hôtel

  • CE N'EST PAS FINI

    T O U T A C O M M E N C E

    à Anacapri, sur l'île de Capri, où le couvent Saint-Michel vient d'être partiellement rénové par ZETASTUDIO Architects. La bâtisse du 17e siècle abrite désormais une maison de charme constituée de deux suites qui (roulement de tambour... jeu de mots !) en ont pas mal dans les idées.

     

    miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-1.jpg

    Du blanc sur les murs de pierre, un sol peint en gris... On pourrait se croire dans les îles grecques, mais on est bel et bien à Capri. L'alliance du jaune + bleu + blanc me rappelle mon premier appartement d'étudiant dans lequel je m'étais efforcé de créer un "univers" (n'ayons pas peur des mots et vive la modestie) frais et... moderne, à mon image d'alors ;) Bon, inutile de préciser que le bleu provenait essentiellement de reproductions d'oeuvres de Matisse, et le jaune d'accessoires innomables, en plastique pour la plupart, en provenance directe de Pier Import... Rien que d'y penser, j'en ai un sourire ému et ricaneur jusqu'aux oreilles. Que voulez-vous... Il faut bien que jeunesse se passe. (diction de vieux c**) 

    miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-3.jpg

    miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-2.jpg

    La table et son piètement spectaculaire est parfaite, le pêle-mêle de miroirs anciens est parfait, la bibliothèque suspendue est parfaite, le mur décrépi aux reflets bleus avec sa cheminée ancienne est parfait, les fauteuils colorés qui se font la conversation sont parfaits. En un mot, c'est parfait.

    miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-5.jpg

    La jeune femme qui filme le couvre-lit en arrière-plan est parfaite. Et le coeur bleu sur le mur est parfait pour les amoureux.

    miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-6.jpg

    Les lit à baldaquin, d'habitude, je suis plutôt contre. Trop étouffant, trop moyenâgeux, trop princesse... mais les vacances, c'est fait pour découvrir de nouveaux horizons, et je sens qu'il me plairait bien de passer une nuit ou deux dans ce lit majestueusement épuré.

    miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-7.jpg

    miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-8.jpg

    Simple, beau, efficace.

    miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-4.jpg

    miss-design_com-capri-suite-architecture-interior-9.jpg

    La baignoire qui reflète les cieux, et la petite terrasse privative avec son mur de plantes parfaitement alignées (He's a maniac, maniac... on the wall) me donnent comme une envie de clore cette note et de me renseigner sur le prix des billets d'avion pour cette île chère à Hervé V. (ou RVV, en langage SMS > plus mystérieux, mais moins compréhensible) 

  • ACE DE COEUR

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    je crois, par l'apparition d'une moustache résolument rétro au-dessus de ma lèvre supérieure... (en dessous, ça aurait été louche...) Bref. Depuis, je me prends à rêver de voyages vers des terres inconnues et arides où palmiers et cactus se côtoient en toute simplicité, sans jamais se faire de l'ombre... Oui, c'est ça : on dirait qu'on est en 1950 et des poussières, que je m'appelle James, Montgomery ou Cary, que le tournage du dernier John Huston m'a éreinté (heureusement que la petite Angelica était là pour amuser la galerie entre deux prises), et que l'idée de regagner mon immense villa de Bel Air me déprime... Devant moi, sur la route, un immense billboard m'annonce qu'un nouveau motel vient d'ouvrir à Palm Springs. Ace, Ace... Ce nom me dit quelque chose. Ce doit être ce motel dont parlait Natalie l'autre soir à table. Sans m'en rendre compte, j'ai déjà mis mon clignotant pour tourner à droite. Ma Mustang (un cadeau de Greta pour mes 40 ans) soulève des nuages de poussière tandis que je m'enfonce sur les petites routes secondaires du Comté de Riverside...  A la radio, Billie Holliday supplie qu'on l'aime ou qu'on la quitte (Love me or leave me). Ca y est, j'aperçois l'enseigne du motel... et quelque chose me dit que c'est pile ce dont j'avais besoin : un lieu où je me sente comme à la maison, sans y être vraiment.

