ikea

  • BACK TO BLACK

    T O U T  A  C O M M E N C É

    … ? Aucune idée. Aucune inspiration. Mon cerveau est en week-end, il ne broie pas du noir, mais il a fait une nuit blanche, donc on va sauter l'étape intro si vous le voulez bien, et rentrer directement dans le vif du sujet. J'aime les lampes. Je l'ai déjà dit. J'aime le noir. Je l'ai sûrement déjà dit. J'aime la simplicité teintée d'originalité. Je l'ai déjà dit et redit. Conclusion : j'aime ces lampes noires simples et teintées d'originalité >

     

    Sprig-lamp-by-Victor-Vetterlein.jpg

    Sprig-lamp-by-Victor-Vetterlein-04.jpg

    Sprig-lamp-by-Victor-Vetterlein-03.jpg

    The-Spring-Lamp-From-Recycled-Plastic-By-Victor-Vetterlein.jpg

     

    Sprig Lamp est un luminaire modulable en plastique écolo imaginé par le designer américain Victor Vetterlein : à poser, à empiler, à suspendre, à vous de voir.

     

     

    suspension CIRCUS BY THOMAS RODRIGUEZ 849 e.jpg

     

    00pm1-circus-applique.jpg 

    Circus existe en version suspension ou applique. Elle est belle comme une pleine lune, est éditée par Ligne Roset et est signée Thomas Rodriguez (849 € et 642 €)

     

     

    Suspension_63 DE THOMAS RODRIGUEZ POUR LIGNE ROSET 382 e.jpg

     

    63 est une suspension également éditée par Ligne Roset et également signée Thomas Rodriguez(382 €)

     

     

    ikea-stockholm 109e.jpg

     

    Stockholm est une liseuse "Mouillesque" (ben si, quand même) avec un nom prononçable (il faut le souligner) et distribuée par Ikea (109 €)

     

     

    Lampadaire-Rampe-Murale_reference.jpg

     

    Wall est une lampe qui se fixe au mur, avec un abat-jour qui coulisse et un beau cordon jaune, et on peut la croiser dans les rayons du BHV (79 €)

  • IKEALIMÉRO

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une virée chez Ikea... Généralement, les choses se déroulent dans cet ordre : tu visites un appart, tu dis banco, tu emménages... t'empruntes une bagnole, tu t'imprimes un Mappy, et tu files chez Ikea (un jour de semaine, parce que t'es pas assez fou non plus pour y aller un samedi ou un dimanche). Chez Ikea, tu y es déjà allé plusieurs fois, tu connais donc leurs ruses de Sioux-édois, et il est hors de question que tu ressortes du magasin avec des Müebl ou des Baabjöl superflus 1) parce que tu viens d'en prendre pour 20 ans, 2) parce que t'emménages dans un mouchoir de poche et que tu viens d'apporter 4 valises de choses inutiles chez l'abbé P., 3) parce qu'il te reste encore 97 bougies chauffe-plat et que t'en auras encore autant dans 20 ans vu que tu ne retrouves jamais la boîte dans laquelle tu les as soigneusement rangées, 4) parce qu'une fois, t'as acheté une lampe, sous prétexte qu'elle n'était pas chère, qui a fondu avant d'exploser, 5) parce que t'es plus étudiant (Dieu merci !), que t'as plus 20 ans (snif) , que tes goûts se sont affirmé et que tu as découvert depuis qu'il existait mille façons de se meubler sans se ruiner, 6) parce que + de 3 meubles Ikea dans un 2 pièces, ça va à l'encontre de tes principes...

    Ikea, il y a 1 000 bonnes raisons d'y aller... et 1 000 bonnes raisons de s'en méfier. Il y a un mois, j'y suis allé, j'ai vu... et Ikea m'a vaincu. J'ai acheté une table. Il m'en fallait une toute petite pour ma toute petite cuisine, mais avec des grandes rallonges pour les grands soirs. Je m'étais mis en tête qu'il n'y avait que chez Ikea que je pouvais trouver un truc pareil à un prix décent. Donc, j'ai acheté une table. Il n'y avait qu'un seul modèle qui, comme par hasard, n'existait ni en noir ni en blanc (les couleurs de la cuisine), et qui ne m'emballait guère... Mais j'étais tellement pressé de faire des petits dîners, et puis, c'était sûr : "je trouverai pas mieux ailleurs", et puis de toute façon "j'ai pas 500 euros à claquer dans une table", et puis "si je la prends pas aujourd'hui, après c'est foutu, vu que j'ai pas de bagnole", et puis "c'est du Ikea, donc au moins, quand t'en as marre..." Résultat : je l'ai achetée. Je l'ai montée. Le marron foncé de la table contre le mur noir m'a filé la nausée. J'ai ruminé. J'ai pensé "T'as voulu te précipiter, c'est bien fait !". J'ai envisagé d'acheter une toile cirée (j'étais vraiment, vraiment désespéré). Le lendemain matin, je suis parti chiner. Et là, au détour d'une allée... je l'ai repérée. La table que j'aurais dû acheter : petit plateau bleu en Formica ceint d'un ruban noir comme jais, 1 rallonge de chaque côté, 4 pieds. Évidemment, elle m'a filé sous le nez. Mais j'en retrouverai une, c'est obligé. Ça m'a quand même un peu énervé...

    242b65fbd7005771daeba3aaa7fd0800.jpg
  • DERRIÈRE LES BARREAUX

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une énième visite chez l'Abbé P. où, cette fois, j'ai déniché deux jolies chaises scandinaves qui rappellent celles-ci :

    0620eae9d7ce2d83f920cf13dd7d07fc.jpg
    Ikea, Chaise OLLE, 49 € pièce
     

     

    059e24adb519c2c5a72feb0659557d14.jpg
    Design Within Reach, Shaker Chair, 125 $ pièce
    9b3dd6aa6e882f69ccfffb281faf74fb.jpg
    Design House Stockholm, Family Chairs, environ 365 € pièce

     

     

    Les miennes sont comme ça :

     

     

    a00d18f1661fe943afdc6cc02e95e846.jpg
    Emmaüs, 10 € pièce

    Elles sont en bois, elles sont solides, elles sont patinées juste comme il faut : en somme, elles sont parfaites ! Pour moi, j'entends.