vous ne trouvez pas ? Pouet pouet ! (c'est pour casser le ton sérieux de cette dernière phrase)

  • OVER THE RAINBOW

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    quand, enfant, je feuilletais ces nombreux catalogues de jouets qui, à cette époque de l'année, font gondoler nos boîtes aux lettres. Parmi les centaines de beaux joujoux proposés par les sbires mercantiles de l'homme à la houppelande rouge, une boîte retenait systématiquement mon attention. Une boîte de couleurs, en bois, élégante, remplie à craquer de beaux crayons eux-mêmes remplis d'exquises promesses... "Il sera dessinateur, cet enfant", disait ma grand-mère. Mouais, tu parles.... Ma boîte, je l'ai jamais eue. La bonne blague ! Mais bref. Tout ça pour vous présenter l'un de mes derniers coups de coeur :

    3169129bf1ee4131bccbc64b0c599de8.jpg

    25 crayons de couleur par mois (15 € les 25 crayons livrés dans une jolie boîte) pendant 20 mois = 500 crayons de couleur pour toute une vie. Waouh ! Ciel norvégien, Géranium, Bisque de homard, Thé au lait, Robe de sirène, Laitue... Felissimo va nous en faire voir de toutes les couleurs. La bonne idée en plus, c'est les différents présentoirs proposés pour ranger la marchandise.

    3c9edc61250ab1424f265b0b3b780e61.jpg
    6304b1f062ba354b5d80196575f97937.jpg
    Présentoir AURORA
    (mon préféré)
    37658e3ce01b3d41b61f83c29adec8e6.jpg
    bbb92b2e564a030bf0937aaaa0053fc3.jpg
    26b192057e82dc4f98c24d090eb98849.jpg
    Présentoir modulable COLOR WAVE
    56df536f2b9e72dfe5d1e2de748138c1.jpg
    af264688d713b8a02c1ab833ef770f2f.jpg
    Présentoir ORCHESTRA
    4831020d511f87e4e7314b58c14f9f6a.jpg
    Présentoirs FLOWER VASE
    08d8f0027d31ee0614f4217736ec48d4.jpg
    Prototype END TO END, imaginé par Cansu Akarsu

    Sur ce, je vais aller m'acheter des grands souliers et prendre rendez-vous avec un ramoneur, histoire d'optimiser mes chances...

  • DE 7 A 77 ANS

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    en soirée par une conversation à flûtes de champagne rompues sur la difficulté de maintenir une déco soignée lorsqu'on a des enfants qui crapahutent partout et confondent salle à manger et salle de jeux. Moi, des enfants, je n'en ai pas, donc mes invités ne risquent pas de trébucher sur un Zoo Zoo Pet avant même d'avoir ôté leur manteau. Il y a bien un Playmobil qui traîne sur mon bureau et deux ou trois ficelles que le chat prend un malin plaisir à laisser traîner dans les recoins... mais de manière générale, on peut circulement libremement dans ma très modeste demeure. Et j'ai envie de dire heureusement puisque cette semaine, j'ai réussi sans aucune aide extérieure à pulvériser un vase, crépir de café un des murs de la cuisine, éclater une tasse et péter un carreau de carrelage, et renverser un mug plein de café sur mon canapé... Qu'est-ce que ça serait si j'étais susceptible de me prendre les pieds dans un camion de pompier à tout moment !

    Tout ça pour dire que le monde des adultes et les jouets des enfants ne font pas toujours bon ménage... Partant de ce constat, Nathan Wierink et Tineke Beunders de Ontwerpduo ont imaginé une table susceptible de réconcilier petits et grands. Ils l'ont baptisée Marbelous (contraction de marble / marvelous > bille / merveilleux) et vous allez tout de suite comprendre pourquoi !

     

    3e7e68764f92854a2d637106689550b0.jpg

    3220dfde5ab976bed757787a97002951.jpg
    d59cf5bcd2a34f3d1416e2e6b401b289.jpg
    42ed6abc7cfaae4886b4914caf62f8f0.jpg
    0b848ca25c01f584cdf0c5b5adf28c4d.jpg

    Elle est pas "merbilleuse" cette table ?

    Le duo néerlandais a également imaginé des rideaux et des coussins en tissu perforés que parents et enfants peuvent s'amuser à customiser à l'aide de rubans et autres fanfreluches.