    866a19c3e743741e442999bcffb8e110.jpg
    d41a6da21d43a17d1b4e5436ad1d68fb.jpg
    fc4d4a9cb24e618f581f90c4541fdb06.png
    d1d0edcd4c2bfc71a96c75b5903e348e.jpg
    2711b2b10358a87d7e3314d3384bbf5f.jpg
    f9b4ec1e3d0090687904075e2f6cde2e.jpg
    d2b7779b8302a6f2efd7ccc4afafc6ee.jpg
    65ad03f7c3a1e3e4061adaf3df31ae0d.jpg
    75dfe809eba5495f863cbc89ea52fd5d.jpg
    d78f05141dbba9668828339f76d70943.jpg
    0f126ea9c0e5c8fa1a48be4a57e04b34.jpg
    5e5f394ce4e4121f5768b99862b634e3.jpg
    40a043764e5f8e4973b692c6d53a03c9.jpg
    ACE Hotel
    701 East Palm Canynon Drive
    Palm Springs, CA 92264, Etats-Unis
     
     
  • SHABULEUX - 1e partie

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    - je vous fais la version longue ou courte ?

    a) LONGUE : par un concours organisé par Marie Claire maison, celui du Meilleur blog déco de l'année 2010, que j'ai eu la chance de remporter en décembre dernier grâce au soutien de mes lecteurs et de mes amis, et à la clé duquel se trouvait un séjour de 5 jours pour 2 personnes au Sha Wellness Clinic, un hôtel / spa 5 étoiles situé dans la région d'Alicante en Espagne.

    b) COURTE : jeudi dernier.

    Capri, c'est fini, et le Sha Wellness aussi ! Extinction des lumières... générique... et place à la version TRES longue ! (car je sais que certains d'entre vous meurent d'envie de TOUT savoir - les autres, vous pouvez zapper le texte !)

    EXT. JOUR - Gare d'Alicante

    11h58

    Sur le parvis de la gare, le soleil est écrasant. La vendeuse de tickets de loterie ne prend même pas la peine de m'interpeller lorsque je passe devant elle. Je fais rouler ma valise jusqu'au taxi situé en tête de file et montre au chauffeur l'adresse de l'hôtel. Il écarquille les yeux et je prends naïvement sa réaction pour une marque de jalousie...

     

    INT. JOUR - Taxi

    12h24

    La baie d'Alicante ressemble à une crotte de mouche dans le rétroviseur et je commence à me demander si le chauffeur n'a pas oublié de tourner à un moment donné. J'étrécis les yeux pour lire les indications fournies par le GPS et je lis "Arrival time : 12h49". Voilà qui explique pourquoi nous nous engageons maintenant sur l'autoroute... Tandis que nous dépassons Benidorm, je relis l'adresse de l'hôtel sur mon voucher : Carrer de Verderol - Alicante. Sans doute l'équipe marketing de l'hôtel a-t-elle jugé préférable de brouiller les pistes... (Benidorm, c'est pas très 5 étoiles ;)

     

    EXT. JOUR - Devant l'hôtel

    12h48

    Le chauffeur a fait mentir son GPS. J'en prends note au moment où je descends du taxi et découvre l'hôtel dans lequel je vais séjourner durant les 5 prochains jours. Il fait une chaleur de plomb, mais la cascade qui jouxte le lobby fait diversion. Je pénètre dans l'hôtel (je suis accompagné, cela va de soi, mais bref) où je suis accueilli par une myriade de sourires tous plus chaleureux les uns que les autres. On me tend une petite serviette chaude avec laquelle je m'essuie maladroitement les mains. Autour de moi, tout est blanc, immaculé... Je suis subitement atteint du "syndrome Cosette". Une gentille dame en tailleur pantalon noir propose alors de nous (!) faire découvrir les lieux : réception de la partie hôtel, réception de la partie clinique, salle de gym, vestiaires, espace aquatique, salon de relaxation, cabinets de consultation, ascenseur, salle de conférence, salle d'exposition, bibliothèque, grand salon, moyen salon, petit salon... ascenseur, esplanade, piscine à débordement, restaurant...

