paris

  • ACTION !

    T O U T  A C O M M E N C É

    par une belle rencontre, entre un blogueur (l’auteur de ces quelques lignes) et l’équipe de choc de Marie Claire Maison.com, le site qui «s’il n’existait pas, il faudrait l’inventer ». De notre passion commune pour la décoration, le design et les jolies choses est née l’idée de « faire salon », non pas à la mode de Madame Geoffrin et des Lumières, mais à notre manière, soit au sein d’un Parc des Expositions transformé cinq jours durant en super-temple à la gloire des meilleurs (et autres) designers. C’est ainsi que pour la toute première fois, toute, toute première fois, je me suis retrouvé plongé au cœur du passionnant labyrinthe du Salon Maison et Objet, édition automne 2012.  A l’instar d’un jeune Charlie propulsé dans une chocolaterie, je me suis régalé. J’ai pris le temps d’observer, d’échanger, d’admirer, de critiquer, de rêver… En un mot : j’en ai bien profité.  Mais j’ai aussi pensé à vous ! La preuve en images avec cette petite vidéo d’un salon haut en coups de cœur… >>>

     

    http://www.marieclairemaison.com/,salon-maison-objet-septembre-2012-les-coups-de-coeur-de-notre-blogueur,200331,447214.asp

     

     

    salon maison et objet, paris

    Crédit photo : Marie Claire Maison.com

     

     

  • LA COUR DES GRANDS

    T O U T A C O M M E N C É

     

    par une invitation du ministère de la Culture et de la Communication à investir les 13 500 m² de la Nef du Grand Palais. Après Anselm Kiefer en 2007, Richard Serra en 2008, Christian Boltanski en 2010, et Anish Kapoor l'an dernier, c'est au tour de l'artiste français Daniel Buren d'investir le célèbre monument parisien "consacré par la République à la gloire de l’art français" (c'est comme le Port-Salut, c'est écrit dessus).

    Les portes n'ouvriront au public que demain, mais de nombreuses photos de l'installation monumentale l'homme aux colonnes ont déjà filtré dans la presse...

     

    03_0.jpg

    05_0.jpg

    14_0.jpg

    09_0.jpg

    07_0.jpg

    Crédit photos :

    Daniel Buren, « Excentrique(s), travail in situ », 2012, 380 000 m3. Détail.

    Monumenta 2012 – Daniel Buren, Paris.

     

    657x274_buren.jpg

    318520_une-vue-generale-de-l-oeuvre-de-daniel-buren-excentrique-s-a-l-occasion-de-l-exposition-monumenta-au-grand-palais-de-paris-le-8-mai-2012.jpg

    Ou comment (re) découvrir le Grand Palais à travers le prisme coloré d'un artiste majeur...

  • BEL ORDINAIRE

     

     T O U T A C O M M E N C É

     

    par une boutique en ligne de meubles et objets vintage qui s'est récemment offert un nouveau nom et une nouvelle corde à son arc. Farewell Les Têtes Chercheuses... et hello Bel Ordinaire !

     

    Bel Ordinaire, c'est deux frangines passionnées de déco qui chinent beaucoup pour elles et pour les autres et qui proposent désormais leurs conseils aux âmes perdues dans le labyrinthe de la décoration. Je vous invite à découvrir les images inspirées et inspirantes d'un bel appartement parisien  auquel elles viennent de donner un nouveau souffle : c'est chic, c'est frais, c'est soigné. J'aime. Un peu. Beaucoup. Passionément. A la folie. Pas du tout.

     

    Daaaaaaaaaaaaddy ! I want a poney ! And I want that apartment too. Now.

     

     

    sam14.jpg

    sam6.jpg

    sam3.jpg

    sam11.jpg

    chambre_parentale.jpg

    bureau3.jpg

    sam15.jpg

    salon5.jpg

    salon2.jpg

    salon7.jpg

    chambre4.jpg

    chambre3.jpg

    cuisine9-1.jpg

    cuisine4-5.jpg

    Crédit photos : Bel Ordinaire

  • COOLER COULEUR

     

    T O U T A C O M M E N C É

     

    par  une récente razzia en bonne et due forme sur le kiosque à journaux le plus proche. C'est comme ça que j'ai découvert le magazine Fricote. Ouais, bon, je sais, j'ai au moins un an de retard... E-t-a-l-o-r-s ? Mieux vaut tard que jamais, non ?