    3e2e3e9db0ec25c1e2f73a1cdc398c1a.jpg
    c685750f3d74530ed2a52caf9c72c98b.jpg
    098b185260ea134b0f22decebe8b75bc.jpg
    Crédit photos : Ontwerpduo

    Je trouve ces accessoires moins probants que la table, mais l'intention n'en demeure pas moins excellente. Sur ce, je vais aller me faire une tasse de café moi...

  • MISE EN PLIS

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    à Stockholm. C'est là qu'est né Whatswhatcollective qui, comme son l'indique est un collectif de jeunes designers (John Astbury, Bengt Brümmer and Karin Wallenbäck) qui, comme le nom du collectif ne l'indique pas, sont tous originaires de pays différents. Je suis tombé sur leurs créations lumineuses par hasard, et j'ai été bluffé. Je vous montre ?

    d4f435926fb6d2d26ea40fa06766079e.jpg
    8e0752f5a6f80581fc813121a1caf668.jpg
    69c145406fc061b7fe298790724b1835.jpg
    7f3d8a681034d606d9b6d1f6606f0632.jpg
    19b2d531eaf1e4bd7735ccae435d39ef.jpg

    La lampe qui se lasse et se délasse comme un corset et change de forme au gré des envies, j'adore. Son élégance empreinte d'un soupçon d'excentricité est tout simplement irrésistible.

    Dans un autre genre, cette lampe qui mélange bois et béton et qui rentre sa tête comme un escargot est une petite merveille.

    aa90d8adbc0144b88ca6579979338cde.jpg
    d5057ffe830dc6954d275eb5b91edc37.jpg
    Crédit photos : Stephanie Wiegner

    Je le confesse, les lampes, c'est un peu mon péché mignon... et pourtant, dans mon couloir et dans ma cuisine, les ampoules continuent de pendre tristement dans le plus grand dénuement... Ben oui, j'arrive pas à me décider ! Trop de choix tue le choix.

  • À DEUX, C'EST MIEUX

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une collaboration entre  Ben Klinger et Shay Carmon. De l'union de ces deux talents sont nés une table et une chaise pour lesquelles j'ai un gros coup de coeur et qui, c'est sûr, n'ont pas fini de faire parler d'elles.

    9696fd2f41273928b2bb8a74112d7e1b.jpg
    1673f9f06de73aa3b73f65510abc343d.jpg
    Two Leg Table
    Plateau en Corian et piètement en chêne
    5976de496391fdf5527e1a27b29ead0a.jpg
    28aae3df9b38a676ed49b3fb48de653d.jpg
    Leaning Chair
    Piètement en bois soutenu par une structure en acier plié
    Crédit photos : Ben Klinger / Shay Carmon

    A deux, c'est mieux... mais tout seul, Shay Carmon fait également des merveilles.

    Je suis fan de l'univers de ce designer : ses créations sont dépaysantes, ingénieuses, décalées... Une vraie bouffée d'air frais !

    358d486ebc429727082c60a319ec637e.jpg
    49a77e8507902e21a896c6f3144d8c1d.jpg
    Touching Lamp
    Plafonnier composé de deux segments qui, lorsqu'ils sont mis en contact, produisent de la lumière
    c4d04c88e66da5c7db930a71092f46bf.jpg
    20c57257024dfafc8c5fd38a6ede7b79.jpg
    Separation Shelf
    Etagère en chêne pourvue d'équerres de séparation
    qui peuvent également être utilisées pour sectionner le bois
    et créer 2 étagères en cas de divorce...
    41e17d67297dd8ca3a2062428bfe7180.jpg
    Endy
    Tabourets réalisés avec les extrémités peintes
    des troncs utilisés par les charpentiers
    5fd19f54fbc2dd0688db312a63008319.jpg
    Staple City
    Socle en béton destiné à accueillir des buildings d'agrafes
    0e2f07c0818d0a753dd1112a6eb694fc.jpg
    Pregnancy Jewel
    Bijou de nombril pour femmes enceintes
    682fdd5d1b4c33a444d9373f50cc21ca.jpg
    Toast ER
    Toasteur aux airs de défibrillateur pour ranimer les estomacs creux
    da670beb124a0959cbf32d7611ee8eb8.jpg
    Hanger
    Support aimanté pour couteaux de cuisine (j'adore !)
    Crédit photos : Shay Carmon
  • VENUS BEAUTE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    au poil ! J'ignore s'il revient à la mode (le poil), mais une chose est sûre, il inspire les jeunes designers.