     

    f4dff8f7cc7bb3d6dc54dedf90b92777.jpg
    21d2438b8b15d69db9ceabb8ed963e43.jpg
    47997c5344af7ce3239e953e1ee0955e.jpg
    *

    EMPLOYEE DE L'HÖTEL : Le midi, vous pouvez déjeuner sur la terrasse. Je ne sais pas si on vous l'a déjà dit, mais ici, tout est macrobiotique. Nous ne servons pas de viande, pas d'oeufs, pas de produits laitiers et le sucre raffiné est exclu de notre cuisine. J'espère que ça ne vous pose pas de problème ?

    MOI : (vaguement interloqué mais ne voulant surtout pas vexer la gentille dame) Non, non... La viande, de toute façon, j'en mange très peu. Et pour le reste...

    EMPLOYEE DE L'HÖTEL : Comme on vous a offert ce séjour... Vous n'étiez peut-être pas préparés à ça...

    MOI : Non, mais vraiment, ça ne pose aucun problème !

    EMPLOYEE DE L'HÖTEL : Bon, alors tant mieux.

    Nous contournons la terrasse du restaurant (qui offre une vue imprenable sur les montagnes et sur la mer) et nous dirigeons vers notre suite.

    EMPLOYEE DE L'HÖTEL : Vous vous rappelerez le trajet qu'on vient d'effectuer ?

    MOI (n'en pensant pas un mot) : Oui, oui.

    La vérité, c'est que l'hôtel est immense et composé de plusieurs unités reliées entre elles par des passerelles et autres subtilités architecturales... Mais je suis un grand garçon. D'une manière ou d'une autre, je retrouverai bien mon chemin (au moins jusqu'au restaurant, car mon estomac est une boussole de haute précision). Nous arrivons devant la suite 509. La clé est une carte en plastique sponsorisée par Chopard. (What else ?) Les clients ayant souscrit (ou gagné !) une formule Discovery sont logés dans des suites Deluxe, les plus "petites" de l'hôtel, soit 70 m². Inutile de préciser que pour moi, c'est du méga-deluxe. La chambre est baignée de lumière, elle est climatisée, sobre, élégante. Elle se compose d'un immense dressing, d'une salle de bains, d'un coin salon, d'un coin nuit et d'une grande terrasse qui fait face à la mer. Je-suis-aux-anges !

    6d0524ea044e74ff08ef56631c19b12f.jpg
    d33589aa921ef06b0d172f55cf11adb1.jpg
    20e7152672d2c3d2a180a5d491b898de.jpg
    b7e7980b6b63a87baf0610cdb020939f.jpg
    717de36e82fa9dc1f758417d25506c6b.jpg
    47c6b7644ab882966eb2ba03bdbcdd56.jpg
    265cd3f9f9dd9399993d9d0bd4c92caa.jpg
    *
    a0921f7df91135f45d77a63d4e0eb801.jpg
    a1cf050ddb6aaffc74318bd5e82b43ca.jpg

    INT. JOUR - Suite 509

    13h35

    Je suis comme un jeune chien fou, et je ne sais plus où donner de la tête... Mais je pressens déjà qu'il ne va pas me falloir bien longtemps pour m'habituer à cette avalanche de confort. Je me laisse finalement tomber sur le lit dont l'épais moelleux m'arrache un profond soupir de satisfaction... Je le sens : ce séjour va être merveilleux.

     

    e72b142c5e00524d4b6a26212afd8295.jpg

    INT. JOUR - Suite 509

    13h54

    Je suis tiré de mes rêveries par deux petits coups discrets frappés à la porte. Je me lève pour ouvrir, un sourire extatique barrant mon visage.