    Et dans le magazine Fricote, j'ai découvert quoi ? J'ai découvert ça >

     

    pantonier.jpg

     

    Ca, c'est un pantonier imaginé par Emilie Guelpa, alias Griottes, blogueuse artistico-culinaire (entre autres) incontournable pour tous les fans de bon et de beau. (Attention, bio ça veut pas dire bon... Mais bref, ça c'est une autre histoire)

     

    Revenons à nos couleurs. Depuis la publication de La tasse est pleine en mars 2010 sur ce blog je n'ai pas changé d'avis sur l'offensive mercantile très discutable lancée par Pantone... Par contre, quand Griottes revisite le plus célèbre des nuanciers à sa sauce... c'est une toute autre histoire ! C'est tellement beau, qu'on en mangerait. (Facile)

     

    1.jpg

    griottes3.jpg2.jpggriottes1.jpggriottes2.jpggriottes4.jpg

    4.jpg

    5.jpg

    6.jpg 

    Crédit photos : Emilie Guelpa / Griottes

     

    Vous pouvez retrouver toutes les recettes dans la dernière édition de Fricote qui, j'en profite pour le signaler, a ouvert un pop-up store ou plus exactement un dépanneur (tu vois-tu de quoi je cause ?) qui propose une chouette sélection de gourmandises et ustensiles de cuisine sur des étagères en carton ceintes de rubans fluos pile-poil comme on aime (et qu'on aperçoit vaguement sur les photos suivantes).

     

    12.jpg

    Crédit photo : Fricote

    hypeaintsht..jpg

    6798819848_63b03fb210_z.jpg

    6944935741_ecc50c7f03_z.jpg

    Crédit photos Dépanneur : hypeaintsht

     

    FYI >>>

    Dépanneur Fricotte @ L'Imprimerie

    16, rue Saint-Merri - Paris 4

  • THE QUICK BROWN FOX

     

    T O U T A C O M M E N C É

     

    comme ça >

     

     

    11.jpg

    06.jpg

     

    Vous voilà bien avancés. Un tas de bois, une espèce d'armoire contemporaine abandonnée au milieu d'un atelier remplis de toiles qui ne déplairaient pas à Spiderman... Mais que suis-je ?

     

    Je suis un produit de commande constitué de bois écologique certifié, j'ai été fabriqué de toutes pièces dans le Sauerland, en Allemagne , je suis le fruit de l'imagination de The Hansen Family, un label fondé par la designer Gesa Hansen, ancienne élève de la Bauhaus-University et ex-disciple de Jean Nouvel et H5, j'ai été dessiné et réalisé pour les besoins de la marque Kitsuné, j'ai traversé l'Atlantique en 2010 pour m'installer au coeur du grand magasin Barneys à New York, je suis... je suis... Un pop-up store !

     

    KITSUNE.jpg

     

     

     

    timthumb.jpg

     

    2.jpg

    timthumb1.jpg

    Crédit photos : The Hansen Family

     

    Incroyable et magnifique comme tout, non ?

     

    Je reviens très vite pour vous en dire un peu plus sur les concepteurs de cette incroyable mais vraie malle en bois...

     

  • ARTY SHOW

     

    T O U T A C O M M E N C É

     

    le 19 janvier 2012, au coeur de l'hiver, en prévision du prochain hiver, celui qui ne manquera pas de nous refroidir une fois l'été consommé sans modération. Bienvenue dans le monde de la mode, un monde où les saisons ont toujours un an d'avance, un monde où les hommes se plaignent de gagner moins que les femmes, un monde où les blagues sur les Belges sont passibles de blacklisting à vie, un monde où les rois de la sape se la donnent au Petit Palais, un monde où tout est permis, comme demander à des artistes néerlandais d'achever une fresque en direct pendant un défilé... C'est ce qu'on fait Gijs Frieling et Job Wouters (+ une bardée d'assistants) lors du dernier show Dries Van Noten, à Paris, capitale de la mode, du bon goût, du raffinement, de l'élégance et des mollets enflés. 