    1) Chez Gonçalo Campos, qui a fait ses armes chez Fabrica, le labo de recherche en communication de Benetton et qui a récemment collaboré avec Sam Baron, les poils s'affichent fièrement !

    4346f00e9a650f2caabdd0a6773174a0.jpg
    0e328ebeb2f593395074233058fd2aee.jpg
    f9395fe9c5dc14f43b11570dbaa4e49c.jpg
    Dedo Message Board, de Gonçalo Campos
    110 €

    Dedo Message Board est un tableau tapissé de fourrure acrylique qui invite aux caresses, à rebrousse-poil de préférence. C'est ludique et attachant, mais... je ne suis pas certain d'être suffisamment "détendu de la déco" pour avoir ça chez moi.

    2) Chez Julia Fellner, qui a notamment étudié aux Arts Déco à Paris, les poils se chatouillent et se gratouillent.

    c1522426185ba51fe3025f7e22e89acf.jpg
    c0f9e695bbbc3ed479491077bfc13c4d.jpg
    7236ac39411a23fab28efbfc7f74371c.jpg
    Fauteuil Pellepeloso, projet de fin d'étude de Julia Fellner

    Pellepeloso est un fauteuil habillé d'un élégant tissu écru paré d'une guirlande de trous desquels on peut faire jaillir des touffes de poils. Là encore, il y a de l'idée... Mais je n'arrive pas à dire si je trouve ça excellent ou repoussant... Disons que c'est fascinant. Oui, finalement, c'est le mot : je trouve fascinant le parti-pris de ces deux créations qui donnent à jouer avec la matière. Ma seule réserve, dans cette histoire, c'est la matière...

    1 et 2) Par contre, aucune réserve pour ces deux créations des designers susmentionnés !

    1f027d4ba319a5c4db8b6be520ece8ee.jpg
    Imaginé par Gonçalo Campos pour Zanotta à la Fabrica
    16ab2a084972b193083692ebf972776e.jpg
    82d902f4e4d8b86ef95170dedd3845ad.jpg
    Lampe Yes!, projet de fin d'études de Julia Fellner
  • DÉSHABILLEZ-MOI

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une brève incursion, samedi après-midi, rue Saint-Honoré (une bonne idée, si vous aimez vous faire tirer le portrait par des ladies gaga qui  mitraillent tous les usagers sortant du métro dans l'espoir qu'une célébrité se rendant à un défilé ait été suffisamment désespérée pour s'engouffrer dans le ventre de Paris...) où j'ai découvert une toute nouvelle boutique (dont j'ai oublié de noter le nom...) dédiée au design et aux jolies choses... comme ce calendrier baptisé Kalenderschal Gregor 2011 et imaginé par Patrick Frey, qu'il suffit d'effilocher pour décompter les jours.

    caa41c84e83e0cf3f277f9966b9ef8fb.jpg
    e31656eca36b27a1e90106b6e3933a84.jpg
    Kalendarschal Gregor 2011, de Patrick Frey
    Environ 55 €

    Ludique, décalé, beau... Vu et approuvé !

    Ma note est légèrement décousue... Désolé, j'ai le mimétisme facile.

  • BIC SNACK

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un constat :  nous sommes nombreux - enfin, vous êtes nombreux - à déjeuner 5 jours sur 7 sur un coin de bureau, devant votre ordi et votre pot à crayons. A une époque, vous aviez bien un mug, une assiette et des couverts à votre nom que vous laissiez dans la cuisine commune... mais les années ont passé et tous ont mystérieusement disparu... ce qui fait que désormais, lorsque vous oubliez de prendre des couverts en plastique en partant de chez le traiteur, vous vous retrouvez aussi décontenancé devant votre moussaka ou votre purée / saucisses qu'une poule devant un couteau. Vous avez alors le choix entre retourner chez le traiteur (pour peu que votre bureau soit au 6e étage et que l'ascenseur soit en panne...), laper votre spécialité grecque ou italienne (au risque de vous brûler les papilles et de perdre le respect du stagiaire boutonneux qui occupe le bureau face au vôtre...) ou... attraper des stylos et dégainer votre set Din-Ink !

    9e87605bd2fcd97e3a89cc80201cd74a.jpg

    Ils sont pas merveilleux les mondes du design... et de l'entreprise ?