    MOI (tentant de faire couleur locale) : Hola !

    EMPLOYEE DU RESTAURANT : Bonjour ! Je vous apporte un petit cadeau de bienvenue.

     

    7a2a18d934bc8f9e6750b7569a9f11e7.jpg

    Ne dit-on pas outre-Atlantique que "An apple a day keeps the doctor away ?" La suite, au prochain épisode...

     
    Crédit photos : HommeSweetHome
    (à l'exception des deux photos suivies d'un *)
  • SHA FINI !

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    jeudi dernier... et tout s'est achevé hier ! Pour la version longue de mes (luxueuses) aventures espagnoles, il faudra attendre encore un peu (pour cause de retour  à la réalité en fanfare) mais je peux d'ores et déjà vous livrer la version courte : c'était EXCEPTIONNEL !

    8f52c781395387c1c94b04bc97170086.jpg
    Crédit photo : HommeSweetHome
  • HI EN COULEUR

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par l'ouverture d'un hôtel à Nice, le HI. Je m'en souviens, car je vivais alors à deux pas du Cours Saleya, dans une rue tellement étroite du Vieux Nice que je pouvais voir combien de sucres la voisine d'en face mettait dans son café. Comme tout étudiant qui se respecte, je faisais du roller dans mon appart, et j'avais jugé bon d'apporter une touche de couleur à ma chambre en lasurant mon étagère Bricorama à 8 euros et le miroir ovale piqué à mes parents avec du rouge IKEA. Homme Bitter Home. Bref, mon escapade niçoise n'aura duré que 9 mois (le temps de décrocher un dernier diplôme longuement préparé sur la plage), et je n'ai jamais eu la chance de mettre les pieds au HI où semblait avoir lieu les meilleures soirées... Je vous raconte ma vie, parce que je préfère laisser le soin aux magazines de vous raconter celle de Matali Crasset, la conceptrice du HI (qui, j'en suis à peu près sûr, n'aurait jamais lasuré en rouge ses meubles d'étudiante).

    Sachez juste que le HI Hotel a vécu heureux et eu beaucoup d'enfants : HI Beach, Dar HI, Casa HI, et plus récemment, HI-Matic, un hôtel de 42 chambres situé dans le 11e arrondissement de Paris, au 71, rue de Charonne (à quelques numéros du premier appartement que j'ai occupé à Paris après mon année de vacancances études à Nice). Du Best Western mochissime qui se dressait au 71 il ne reste quasiment plus rien. Matali Crasset a entièrement repensé les lieux, mixant "les codes de l'hôtel urbain et du logis à la campagne". Les chambres ont été transformées en "cabanes ludiques et fonctionnelles" et, pour ce qui est de l'accueil et de la restauration, c'est comme à l'école : en self-service ! Les clients s'enregistrent eux-mêmes sur des bornes, et ceux qui n'ont pas le courage de pousser jusqu'à l'immense terrasse du Pause-Café pour avaler un plat du jour peuvent faire le plein de petits plats et produits bio grâce à un distributeur HI-tech (forcément). Venez voir...

     

    64ad5939aec7f06f623c963cc5e4b225.jpg
    69329af14e88387609a0a10b32470eff.jpg
    0b2ba8a808dc0981a895d98e261aff26.jpg
    bb977b86f95b89cb2e1c27b6649be1bb.jpg
    91d4ccae9a4df9d357b2561e2984525b.jpg
    65069a3cc87fd89f42a5e476bc021dc2.jpg
    39cb3b55c2bf010476b675a04c4fe2ac.jpg
    5a85914332842db2c841d10f5848577e.jpg
    86d4855ff1c3fc4f76548526907bfce9.jpg
    3a3a711b8f11c8db906d2fee8dc6fe3a.jpg
    Crédit photos : HI Matic