    Bon, c'est le moment où je balance des photos qui parleront mieux que je ne le ferai jamais. Show devant ! (jeu de mots également passible de blacklisting dans le monde merveilleux de la mode, la mode, la mode !)

    the sarto 4.jpg

    the sarto 2.jpg

    the sarto 3.jpg

    Crédit photos : The Sartorialist

    NOTEN_MCFF12_0032.jpg

    photo Gijs Frieling 2.jpg

     

    Cela n'aura sûrement pas échappé à vos yeux avertis : certains motifs de la fresque ont été reproduits sur les vêtements... De l'art de son fondre dans le paysage, quoi !

     

    photo Gijs Frieling 3.jpg

    Crédit photo : Gijs Frieling

     

    Et donc sinon, pour la petite histoire, Gijs Frieling est spécialisé dans les fresques hautes en couleurs. Job Wouters, lui, son truc c'est plus la calligraphie. CQFD.

     

     

    photo Job Wouters 2.png

    Crédit photo : Job Wouters

     

    Ensemble, ils ont récemment imaginé un livre intitulé "Vernacular Painting" (publié chez Valiz) auquel vous pouvez jeter un oeil là.

     

     

    photo Job Wouters.png

    Crédit photo : Job Wouters

     

    Last but not least, si vous avez un peu moins de deux minutes à tuer, vous pouvez jeter un oeil à la vidéo accélérée de l'avant-pendant-après défilé Dries Van Noten collection homme automne / hiver 2012 sur le site de l'éminent membre du Club des 6 d'Anvers >

    http://www.driesvannoten.be/videoPrepShowJan2012.php

     

  • LE COUP DU BAMBOU

    T O U T  A  C O M M E N C É

    à Shangai, tout a continué à Honk Kong, et tout se poursuit aujourd'hui à Paris. Maxime, Sébastien et Louis-Florent se sont rencontrés en Asie et se sont fait remarquer lors du dernier salon Maison et Objets avec leurs meubles en bambou chouettes comme tout fabriqués dans la province du Zhejiang, en Chine. Si vous passez par la rue du Pont aux choux, dans le 3e arrondissement, arrêtez vous au numéro 4. Vous pourriez trouvez chez Seng Tai la table, la chaise ou le buffet que vous cherchez en vain depuis plusieurs mois. Des lignes pures, des courbes charmantes, quelques touches de couleur, un matériau écolo, des prix raisonnables… Voilà qui méritait bien une note (et qui aurait mérité une note plus originale, mais mon cerveau est à l'image du ciel parisien ce matin : embrumé) TGI Friday, donc, et bonne découverte !

    media_7704.jpg

    media_7680.jpg

    media_7681.jpg

    media_7779.jpg

    media_7786.jpg

    media_7799.jpg

    Crédit photos : Seng Tai

  • HORS / SÉRIE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

     

    le 10 novembre, chez Centre Commercial, la boutique lancée par les créateurs de la marque Veja qui n'en finit plus de faire baver notre portefeuille. Je ne vous refais pas le topo sur ce lieu incontournable puisque tout est déjà .

    Depuis le 10 novembre, disais-je donc, Centre Commercial accueille une exposition baptisée Hors Série qui met à l'honneur 6 créateurs de mobilier contemporain qui, plus à dessein qu'à défaut d'avoir trouvé des éditeurs prêts à s'engager, fabriquent leurs pièces en édition limitée. Ils sont designers, ébénistes, artisans, collectionneurs et l'on peut d'ores et déjà saluer leur démarche qualitative (à mettre en opposition avec "abattage quantitatif").

    Hier, les portes de Centre Commercial étaient ouvertes à tous ceux qui souhaitaient rencontrer ces jeunes talents. J'y suis allé pour vous (et un peu beaucoup pour moi aussi..) et je vous ai rapporté quelques clichés (bon, un IPhone, ça vaut pas un Canon 450…)

    Honneur à la seule demoiselle de cœur de l'exposition, j'ai nommé Anouchka Potdevin, dont je vous avais déjà parlé l'an passé. Si, si, rappelez-vous...

     

    Après les vases muraux en porcelaine / Formica, voici les meubles (fidèles au concept "junk to funk" de la créatrice rennaise). Gros coup de cœur pour cette banquette née de l'union des piètements de deux chaises anciennes… 

     

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

    ... et pour le tissu Kvadrat rouge pétard qui met en valeur le blond naturel du bois de la chaise Dsàt.