    2b10e5ba6cfec549d3aede990d4d13a4.jpg
    Crédit photos : Din-Ink
  • J'VOUDRAIS TANT COINCER LA BULLE...

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une idée un peu folle : une "cabane" qui intégrerait énergie solaire et éolienne pour une alimentation verte et autonome.

    Le designer gallois Ross Lovegrove en rêvaît...  

    79b45061d1140877e9768e12fa06d653.jpg

    et il l'a (presque) fait ! Le prototype de son Alpine Capsule est actuellement en cours d'évaluation.

    34117c16ca8c59a22e5405a1bbe4b177.jpg
    aeb9da1c769d4d601164718a68a8360e.jpg

    Semblable à une goutte de mercure, ce cocon en acrylique offre une vue à 360° sur l'extérieur grâce à ses parois en verre miroir. Futuristiquement sublime !

    a33e780e2becf1222076664a1ffde0c5.jpg
  • FROM JUNK TO FUNK

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une nouvelle apparition chez Fleux (on saura que j'y suis allé la semaine dernière...), celle de l'incroyable collection de vases imaginés et réalisée par Anouchka Potdevin.

    Les vases, on en a tous chez nous : des petits, des grands, des ronds, des tordus, des beaux, des laids, des mous, des durs, des chic, des cheap, des blancs, des noirs... et bizarrement, quand on vous offre des fleurs, on a beau tous les passer en revue, y en a jamais aucun qui va. Mais bref. Ça, c'est une autre histoire. Revenons à nos moutons.

    Anouchka Potdevin est une jeune créatrice pleine de bonnes idées qui sévit à Rennes (décidément, Rennes est une ville fertile !) et sa dernière folie décorative en date, c'est ça :

    26a223d3811a2c11bcb5996d66507207.jpg
    0192be5af68045ab175b336ddd7b1278.jpg
    d2cf7382c14824d303d209a9e5b75b84.jpg
    Crédit photos : Anouchka Potdevin

    Ça, c'est des vases faits de bouts de mobilier en Formica, de placages de bois précieux et de fragments de porcelaine. Chaque pièce est unique... et c'est de la belle ouvrage, m'sieu dames !

    Permettez-moi de chantonner :"Formi formi FORMICAble !" Une vraie bouffée d'air frais en ce mois de juillet chaud bouillant !

    Et l'imagination d'Anouchka P. ne s'arrête pas là. La preuve > http://anouchkapotdevin.canalblog.com

    NB : l'expression "'Junk to Funk" est de l'artiste

  • TOURNÉE GÉNÉRALE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une invitation à prendre le petit-déjeuner "tu sais, dans ce lieu génial à côté du Jemmapes, le long du Canal Saint-Martin !" Connais pas. "Sérieux ? Ben raison de plus pour venir alors !"

    C'est ainsi que j'ai découvert Le Comptoir Général, un lieu qui fait la part belle à la récup et qui accueille tout au long de l'année des tas de manifestations en faveur du développement durable et du progrès social, dont le très couru Broc Dej' (qui reprendra du service tous les dimanches de 11h à 17h à partir du 18 juillet).

    b136b25ae20078933564ad208371ea7f.jpg

    De loin, le Broc Dej', ça ressemble un peu à un cocktail de la Fashion Week... Mais ne vous laissez pas décourager par tous les modeux en mal de caféine qui, contrairement à vous et à Camélia J., ont tous passé la soirée de la veille au Baron... Non, non, non, non. Fendez la foule en relevant le menton - faites juste attention à ne pas vous prendre les pieds dans le vieux tapis rouge élimé, car on a déjà vu des stars du dimanche se faire allumer par la critique pour moins que ça - et laissez-vous emporter par la foule à l'intérieur de ce joyeux bordel.

    a940d47d7e86a6051bba56e70443953b.jpg 

    Crédit Photo : Le Comptoir Général

     

    On se bouscule du côté du vide-grenier...

    156a8e9d2e6e80afcca7d00b5169d609.jpg
    Crédit photo : Sinny & Ooko

    On s'extasie devant les cabinets de curiosité... 

    509b699635fe254eb94e946857aa99c0.jpg

    On avale "tranquillement" son petit-déjeuner...

    64ac0e8cc6ec6bf639aa257ee3235c2d.jpg
    Crédit photo : Sinny & Ooko

    On fait semblant de ne pas avoir remarqué Joey, on prend l'air dans la petite cour plantée, on profite du décor délicieusement désuet...

