métal

  • JOUR NUIT JOUR NUIT

    T O U T A C O M M E N C É

    par une crise de naïveté : "Je fonce au rayon luminaire du BHV et je suis sûr que je vais trouver une super suspension pour remplacer l'horrible cône sans intérêt que les anciens locataires, dans un élan de lucidité, (On va quand même pas se faire ch*** à démonter et à déménager cette horreur ?) ont eu la gentillesse d'abandonner dans l'entrée de mon nouvel appart. Ouais, bon... J'y ai cru très fort pendant quelques minutes, et puis j'ai vite déchanté. On le sait : trouver le bon luminaire, c'est la galère.  "Je voudrais le même, mais en plus petit, si possible en blanc, et sans ce truc chelou, là, qui le défigure complètement..." Généralement, c'est à ce moment-là que le vendeur dégaine ce futur horripilant : "Ah non, j'aurai / je vais pas avoir, monsieur". Bref. Un mois plus tard, je vis toujours avec un cône dans mon entrée. Il m'éclaire, je l'époussette, le reste du temps, on s'ignore, e la nave va. Ouf, j'ai frôlé la crise de superficialité ;)

    Tout ça pour dire que tel un Champollion du 21e siècle, j'ai fouillé, fouillé, fouillé, et j'ai trouvé, trouvé, trouvé plein de chouettes luminaires. Je vous montre ? 

    coco-mini01.jpg

    Coco Pendant et Coco Pendant Mini, COCOFLIP

    Suspensions en bois et alu

     

    FOSCARINI_CHOUCHIN_S.jpg

    Chouchin, Ionna Vautrin pour FOSCARINI

    Suspensions en verre soufflé dont le coloris

    est une partie intégrante de la forme

    MARIE DE LIGNEROLLES POUR BHV.jpg

    Pill, Marie de Lignerolles pour BHV

    Suspension en maille textile

    891-2304-zoom_produit.jpg

    Grandtrianon PAULA ARNTZEN.jpg

    Petit Trianon et Grand Trianon, Paula Arntzen pour ARTECNICA

    Suspensions en Tyvek recyclé

    LA COURONNE.jpg

    la_couronne_1-82cc4bfea9.jpg

    La Couronne, Paula Arntzen pour ARTECNICA

    Suspension aérienne en aluminium cuivré

    untitled.jpg

    adonde2-664x442.jpg

    Sans titre, ¿ADÓNDE?

    Collection évolutive de luminaires

  • DU FIL À RETORDRE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par l'ouverture d'un mystérieux atelier dans un troquet désaffecté près de mon ancien logement. Je n'ai jamais osé poussé la porte, mais j'ai toujours été intrigué par les sublimes sculptures en fil de fer que j'apercevais furtivement chaque fois que je longeais les grandes baies vitrées donnant sur la rue... Et puis il y a quelques jours, en fouillant sur la toile, et notamment sur le site du concept-store Arty Dandy, j'ai découvert les sculptures de Julie Gauthron. A ce jour, votre humble Hercule Sweet Poirot ignore toujours si Julie Gauthron et la mystérieuse artiste du passage G. sont une seule et même personne. Néanmoins, une chose est sûre : Julie Gauthron manie le fil de fer avec une audacieuse dextérité...

    66c6af5fa15a3f28bd5035a8f70cf8a7.jpg
    0e194f4caac2ebde9b0884a5e028459e.jpg
    758bf36e1257cd7a0b7fe6c68c043d33.jpg
    db475c36f23ba7cdb5a96739dfa38e3c.jpg
     
    0095ee6704443b4d70fbe64de9fb5bc8.jpg
    164dfa27f40995d9055599e3ebea6e22.jpg

    Les oeuvres de Julie Gauthron sont d'immenses paradoxes qui oscillent subtilement entre simplicité du croquis et complexité du savoir-faire, légèreté des silhouettes et poids des corps, fragilité des personnages et force d'expression, rigidité du matériau et souplesse des membres... Du grand art !

  • QUI VA À LA CHASSE...

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    un jour de pluie. Je venais d'emménager dans un nouvel appartement (celui que j'occupe à ce jour) et, en jetant un oeil par la fenêtre pour mesurer l'étendue des dégâts, je l'ai vu : un drôle de fauteuil posé sur le trottoir qui me tendait les bras. Enfin... en l'occurrence, c'était un fauteuil sans bras, tout rond, tout en courbes, tout en métal, et tout en bon état. Je ne pouvais décemment pas le laisser sous la pluie... Je lui ai donc offert un abri, et cela fait maintenant un peu plus de 4 ans qu'il trône fièrement dans mon salon.

     

    403bd1a274f2ef375da547ec27bf8388.jpg

     

    Le chat l'a immédiatement  adopté...

    5f0c60ed45b6bd2f91bb79edaa571c80.jpg

     

    La table de salon 50's s'est entichée de lui...

    df8c2dd97122d94abc514375da5b06bb.jpg

    Et puis, je ne sais pas ce qui m'a pris, j'ai décidé de m'en séparer. Enfin si, je sais. Je vais bientôt voguer vers de nouveaux horizons, et un tri s'imposait. Cet après-midi, une inconnue viendra donc s'en emparer et alors, il ne me restera plus que mes yeux pour pleurer... Bon ok, j'exagère un peu. Mais n'empêche... Il va me manquer.

    Mon fauteuil (oui, c'est encore le mien jusqu'à 14 heures !) n'a pas d'oreilles, donc je peux vous le dire : il me manquerait déjà nettement moins si je parvenais à mettre la main (et mon derrière) sur un tabouret Bishop* d'India Madhavi... 