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

     Crédit photo : Centre Commercial 

     

    Enorme coup de cœur également pour les appliques lumineuses de l'ébéniste Antoine Mazurier.

     

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

     

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

    Crédit photo : Antoine Mazurier

     

    Installé depuis peu dans la Creuse, cet artisan (j'ai bien dit - enfin, c'est lui qui le dit, et à juste titre - "artisan" et pas "designer) réalise du mobilier sur mesure et des luminaires qui font rimer rareté avec beauté. 

     

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

      Crédit photo : Centre Commercial

     

    Question du jour (débattue hier avec le très sympathique Antoine Mazurier) : vaut-il mieux claquer 1000 euros chez Ikea et s'offrir 25 babioles ou dépenser 1000 euros pour s'offrir une pièce unique ? (Est-il bien nécessaire que je développe… ? Oui ? Non ? Oui, non, je crois qu'on va plutôt enchaîner)

    Je tire également mon bonnet (je ne suis pas très "chapeau" comme garçon) à Charles Kalpakian pour son étagère murale Bistable dont les couleurs et les volumes ont mis mes yeux sens dessus dessous.

     

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

     

    Levez les yeux et laissez-vous surprendre par l'imposant et très beau Vortex de François Corbière

     

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

    Crédit photo : Centre Commercial

     

     Mention spéciale, aussi, à son étonnant Centipede... 

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

    Baissez les yeux et laissez-vous attendrir par les Dogs (porte-revues / luminaires) de Charles Kalpakian (bis)

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

    Ne manquez pas également l'étonnant buffet Backgammon de Gezo Marques  

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaise

    Crédit photo : Centre Commercial  

    Et enfin, laissez-vous embarquer par le projet .21 de Paillerfrères. (très "brochures touristiques" toutes ces formules... mais on est lundi et je dois me mettre d'urgence au boulot... !)

     

    designer, meubles, centre commercial, paris, expo, luminaire, chaiseCrédit photo : Centre Commercial

     

    J'ai fait tout bien, j'ai mis des liens partout, alors allez-y, allez voir les sites, portfolios & co de ces jeunes gens brillants et pleins d'avenir, et courez chez Centre Commercial au 2, rue de Marseille - Paris 10. L'expo dure jusqu'au 30 novembre !

     

    PS : les photos non créditées sont made HSH ...

  • FEEL GOUDE

    T O U T  A  C O M M E N C É

    pfff... allez savoir quand ! Une expo, ça se prépare de longs mois à l'avance. Voire de longues années. Une chose est sûre, l'expo Goudemalion, Jean-Paul Goude, Une rétrospective ouvrira ses portes au public le 11 novembre 2011 et sera visible aux Musée des Arts Décoratifs de Paris jusqu'au 18 mars 2012. Et on ira sans se faire prier parce que Goude, c'est beau comme du Memphis signé Sottsass...

    Robe de maternité d’inspiration constructiviste, en collaboration avec Antonio Lopez, New York, 1980.jpg

    Robe de maternité d’inspiration constructiviste,

    en collaboration avec Antonio Lopez, New York, 1980

    expo,photo,art,paris

    Bicentenaire de la Révolution française, Paris 14 juillet 1989 URSS Constructiviste soviétique.jpg

    Bicentenaire de la Révolution française,

    Paris 14 juillet 1989 : URSS : Constructiviste soviétique 

    lampe tahiti.jpg

    C'est beau comme du Serge Mouille...

    Azzedine et Farida, Paris, 1985.jpg

    Azzedine et Farida, Paris, 1985

     

    m1.jpg

     

    C'est beau comme un moodboard (Bodie And Fou ou autre)...

     

    Farida dans son propre rôle, Paris, 1992.jpgFarida dans son propre rôle, Paris, 1992

     

    6284172398_fba363a540.jpg

    Bref, c'est beau, c'est beau, c'est beau.

    Cry Now, laugh later, New York 1982.jpg

    Cry Now, Laugh Later, New York 1982

     

    Crédit photos titrées : Jean-Paul Goude

  • AH, LE PETIT LOFT BLANC...