     

    78a3d5c4922a47724766c4e6f127b21a.jpg

    On regrette que les enfants soient obligés de crier pour communiquer, on prend le temps de lire l'historique des WC., on écoute d'une oreille distraite des chanteurs à la voix éraillée...

    ce1961064871d9f7ff8155f0821e9848.jpg
    Crédit photo : Sinny & Ooko

    Bref, c'est dimanche, on prend le temps de respirer et on se dit que demain, ça fera des trucs à raconter...

  • LA TERRE EST DANS LE SAC

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une oeillade discrète et furtive. Mon coeur s'est aussitôt emballé. Que voulez-vous, au printemps, on est vulnérable... J'ai été littéralement happé par son originalité, son petit côté "aventurier en treillis", sa souplesse, sa robustesse et son goût évident pour la terre. Nous n'avons pas échangé un mot. Je me suis contenté de lire son nom sur l'étiquette qui ornait son revers... BACSAC ®.

    27980156b83756d2a9b3d8df485e180c.jpg

     

    BACSAC ® est un concept né de l'imagination d'un designer et de deux paysagistes qui se sont creusé la tête pour trouver une solution alternative aux pots traditionnels, souvent lourds et chers, proposés dans toutes les jardineries. (J'ai testé pour vous : se trimballer des pots en terre cuite dans le métro puis jusqu'au 5e sans ascenseur, c'est pas cool. Du tout.) Le fruit de leurs recherches, c'est une collection de sacs fermés légers et mobiles en géotextile perméable (pour que les plantes puissent respirer, ainsi que tous ceux qui vivent en étage elevé). Personnellement, je suis conquis. Et ça tombe bien, j'avais envie de kaki !

    dec66643634052401f6353d8ad081f05.jpg
    89bb5ef5c3b7650896131fa0bb4657df.jpg
    Photos : HommeSweetHome
    Tous droits réservés

     

     

  • HAL-LUZ-INANT

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une idée... lumineuse ! Dîner aux chandelles, c'est complètement dépassé. L'avenir, messieurs, dames, c'est la vaisselle qui s'illumine au contact d'un liquide ou d'un aliment ! Juan Mari Arzak (3 *** au guide du pneu) et sa fille Elena en rêvaient. Philips et le designer basque Jon Rodriguez les ont aidés à le faire. Roulement de tambour.... Voici le bol Eclipsa Luna et les assiettes Fama et Bocado de Luz.

    7b46678e6b9653abeb9e42f61c4cd095.jpg
    9d28962f487b445ac73e281c7db622ab.jpg
    287b7477318c35cb9e8de57392495ab0.jpg
    7a225b02e7e368dd44df0db1998f07e9.jpg
    80c5a89666054bbd50cbfaa00bbf345e.jpg
    Photos : The Philips Design Food Probe Project

     

    En guise de dessert, une petite vidéo ?

    http://www.youtube.com/watch?v=36a1Xhn_1qg

     

    Il faut le reconnaître c'est une approche de la gastronomie assez spectaculaire qui donne bien envie d'aller faire un petit tour du côté de Saint-Sébastien où Arzak, le pionnier de la cuisine moléculaire, tient table ouverte... avec une longue liste d'attente tout de même.

  • DE FIL EN AIGUILLE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par le grand retour du soleil qui, cherchez l'erreur, m'a donné une furieuse envie de me jeter sur mon ordinateur. Pourquoi ? Pour réserver mes prochaines vacances bien sûr ! Bon, il va falloir que je me calme, parce que c'est pas pour tout de suite-tout de suite... Quoiqu'il en soit, j'ai déjà trouvé LA carte postale que je rêve d'envoyer à mamie et aux amis.

    791fd28e988f2dffca81a75d8303623c.jpg

    Stitch Post Card est une création de Leihner, Seng & Valder. C'est une carte postale, donc, vendue avec un bout de fil et une aiguille pour montrer à tout le monde les formidâââbles vacances qu'on a passées en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Europe ou ailleurs dans le monde.

     

    8ee0142133bf9183ad58d6e273661fd2.jpg

    Evidemment, cette carte n'a d'intérêt que si l'on a multiplié les étapes. Si c'est pour tendre un bout de fil rouge entre Paris et Marne-la-Vallée, autant acheter une carte postale avec une souris dessus ou ne pas en acheter du tout...