    Bon, je ne vous cache pas que les couleurs me donnent un peu mal à la tête... mais on ne peut pas nier que le concept est innovant. Les hôtels manquent si souvent d'originalité (dans la gamme de prix qui est la mienne ;) alors que celui-ci est une véritable expérience en soi (ce qui n'est pas forcément le cas des hôtels voisins qui, pour des tarifs équivalents, n'ont que des chambres délabrées à souhait à proposer) Et toc ! Tout ça pour dire : pensez-y la prochaine fois que vous êtes de passage à Paris (et pensez à prendre un parapluie si l'envie d'une balade nocture dans le Vieux Nice vous prend, car mon ancienne voisine - celle qui prend 2 sucres 1/2 avec son café - adore jeter des gamelles remplies d'eau sur les passants qui parlent trop fort après 22 heures).

  • L.A.-BÀS

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par la promesse d'un nouveau long métrage dont voici l'affiche.

    6527bbc073753c3b3ce923020a2304cc.jpg

    Inutile de m'appeler dans la soirée du 5 janvier, car je serai vraisemblablement au cinéma pour découvrir le dernier film de Sofia Coppola dont l'action se déroule au célébrissime Chateau Marmont (sans accent circonflexe) dans la Cité des Anges (celle-là même qui a inspiré à Marion C. cette phrase dont je ne me lasse pas... "Itiz trou zèriz some endjeulz in ziss siti")

    A l'origine (en 1929, donc) le Chateau Marmont était un immeuble d'habitations. Trop chers, les appartements peinent d'emblée à trouver acquéreurs. En 1931, l'endroit est donc reconverti en hôtel... et entre dans la légende.

    227b56c010807f8afd140318a446836e.jpg

    Depuis Sunset Boulevard, difficile d'ignorer le Chateau. (Encore que...) La bâtisse se dresse fièrement au milieu d'une forêt de palmiers, de tuyaux d'échappement et d'immenses billboards. Oubliez le Val de Loire, bienvenue à Los Angeles.

    2f858cb20e43d2e77749c544d2bd4a97.jpg

    Le Chateau Marmont, un havre de paix ? A en juger par le nombre de célébrités qui s'y réfugient le temps d'une soirée ou qui s'y installent à demeure le temps de composer un album ou d'écrire un livre, la réponse est oui. Il faut dire que le Chateau n'est pas un hôtel comme les autres. On peut y louer des suites bien sûr, mais aussi des bungalows ou des petites maisons nichées au coeur de la végétation.

    303602ca9c86da64bb9256779c771250.jpg
    Garden Cottage
    Natalie Wood et Nick Adams
    7db9c0923869e7ae2a08fa3bfacbb2eb.jpg
    Hillside Bungalow
    Humphrey Bogart dans le jardin du bungalow
    1aa2e49bdb9256d6692c470d5c136885.jpg
    Two Bedroom Penthouse Suite
    Rex Reed et Raquel Welsh sur la terrasse de la chambre n°64
    9765e0277b69d88521cbd8315aea85e8.jpg

    En somme, c'est un hôtel avec les avantages d'un hôtel mais sans les inconvénients d'un hôtel. Andre Balasz, qui a repris la direction du Chateau en 1990, dirait même plus : "C'est un hôtel qui invite aux excès et qui déchaîne les passions." Indeed.

    On peut y croiser des musicos en train de faire de la Harley dans le lobby...

    fed8ce7a1a7c5042fe8f87dfdb07bc70.jpg
    Led Zeppelin au Château Marmont

    Des chanteurs avec le dos en compote après avoir joué les Superman sur le toit...

    125331ec2b57e9477cdbbc6690d23ae7.jpg
    Jim Morrison

    Des photographes qui mitraillent des cuisinières à poêles...

    4d81f12a3a40dcb0e90a4e117d9f33fa.jpg
    Domestic Nude I, In my kitchen,
    Chateau Marmont, Hollywood, 1992
    © Helmut Newton Estate

    Ou encore des acteurs endormis pour toujours après une soirée d'excès...