     

    T.O.U.T. A C.O.M.M.E.N.C.É.

    dans les années 80 par la transformation d'une ancienne usine de câblage électrique en immeuble d'habitation. C'est là, dans le  18e arrondissement de Paris, que Julia Jeuvell et Tom Budding, deux passionnés d'art contemporain, ont choisi de poser leurs valises et leur collection de meubles vintage. A l'exception de la salle de bains qui se la joue "Grand bleu", tout est blanc, avec quelques touches de couleur apportées par le mobilier. Le truc en plus ? C'est évidemment l'ancienne passerelle à l'intérieur de laquelle le couple a installé sa chambre. De quoi faire de beaux rêves...

    20110706_paris-custom1-v2.jpg

     

    20110706_paris-custom2-v2.jpg

    20110706_paris-custom4-v2.jpg

    20110706_paris-custom8-v2.jpg

    20110706_paris-custom3-v2.jpg

    20110706_paris-custom6-v2.jpg 

    20110706_paris-custom5-v2.jpg

    20110706_paris-custom7-v2.jpg

    Crédit photos : Ed Alcock pour le NY Times

  • IN THE MOOD FOR...

    I N   T H E   M O O D   F O R...

    Les anagrammes de plans de villes, Armelle Caron

     

    net-ny.png

    New York

     

    net-lehavre.png

     

    Le Havre

     

    net-istanbul.png

    Istanbul

     

    net-berlin.png

    Berlin

     

    net-mpl.png

     Montpellier

     

    net-tamarac.png

    Tamarac

     

    net-paris.png

    Paris

    et la version "poster" de Paris qui habillera bientôt un de mes murs

    (ça a du bon de souffler ses bougies et d'avoir de chouettes amis !) >

     

    paris-or.jpg

     

    Crédit photos : Armelle Caron

  • NOUVEAU YORK IN PARIS

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    sur les chapeaux de roue. En l'espace de quelques mois, Merce Muse, jeune diva irano-américaine du cupcake est passée de l'ombre des soirées privées new-yorkaises à la lumière bourgeoise bohémienne du Haut-Marais.

    ceb66fcbb9bbf624895042312e05c991.jpg
    Crédit photo : Vahram Muratyan

    On était déjà in love with le Carreau du Temple et ses terrasses où il fait bon se prélasser les soirs d'été. Depuis que Merce and The Muse a ouvert au 1, rue Charles-François Dupuis, on est carrément crazy in love du quartier !

    Mais c'est qui Merce ?

     

    9e3eb31075a94ae9bdea0e26be4ad7ad.jpg

    Son nom est Muse. Merce Muse. Vous l'aurez compris, la muse de Merce (prononcer "merci", comme cette fameuse formule de politesse qui semble écorcher de plus en plus de gu***) n'est autre que Merce herself.

    Et c'est quoi Merci And The Muse ?

    Pour faire court, disons que c'est un coffee-shop qui titille aussi bien les pupilles et les papilles.

    Le logo est à croquer...

    e9a7e2ced38a27035ae2d46226ce3da5.jpg

    La déco est délicieuse...

    98dd4fe1638467402c89355e0537cc84.jpg
    f96a64eeb982b170642e29e24383feea.jpg

     

    353f5e293743611f59e06785928c4f01.jpg
    cd129341a1f474b9435f83c626e8d6b5.jpg
    5599014f603374da6d62cbaa56826cc7.jpg
    0ff21d3980fe613a19388380ab63703a.jpg

     

    35ff8eaeb18d3955822a8646b8c18657.jpg

    La carte est succulente...

     

    918ce85df0ecb32c6341e1faf40b7f06.jpg

    L'ambiance est savoureuse...

     

    2290b69e018c251e11a2640e9656f711.jpg

     

    73e77902c51e11b7a93695271f5674cf.jpg

    J'ai beau être un inconditionnel des troquets made in France, je dois reconnaître que cette mini-cantine à l'américaine est une vraie bouffée d'air fresh !

  • UTILITAIRE DU TEMPS

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    en 1926. Les années sont folles et Hema ouvre alors son premier magasin à Amsterdam.

     

    af4d7b9992decc5f430737de0036a017.jpg

    L'idée : améliorer le quotidien de chacun avec une gamme de produits simples mais de qualité à 10, 25 ou 50 centimes. 84 ans plus tard, on prend les mêmes - ou presque - et on recommence... à Paris, dans le quartier des Halles. Inutile de préciser qu'il vaut mieux éviter le samedi pour se glisser dans les rayons Beauté, Manger, Cuisiner, Dormir, Bureau, Bain, Enfant et Bébé... Mais à l'occasion, je vous invite à pousser la porte (ou plus exactement à vous présenter devant le détecteur qui vous ouvrira automatiquement les portes - si, si, soyons précis). Pourquoi ?