     

  • AS DE CARREAU(X)

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une balade éclair chez Merci hier, juste avant la fermeture. Hop, hop, hop... Guirlande lumineuse pour les amis qui rénovent des maisons avec jardin, je note... Mallette "Liberty", non merci... Les vêtements, on oublie... Toujours pas de réapprovisionnement en vaisselle Paola Navone pour Eno... Des nouvelles lampes... Oh ! Il m'en faudrait une comme ça !... Et... Tiens, mais... qu'est-ce que c'est ? Réjustage de lentilles de vue... "D-Tile. Description : Présentés par Droog à Milan sous la forme d'une cuisine expérimentale, les Fonctions Tiles sont désormais disponibles pour composer chez soi son propre mur."

     

    e4f2c20f187b5f7ad319cbc05f3ddbdb.jpg

    L'a pô compris ? Les Fonctions Tiles, c'est tous ces carreaux blancs qu'on voit sur les photos, y compris les plus funky. Surtout les plus funky.

    Par ordre d'apparition : carreau pot / carreau accroche-torchon / carreau grille de ventilation :

     

    46870d2e8333d8c5b3e53f99f7ef821d.jpg

    De droite à gauche : carreau non identifié (barre ? cimaise) / carreau porte-livre / carreau aimant porte-couteaux / carreau ardoise / carreau cube étagère

    5ffce0f618695ff7bd4a597557ff22ba.jpg

    Carreaux pots "version aromatique"... Tout est dans le D-Tile...

     

    b662f17159f21266e379e6c65f1ad8d8.jpg

    Ah oui, j'allais oublier... Il y a également toutes sortes de carreaux concaves et convexes pour construire soi-même son propre évier. Il y a même un carreau bonde... James Bond.

    0fd3a790082fd531f09c06b609e16c3f.jpg

    Je vous donnes les tarifs, allez...

    - 1 m², soit 37 carreaux blancs = 49 €

    - Accroche-torchon : 49 €

    - Ardoise : 55 €

    - Porte-livre, pot, cube étagère : 69 €

    - Aimant porte-couteaux : 165 €

    Disons qu'il faut pas se prendre les pieds dans le tapis au moment de la pose...

    PS : en re-feuilletant le dernier Marie Claire Maison, je viens de me rendre compte que les Function Tiles servaient de décor sur une photo destinée à mettre en avant le matériel de laboratoire (cf. pasge 44 "A pleins tubes")

    6474ea2a417893e06a02b3ef5b30ce69.jpg
    Photo : Jérôme Galland/Aleph. pour Marie Claire Maison
    Tous droits réservés
  • GÉNIE SANS FROTTER

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    Vous connaissez Paolo Ulian ? Non ? Rassurez-vous, lui non plus ne vous connaît pas. Encore que... Le designer italien vous a bien observés, vous, moi, Vincent, François, Paul et les autres. Et nos comportements, nos petites manies, notre façon de vivre, notre environnement lui ont chatouillé l'imaginaire. Paolo Ulian est avant tout un homme qui a des idées, parfois complexes, parfois amusantes, souvent pratiques, toujours brillantes. Le mieux, c'est de vous laisser découvrir quelques-unes de ses nombreuses inventions.

     