    60126ad4abfe28dad4eb9ad12c44c26a.jpg
    John Belushi quittant l'hôtel de manière définitive...

    Côté déco, c'est classique, voire un tantinet désuet...

     

    6286b2cd63dface86b307684ebacddf2.jpg

    Et pourtant, l'endroit a de la gueule. Contrairement à de nombreux hôtels à la déco léchée par des designers à la langue bien pendue, le Chateau Marmont a de la personnalité, il a une histoire... Il vit, quoi ! Ne figure-t-il pas tout en haut de l'affiche aux côtés de Stephen Dorff et Elle Fanning ?

  • A LA LIMITE...

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une chatouille.... Ou bien était-ce une gratouille ?... Une chose est sûre, ça les démangeait de rénover cet ancien entrêpôt datant de l'époque victorienne. Sir Terence et Lady Victoria Conran ont donc une fois de plus agité leur baguette magique... Et abracadabra... Ladies and gentlemen, bienvenue au Boundary, the nouveau complexe hôtelier de luxe du East End londonien (là où personne ne voulait mettre les pieds il y a 10 ans et où tout le monde se bouscule désormais). Deux années ont été nécessaires pour restaurer le bâtiment qui, au passage, a gagné 2 étages supplémentaires, un toit-terrasse... et un charme fou !

    d5196eab18c3b4a1dbe546e50d811175.jpg
    1b769e15af4b70c05020ec9f3c663c10.jpg

    Le Boundary abrite une boulangerie, une épicerie fine, trois restaurants, trois bars, cinq suites et douze chambres inspirées par des designers ou des mouvements légendaires.

    9909409906184d61005790f6ce78c03d.jpg
    0ebf917b0e6a1cc932e02397898cd096.jpg
    Chambre Charles & Ray Eames
    975890e859eb1675e2984a86cd53efed.jpg
    Chambre Eileen Gray
    8ee14b49398c7c8edc92b513d1934928.jpg
    Chambre Josef Hoffmann
    0a4e0383f67fd25516595ef0a75b7cd4.jpg
    Chambre Andrée Putman
    f2179711a9752f9adb801c8fe6239aca.jpg
    b9b5883e4eb34ef84a2f482c6a65dae1.jpg
    Chambre Le Corbusier / Charlotte Perriand
    856c444aa967e65c0df179204ffb979a.jpg
    Chambre Heath Robinson
    6e42cebf4f2b213f5fa24b653af15349.jpg
    9195f50037c933a662ff3c444e976d99.jpg
    Chambre British

    Il y a aussi les chambres Mies Van Der Rohe, Scandinavian, Shaker et  Young British Designers + les suites :

    a3c5ae3e27cee5fde5c28f36bc70dce2.jpg*
    01662b0dfaf639499d6a2e9237b25e4b.jpg
    Suite Modern Chinoiserie par David Tang
    e806f36ed47c2f621d76e1e545c541cc.jpg
    1727521583b4979b7d14c407d0cdb87b.jpg
    8a8c30f451e41f6c7ce20bc4aad2759f.jpg
    Suite Conran par Terence Conran

    Il y a aussi les suites Modern Italian par Priscilla Carluccio, Modern Dickensian par Polly Dickens et On The Beach par Vicky Conran... Et on finit la visite par une vue du restaurant situé sur le toit-terrasse :

    4f22433a3327ff5f2e97931ee79ba5f1.jpg
    94dc9e0fe035f88b6554cf87f87d66ff.jpg
    Crédit photos : Paul Raeside and Lisa Linder
    The Boundary
    Entrance in Redchurch Street
    2-4 Boundary Street, Shoreditch, London ED 7DD
    www.theboundary.co.uk

    PS : si je devais choisir, je passerais bien la nuit dans la chambre Eileen Grey ou dans la suite David Tang. Et vous ?