    1) parce qu'on a toujours besoin de basiques pour la maison (demandez à Sharon)

    2) parce qu'on n'a pas tous une voiture pour faire une virée à deux, tous les deux sur les chemins qui mènent à Rome et chez Ikea

    3) parce que les petits prix sont nos amis (et qu'il faut les aimer aussi...)

    4) et enfin, parce que c'est le genre de magasin qui réserve toujours une ou deux bonnes surprises  (et à part le Schtroumpf grogon, on aime tous ça, non ?)

    f3bd7a41a9e4708fcf4051f00496d184.jpg
    b3ab7b61a894aa488f1c7625461177be.jpg
    05e7fbeab4666f252f32bf8d7f8d8f3b.jpg

    Puisque vous avez été sages (ou pas, mais on s'en fiche) je vous offre quelques images. Toute la subtilité de la phrase précédente réside dans l'adjectif indéfini "quelques"... J'ai trouvé peu de photos sur le site et sur la Toile. Pour compenser, j'ai donc photographié des articles (photo de photo = photo²) dans le petit catalogue que la gentille (il faut le souligner) hôtesse a glissé dans mon sac.

    2cf0007e3ddbe0c39f27e50e6eface42.jpg
    VERRE A VIN / 1,75 €
    (= bonne surprise pour mettre
    de l'eau dans son verre à vin tous les jours) c5b55da3ca930b19a575ac3d3871d622.jpg
    RAISINS SECS 220 G / 1,75 €
    (= bonne surprise "Vous parlez Danois, Simon ?)
    8dafeeea92c2b5c06f8513faf05c1c75.jpg
    LAPIN EN PELUCHE / 6 € 
    73ef48514525824deefda26a9746dd6f.jpg
    TABLIER / 7€
    (= bonne surprise pour les fans de cuisine et de Buren)
    0f449a02f65de004b947e52b04ad7d66.jpg
    BOUGIES 12 UNITES / 4€
    c1ae6192bf6bd460f5aaa16a8dab2b4e.jpg
    LOT DE 2 TORCHONS ET 2 ESSUIE-MAINS / 5€
    2152af2f4a1b60b4402fa61465b24429.jpg
    BODY / 4€
    (= bonne surprise pour les BB qui n'ont pas le permis)
    HEMA
    118, rue de Rambuteau - 75001 Paris
    ou
    Centre commercial Euralille, 59000 Lille
  • CENTRE COMMERCIAL

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un cadeau de Noël provenant d'une boutique dont j'ignorais l'existence. Pardon, d'un concept-store (vivons avec notre temps) dont j'ignorais l'existence.

     

    7a98944b70caf11863e03508214446cf.jpg

    Sébastien Kopp et François-Ghislain Morillion, les géniaux fondateurs de Veja, la marque de baskets équitables qui n'en finit plus de nous en mettre plein les yeux et les pieds, viennent d'ouvrir une boutique à Paris, très fidèle à "l'esprit Canal" (non, pas comme "Canal + la chaîne ciné-cinéma tchi tcha" ou Canal Street, le paradis new-yorkais de la contrefaçon, mais comme Canal Saint-Martin, ce haut-lieu de la hype dont tout le monde se plaint qu'il est trop hype mais où tout le monde se précipite parce qu'il est trop hype)

     

    dbd187333f7e8672413c9de1937bf966.jpg
    9b45f7629325acfd9ef744d0ea49f3eb.png

    Centre Commercial, comme son nom ne l'indique pas, est donc un espace de 150 m² dévolu à la vente et à la création. Actuellement, on peut y admirer les sculptures lumineuses de l'artiste brésilien Kleber Matheus, mais le lieu est amené à évoluer en fonction des coups de coeur artistiques des propriétaires.

