japon

  • SCULPTURAL NETWORK

    T O U T A C O M M E N C É

     

    comme dans un poème. Ou plutôt un haïku. Bref. Je suis plus pouet-pouet que poète comme garçon, donc je ne vais pas m'étendre davantage… N'empêche que je trouve la collection Farming Net du studio japonais Nendo incroyablement poétique. Comme quoi, on peut faire des merveilles avec de simples filets agricoles (bon… à condition d'avoir de la suite dans les idées et de pouvoir les thermoformer ;)

     

    古池

    蛙飛込む

    水の音

     

    farming-net_lamp_image01.jpg

    nendo.jpg

    farming-net_object02_b.jpg

    farming-net_object_group_e.jpg

    farming-net_object_group_g.jpg

    farming-net_object46.jpg

    farming-net_object_group_m.jpg

     

    Crédit photos : Nendo 

     

    PS : Static Bubbles à découvrir du 21 janvier au 03 mars 2012 à la Carpenters Workshop Gallery à Paris. 

  • NANIMO

     

    T O U T  A  C O M M E N C É 

    par un petit tour chez Merci... Si ma banquière lit ce billet, surtout pas d'affolement. J'y suis allé uniquement en observateur et pour accompagner une amie qui avait un besoin urgent (si, si) de gobelets en verre La Rochère (lire Pari Pris page 60 dans le dernier Marie Claire Maison si ce n'est pas déjà fait ;). Pèlerinage à Saint-Sébastien Froissart oblige, on va où en sortant de Merci ? Ben, chez Bonton, pardi ! (Je dis ça comme si j'étais une espèce d'attachée de presse perchée sur des Louboutin qui ne mange que des sushis le midi et ne retrouve jamais son paquet de Marlbo Light au fond de son sac Jérôme Dreyfuss qu'elle a eu à -40% grâce à son amie Irina qui travaille au showroom... Mais bref) Bonton, donc. La boutique qui me fascine autant qu'elle m'agace... mais où l'on trouve toujours des petits riens cool qui feront plaisir aux enfants des amies (pas celles qui bossent dans les showrooms - les Irina et autres Tamara n'ont pas le temps de faire des enfants, entre la gym suédoise, les ventes privées et les ateliers Wool & The Gang au Comptoir Général... pfiou !). Tout ça pour dire que, si je m'étais écouté hier, je serais bien reparti avec l'un de ces petits sachets. Pour moi. Parce que je sais que c'est pas vrai, mais j'ai 10 ans...

    2.JPG

    Il y a quoi dedans ? Des nano-Lego, made in Japan, pour fabriquer des petits nids à poussière ultra-kitsch mais néanmoins assez irrésistibles. J'aime.

    photo.JPG

    block-7.JPGSelectAnimals.jpg

     

  • BANCO

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un rendez-vous avec le banquier. Enfin, j'imagine que c'est par des voies détournées un peu plus complexes que l'architecte Emmanuelle Moureaux (basée à Tokyo) s'est vue confier la réalisation de nouveaux bâtiments pour la Sugamo Shinkin Bank à Shimuda, Tokiwadai et Niiza… mais on va faire simple, ok ?

    a207dfc2c5dbd5bc98f550912693eaf7.jpg
    db1cfa5c03b4b290ef82ba89a78da623.jpg
    e7d609500647bcf294e0adaa4d5895a2.jpg
    c2288241480bb44db66e09b97c15b4bb.jpg
    472eca643d9670d9da5e323cb031b307.jpg
    58076c3d49335f2623e875b753344174.jpg
    Sugamo Shinkin Bank
    à Shimura
    729363f91aac09c3719e2a4949d34d77.jpg
    b59ff3af8024dcdd92607d39e9f8a510.jpg
    Sugamo Shinkin Bank
    à Tokiwadai
    38ed08492bff5b5c9574da4e2fe5a4c9.jpg
    545a53a1866d4766a59abf905d806c0d.jpg
    5f0edfa61e05e1f7de289bdedd2d1333.jpg
    Sugamo Shinkin Bank
    à Niiza
    Crédit photos : Nacasa & Partners
  • BOL D'AIR FRAIS

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    au Japon, au sein du cabinet Torafu Architects. Ce nom ne vous dit rien, hein ? C'est pas grave, on ne peut pas retenir les noms de tout le monde. C'est ce que je me dis quand on me présente 10 personnes d'affilée en soirée... qui elles-mêmes finissent de toute façon par m'appeler Gabriel ou Jean-Marc (alors que je ne m'appelle ni Gabriel ni Jean-Marc). Bref. Tout ça pour dire que vous connaissez peut-être les Tapehooks, ces patères imitant un bout de scotch recourbé ?

    ed756d79632ea2ca760adcfd37fe787f.jpg
    ac959fb1308a97ac2abb14bc60a47cda.jpg

    Bon, ben, elles sont signées Torafu Architects. Mais ce n'est pas d'elles que j'ai envie de vous parler aujourd'hui. Le "new object of my affection", c'est elle, Catchbowl, l'étagère qui - attention, jeu de mots ! - sait arrondir les angles >

    a37702a46e49bca6685de87dd89d57a3.jpg
    375b6ddd115d65fbef4e94ecef2f4c44.jpg
    41e29202870cc151adcb1fab6ccdb798.jpg
    af56daa1c045694ed5a143ed60b83818.jpg
    9c0978f8d8a4985559143f12d0ed06a4.jpg

    Crédit photos : Torafu Architects

    Je la trouve juste parfaite : élégante, décalée, pratique, repositionnable... Elle n'a que des qualités ! Mais on ne va pas lui dire, sinon elle risque de choper le melon.