    b043183027b6dc155cdf17b510e063c1.jpg
    2fdf9e3395a040da91b889877a830a51.jpg
    Pin
    Table ou chaise d'extérieur (cela dépend de la profondeur à laquelle on l'enfonce). Le plateau, en acier poli, est amené à être transformé au gré des saisons et des coups de marteau.
    1dcdb336bdc3cebdd512b9cd4380ec9a.jpg
    e38fca500f18f0f8c89f658ea18edd3f.jpg
    Lucy - Brill
    Chaise pliante. Le dossier et l'assise sont facilement séparables. Planté dans l'herbe, le dossier sert de support aux dos fatigués. L'assise, elle, devient une table d'appoint avec plateau intégré.
    812574a96b90a9ba9f2b9e1d132f086d.jpg
    d864d33e42c0d29c95f04228ba9b72d4.jpg
    Tandem
    Lavabo et panier à linge. Ou comment cacher la vilaine robinetterie et fondre le panier à linge sale dans le décor.
    a89115443e8a94787f7cc9da034ebf5a.jpg
    9b0f826727562398ac477b5dce1726bd.jpg
    Armonica
    Etagère pliante. S'utilise aussi bien à la verticale qu'à l'horizontale.
    4c6d124231405e88bd369b9e71fa9531.jpg
    0bc2d1928e9a6794f602323916fc6313.jpg
    Cuccia da viaggio
    Couchette de voyages pour animaux de compagnie.
    bef02786c58d41257e34a40ada89ed10.jpg
    5759aa3fb634ecb6f93cd7187ef20b0d.jpg
    Pagina
    Faïence pour commodités publiques. Cette page de cahier en céramique invite les inévitables artistes clandestins à se lâcher sur leurs marqueurs.
    bf5b6ca3550099c17a15d4bb714cbff4.jpg
    98a3573a0e203ab504176ed78bd78da2.jpg
    Double Match
    Boite d'allumettes réutilisables.
    6674b7e05861c55731b376588a368675.jpg
    f69b52d6e67750fef3f98f0a14a421a0.jpg
    Etichetta staccabile
    Etiquette détachable. Craquez un "timbre" qui servira de pense-bête la prochaine fois que vous irez chez votre caviste.
    ff80a86fbc91536087606c3ce9679b6c.jpg
    a3ac8240759ac9039b78c828c60fa30f.jpg
    Handle
    Etiquette / poignée. Du 2 en 1 qui signe la mort du sac en plastique.
    d6c1b6e2f68e0bf51c0944e866106ce4.jpg
    0f90c08b551c24e363947874c97c930a.jpg
    Una seconda vita
    Coupe à fruit en céramique qui, une fois cassée, entame une seconde vie.
    4dab9005b6a2b7a44108b351745db317.jpg
    5bba9dc319c6677b15e8ae5693339b9b.jpg
    Finger biscuit
    Biscuit adapté aux doigts des gourmands.
    59d0a4b7f42ae87b67846531a0518a11.jpg
    71a9f6a294d1741f9d01a91c28f5cb65.jpg
    Bowl
    Patère en métal assortie d'un globe en verre qui peut être utilisé comme vide-poche.
    Crédit photos et dessins : Paolo Ulian
  • BOÎTE CRÂNEUSE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un gros BOUM vers 2 heures du matin... Vous vous en fichez sans doute comme de votre première lampe de chevet, mais mon cube lumineux en miroir - présenté dans ma note intitulée "Lumières, et... action !" - n'est plus. Paix à son âme, et maudit soit le grand méchant matou qui a causé sa perte. Oui, oui, il s'agit bien du minou au minois angélique qui a pris la mauvaise habitude de squatter mon fauteuil à bascule... Grrr !

    Inutile de dire qu'il va me falloir remplacer cette lampe ô combien précieuse puisque chez moi, il n'y a pas de lampes (ni d'araignées) au plafond. Une fois de plus, j'ai trouvé mon bonheur sur un site suédois qui propose ça :

    cffb65a1a1e4ed33bb8aa10358e9d7a6.jpg

    384d091ba7d09b3a105cfab428e6d650.jpg

    Box Light, de Jonas Hakaniemi

    Photo : Philip Karlberg

     

    Cette lumineuse invention reprend le principe des boîtes d'allumettes. Il suffit donc de la faire coulisser pour obtenir l'éclairage désiré. Tout ça pour dire que j'en veux une !

    Et puis tant qu'on y est, mettez-m'en une comme ça aussi :

     

    875308199aeca06f54f20a25291f338c.jpg

    Lampe Fedora, de Dima Loginoff

     

    J'ai toujours trouvé les Matryoshkas fascinantes... mais trop kitsch et / ou trop encombrantes. Mon chat, lui, serait sûrement ravi de jouer aux quilles avec des dadames maquillées comme des voitures volées... Donc, je vote pour la version lampe que je trouve irrésistible.

     

     

     

     

  • J'VOUDRAIS TANT COINCER LA BULLE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une idée un peu folle : une cabane futuriste, semblable à une goutte de mercure, qui intègrerait énergie solaire et éolienne pour une alimentation verte et 100% autonome.

    Ross Lovegrove en rêvait... Voici à quoi ressemble le prototype de ce drôle de cocon actuellement en cours d'évaluation.

     

    e304057f801590b144b29f10a16a49eb.jpg
    eb619907172e75014cf81c86518d206f.jpg

    8 mètres de diamètre, structure en acrylique, double vitrage à effet miroir, vue à 360°... L'Alpine Capsule du designer gallois, dont on connaît le goût pour les formes organiques, est futuristiquement irrésistible !

    e8a2677f12f30fb9c08d44600ae4401f.jpg