     

    0f5d1f171153c882eef55bfe89a0bf19.jpg
    67bf2c2b47d0a2a8d39a4c8cda8a7333.jpg

    Dans ce cocon brut aux murs soigneusement décrépis et au plancher en bois recyclé, on trouve également un assortiment d'objets et de mobilier chiné, des livres (uniquement ceux que les maîtres des lieux ont envie de partager), des baskets (Veja, bien sûr) et des vêtements fabriqués en France, au Royaume-Uni ou au Danemark (Gloverall, Saint James, Leaf, Floro, Bodkin Brooklyn, A Peace Treaty, Bérangère Claire, Knowledge, Cotton Apparel...)

    c59d2972311f61e88321eb4ac654715b.jpg
    fe91c45a466ed1a0556759397c063464.jpg
    f27329dec644fe33151e2fae83934344.jpg
    6ea0fcfbceab0408d850397574fb5def.jpg
    df9a49847a5e0d287b4ba42658d6ef8f.jpg
    146d64436cb37dbf319ac769045c81c2.jpg

    Que du bon, du beau et du bio ! Ca sent la boutique qui ne va pas désemplir de tout l'hiver... mais avouez que c'est mieux qu'un vrai centre commercial, non ?

    PS : Et vous voulez un petit secret ? Vous voulez savoir d'où vient le superbe logo de Centre Commercial ? Il faut prendre un peu de hauteur et se concentrer sur les entrelacs des rues du quartier...

    e27d450cf0ffe4d9804eccdbf5107fae.jpg
    Centre Commercial
    2, rue de Marseille - 75 010 Paris
    Ouvert du mardi au samedi de 11h à 20h
    et le dimanche de 14h à 18h
  • TOUT DOUX, TOUT DOUX...

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    comme dans une chanson d'Elsa, celle avec le grand pull qui la protège les jours de neige. J'imagine que dans moins d'une heure, nous aurons droit à une avalanche (cymbale !) d'images de Paris sous les flocons sur à peu près toutes les chaînes, mais j'ai décidé d'en remettre quand même une petite couche (re-cymbale ! > au 3e coup de cymbale avant minuit, je me transforme en J.P. Pernaud), parce que j'ai passé la journée à faire des emplettes dans des boutiques irrésistibles (en fait, le Père Noël, c'est pas des cadeaux qu'il faut lui demander, c'est une carte de crédit) et que finalement... (vas-y, Mister DJ, envoie André Rieu à fond !) je n'ai rien trouvé d'aussi beau dans les rayons que cette neige qui, dehors, fouettait les visages des passants. Ben ouais, la neige, c'est chouette, c'est gratos, et m'est avis qu'il vaut mieux recevoir une boule de neige en pleine tête qu'un cadeau de Noël tout pourri.

    Sur ce, voici quelques instantanés glanés dans mon quartier... avant que mon index ne menace de tomber !

    87ddd3b4ea6c397b04c4f1e41e43b4b4.jpg
    a19efadd5501e5c35e5d1a9cd0148efd.jpg
    78da6b64c6c70665ad2f9d40e311f977.jpg
    b3ef4154ec38020f73ae5620128a41c3.jpg
    5a792f50b202e7b1ba41b19a454b40a4.jpg
    0a6251fe940f1007b445fd3734d5f0ba.jpg
    fe7083e6e882eb6fb829b041d04a4750.jpg
    fdcb2f6ad4751307a2f81df259a629c7.jpg
    7b640371f3c97eb679bbcc2b999b9b56.jpg
    c1c486a83ce3a1ebeb906bd4eb46a905.jpg
    5cd80ecb5dc3ece8c4f23463cb3dc394.jpg
    Crédit photos : Homme Sweet Home

    PS : Oui, je vis dans le même quartier que Bob l'Eponge, mais chut...

  • UN CONTE DE DEUX VILLES

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un article (qu'un ami a pris le soin de découper pour moi) sur un blog aussi croustillant qu'un croissant et aussi crispy qu'une French fry : parisvsnyc.blogspot.com. La couleur est annoncée d'entrée de jeu : Paris versus New York. La French Touch contre le Rêve américain. La Ville Lumière against The Big Apple !