  • LETTRE³

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un lot de cartes postales éparpillées sur le quai d'une station de métro. Toutes comportaient un timbre et une adresse au Japon. Sans doute étaient-elles tombées du sac d'un(e) touriste ayant raté le paragraphe de son guide précisant qu'à Paris des pickpockets sont susceptibles d'agir dans les stations et qu'il faut donc bien fermer son sac. Quoiqu'il en soit, j'ai ramassé ces improbables feuilles mortes, et en sortant du métro, je me suis empressé de les glisser dans une de nos chères boîtes jaunes (non sans avoir préalablement écrit sur chacune un petit message en anglais, et en français pour la touche exotique) en espérant que l'auteur(e) des cartes ne s'était pas déjà fait hara-kiri. Une bien modeste B.A., je vous l'accorde, mais chacun sa conception des affaires étrangères...

    Rétrospectivement, je me dis que j'aurais dû écrire mon adresse sur les cartes, car qui sait ? peut-être aurais-je reçu en retour une de ces adorables cartes éditées par Kyouei Design... (cette dernière réflexion est la preuve qu'aucune de nos bonnes actions n'est dépourvue d'un certain égoïsme - cf. "Friends" saison 5 épisode 4 "The One Where Phoebe Hates PBS")

    7c2ca3b4568e53f4a59a1f9727e7d7e7.jpg
    On écrit, on envoie, on souffle... et on lit

     

    ca6a60b7818ee02b8b4cbe89afb289ee.jpg
    c54c475eccc00e0930dd6f23877f95f2.jpg
    Crédit photos : Kyoueil Design
  • PAPIER RECYCLÉ

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    à Okinawa, et tout continue désormais à New York. C'est en effet dans la Grosse Pomme que l'artiste d'origine japonaise Yuken Teruya a posé ses rouleaux, ses sacs et son scalpel. Non, aucun lien de parenté avec notre bon jeune Dexter. Mais alors aucun. Lorsqu'il est au bout du rouleau (de papier toilette) Mister T. serait plutôt du genre à se réjouir, à foncer derrière son établi et à laisser fleurir sa créativité...

    af543f0a056ef744968fe02e03c0d986.jpg
    97ddeab1f30c108eff5b2348f083cb4c.jpg

    C'est tellement beau que ça se passe de commentaire... (et vive les petites phrases toutes faites pour les paresseux !)

    Sinon, lorsqu'il rentre des courses (pas les hippiques, mais les "épiques", avec caddie dans les côtes et/ou clients grincheux qui vous soufflent dans la nuque lorsque vous tapez votre code censé demeurer secret), Yuken Teruya est également du genre à se réjouir, à foncer derrière son établi et à laisser bourgeonner son imagination...

    998ffa747491eab79ec3f87b54a44257.jpg
    1131df385b4cd25dcb099718ca1c5410.jpg
    f1a52de81c1cc037c4064611f683b7bb.jpg
    1690537611f0a8ebdf3ee47e9ad328c0.jpg
    380550a0e91361a456e45de0fc670191.jpg
    Version MIAM
    fceffe67d23e24debcbae350af703005.jpg
    Version BERK
    057f540ac5d64b37196993197f98ecd5.jpg
    Crédit photos : Yuken Teruya

    Personnellement, je trouve que c'est juste la classe ! La Saatchi Gallery (entre autres) est elle aussi d'accord sur ce point. Ca en dit long sur le talent de cet artiste aux doigts de... C'est quoi le masculin de fée ? Aux doigts enchanteurs, allez hop !

    Sur ce, je saute plus ou moins du coq à l'âne, mais : en moutonnant (ou en Panurgeant) chez Bonton, hier après-midi, j'ai découvert un "jouet" qui m'a fait penser aux oeuvres sus-présentées.

     

    b4eb250c98ab5332464026b9409fe281.jpg
    9f1e5de7151b85d749b3c8c8e3d80d11.jpg
    Crédit photos : Cocobohème

    Il s'agit d'un sac en papier recyclé qui, une fois ouvert et agrafé au mur se transforme en maison de poupée. C'est signé Cocobohème et ça coûte une dizaine d'euros. Je serais curieux d'avoir l'avis d'un enfant sur cette maison de passe-passe... Moi, en tout cas, ce petit sac m'emballe !

  • SWEET DREAMS

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un rêve d'enfant... J'aurais aimé être architecte, photographe... ou pâtissier. Tout est possible dans la tête d'un enfant de 8 ans (c'est après que ça se gâte ;) Aujourd'hui, si on me reposait la question "Tu veux faire quoi quand tu seras plus grand ?", je répondrais "Pâtissier, comme Sadaharu Aoki, car ce chef né au Japon et installé en France depuis 1991 est un peu mon idole.

     

    2fabe38b84890c362e1214c52a3e13c2.jpg

    Les gourmandises qu'il crée sont aussi belles à regarder qu'à déguster, et... et... C'est dur de parler de beauté et de plaisir avec des mots ! Ça se ressent ces choses-là ! Voici donc un échantillon des créations de Mister A.

    2f5dae8c73ac5903e0041b3ccb3df291.jpg
    429c960c32127f22bf6618b04a29dbed.jpg
    2a22c1f093b5c0a9e4e3bc4a3fdd2320.jpg
    691810eea184c00ecf1fe33864e10806.jpg
    465ef04c1cb28d7c6b78b70506beb4d5.jpg

     

    Le Duomo jaune... il est tellement canon que j'aurais envie de le mettre sous cloche en déco dans mon salon. C'est possible ça ? Va falloir planquer les fourchettes à dessert alors... 

    Si vous résidez ou passez par Paris, faites un crochet par l'une de ses boutiques :

    - 35, rue de Vaugirard - 75006 Paris

    - 56, bd de Port Royal - 75005 Paris

    - Galeries Lafayette Gourmet - 40, bd Haussmann - 75009 Paris