    * Evêque

    b974533c98af3dfeac8f4b349f148748.jpg

     

    Seulement voilà...  A-t-on déjà vu un évêque faire le trottoir ?

     

     

  • MOINS BLANC QUE BLANC

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    ... ou plutôt tout a continué ! Comme je vous le disais il y a quelque temps (cf. note "Brin de toilette"), j'ai un gros faible pour les armoires de toilette en métal. Généralement, je les choisis bien amochées, bien rouillées... bien résistibles, quoi !

    Lors d'un week-end dans le Perche, j'en avais déniché 2 identiques, entre 2 flocons de neige. Trois mois plus tard, la météo n'est guère plus clémente... mais les armoires, elles, ont fait peau neuve !
    Démonstration en images :

    0a5ab6d257a9840b4e097fb26efc4cf9.jpg
    657adf72cee8c9ae4a22b5a076f53a9c.jpg
    fd61c1541de3c59d2f4f4216768dd1f7.jpg
    d6caba1614f170050b169fc57b16eb8b.jpg
    dc852e7d052145a443c9f56cc5fd20bc.jpg
    619de7070abf563562a9f96587a730c9.jpg
    147d57105514f583e9628398d82f6831.jpg
    46b3ee907802eeac6917c1aea9e72296.jpg
    f0ccf54f4b2442684b12d39d9889d92c.jpg
    Bon, je sais, il faudrait que je passe à autre chose...
    En attendant, il me reste à patiner la seconde armoire.
  • NOCES DE MÉTAL

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un abandon... Une assistante de direction avait-elle été mise au placard ? Un voisin avait-il entrepris de vider sa cave ? Une voisine s'était-elle finalement résolue à troquer son vieux compagnon pour un plus jeune ?

    J'ignore comment il a échoué sur le trottoir d'en bas en plein coeur de l'hiver, nu comme un ver, gris comme le ciel de Paris et glacé comme les marrons qui quelques jours plus tard s'inviteraient sur nos tables... (Le printemps pointe enfin le bout de son nez, et voilà que je vous parle de Noël... Désolé !)

    Bref, il était là quand je suis sorti dans la rue, et je n'ai pas pu résister. Je l'ai empoigné... et quelques secondes plus tard, j'ai regretté de ne pas avoir un ascenseur pour m'envoyer au 5e ciel avec lui. Lui, c'est mon "secrétaire en métal" comme je l'appelle désormais.

     

    Sitôt mis à l'abri des intempéries, je lui ai fait un brin de toilette, je l'ai décapé et j'ai reveillé le brut qui sommeillait en lui. Je n'ai pas de photo de lui avant... Je ne pouvais pas lui faire cet affront (et surtout, je ne pensais pas ouvrir un blog à l'époque). Mais voilà à quoi il ressemble aujourd'hui :

    ef4698a016dc1a2298307073aac6db1f.jpg

    78d4213c9f3a4cf9b56e42535dd7164d.jpg

    2ea87fc18184b428cf264dd9ad60c8fc.jpg

     

     

    Histoire qu'il se sente moins seul, je lui ai présenté des copains et des copines dont on aperçoit quelques fragments dans les "portes-étiquettes".

    1b91ae9ab7415012186423b864bd3355.jpg

     

    46bd418b37a23af8063bf8cdb5e515f5.jpg

    15030cd493b08dd36b6fd158b5e511dd.jpg

    Voilà comment il est entré dans ma vie et ce qu'il est devenu, le petit secrétaire dont on ne voulait plus.

  • BRIN DE TOILETTE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une visite chez les compagnons de l'Abbé P. où, au milieu d'un tas d'objets exposés à l'air libre, j'ai découvert ça :

    d40cb31511ab212e9913719760a430ce.jpg
     a693e0488ea59b1c69c0b7269c19baa9.jpg
    Une armoire de toilette en métal pas très engageante 
    au premier coup d'oeil (comme les photos...),
     mais potentiellement sympathique.
    J'ai donc exhumé ça :
    ebb50a31875f23a5ad0c4666313b228f.jpg
    LE super décapant qui décape vraiment (par opposition à tous ceux qui vous promettent monts et merveilles et vous donnent envie de vous décaper les cheveux dès la première couche) et qui ne vous arrache pas les narines et les neurones avec des relents chimiques.
    Ensuite, je me suis procuré ça :
    71d9d590376ed62756d645d1dddf4f97.jpg
    Une gratte-gratounette, pour frotter-frotter.
    Et enfin, j'ai acheté ça :
    0d710e93a7d321e08f7b400ddf42baab.jpg
    Le produit magique pour les uns, et catastrophique pour les autres (les puristes qui préfèrent laisser les vieilleries dans leurs jus)
    Et voilà le résultat :
    ba6c669e0364f5ac2089f51b8a4515dd.jpg

     

    Dans la foulée, j'en ai retapé une autre. Cette fois, j'ai confié l'armoire à une connaissance qui l'a plongée dans un bain d'acide... Radical pour décaper. Au final, le résultat est identique. La preuve :

     

    93ecbed2437ee6473e4fedc493f2b7a3.jpg

     

    Bon, je le confesse, j'aime bien les armoires de toilette en métal. Cela explique sans doute pourquoi j'en ai acheté 2 autres le week-end dernier dans une brocante du Perche. Je vous laisse deviner la suite...

    "Bonjour, je m'appelle XX et je suis accro aux armoires en métal."