    602e29dc9e799ec3c426fac030467f8d.jpg

    Vahram Muratyan est directeur artistique, il est également cofondateur du studio de graphisme Viiz, il est amoureux de Paris et de New York et son grand jeu, c'est de comparer les deux villes à travers des illustrations qui, à moi, me font un bien fou. Fasten your seatbelt et attention les yeux !

    ac3c48894570162cad23e21b2a5e4bf3.jpg
    24b962b07f425e63aefa7dcd90a0afba.jpg
    2b3f39c129a370544165b723647a5522.jpg
    20b1ac9e9f377c7b446e3932830ad617.jpg
    d5c8a8368cf849040aa6eaabf60cd058.jpg

    Je ne résiste pas à l'envie de vous en montrer une petite dernière (ne serait-ce que parce qu'elle me rappelle tellement ma fin de soirée samedi dimanche matin...)

    Je vous laisse découvrir la suite sur son blog, et sachez que 3 illustrations sont disponibles à la vente au prix sympa de 42 dollars.

    25728ddc940bfff56bbe1f79176d504b.jpg
    Crédit photos : Vahram Muratyan pour parisvsnyc.blogspot.com

     

  • MOBI BOOM

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une nouvelle expo au Musée des Arts Décoratifs, à Paris.

    54d720d801bc17f4059923f31044d7a8.jpg

    Mobi Boom, comme son nom l'indique, rend hommage au mobilier créé durant "Les Trente Glorieuses". Exit les gros buffets de mamie en bois massif et les commodes incommodes de l'avant-guerre... et bonjour Formica, plastique, créateurs affranchis et meubles multifonctionnels ! Les grands noms de cette époque, on les connaît : Paulin, Perriand, Le Corbusier, Prouvé, Motte, Guariche, Gascoin, Tallon, Roche Bobois (merci pour l'affiche !), Prisunic, Roset... Bref, je ne vais pas vous faire un exposé. Mais je vous recommande vivement l'expo, et si vous avez 380 euros en poche (si ma mémoire est bonne...) je vous recommande encore plus vivement (Qui se dévoue pour réaliser mon rêve par procuration ?) ce pouf imaginé par Pierre Charpin exprès pour l'expo et vendu EXCLUSIVEMENT au 107, Rivoli, la boutique incontournable du musée des Arts Déso.

    10b71096115cb2bbc4620e9e684595fc.jpg
    f3cdea410b659ed7f2e704124d24efcf.jpg
    7a28efce9b1713177f05d0be8f15ca28.jpg

    J'adore son petit côté selle de cheval, le tissu tweedé hyper doux au toucher (touché et approuvé par mes doigts), les couleurs pop (admirées et approuvées par mes yeux) son élégance rétro, sa taille (mesurée et approuvée par le compas dans mon oeil) : c'est un vrai siège d'appoint, confortable (testé et approuvé par mon séant) et beau... Comme la plupart des meubles présentés dans le cadre de l'expo en fait !

    PS : Désolé pour la qualité des photos réalisées avec mon téléphone depuis le trottoir (interdiction de photographier à l'intérieur oblige...)

  • WANTED

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un concept : faire passer des images. Parce que nous sommes encore trop nombreux à croire que "l'art, c'est que pour les riches" et que de fait, nous hésitons à pousser les portes des galeries, une équipe de jeunes passionnés a eu l'idée de créer une "web-galerie" dédiée à l'art photographique. Depuis son salon, chacun peut ainsi contempler à loisir les oeuvres proposées et éventuellement passer commande @ www.wantedparis.com

    Les oeuvres sont classées par catégories : Masters / Fine Arts / Young Arts et Tirages d'époque. La sélection est pointue (j'insiste là-dessus, car la démarche de Wanted n'a rien à voir avec celle de Yellokorner...), variée... et on peut se faire plaisir pour moins de 100 euros ! Par quel miracle une galerie réussit-elle à proposer des prix aussi attractifs ? En limitant les séries à 30, 50 ou 70 exemplaires au lieu de 10. Certains crient à l'hérésie... Moi, je trouve l'idée géniale.

    La grande photo qui trône qui trône au-dessus de ma cheminée provient justement de la Galerie Wanted Paris (la vraie, par opposition à la virtuelle, située dans le quartier du Marais), et elle est signée Thomas Brodin.

    dcdd523a251c298a0f6c3efd873ce776.jpg
    Crue du Danube, Göd, Hongrie 2004
    Thomas Brodin

    Cette photo de Cédric Delsaux, elle, attend d'être accrochée au-dessus de mon lit :

    f844ed69acaa1b43279d07e6a163da02.jpg
    La Vitrine des Choses : le Nord 2, 2003
    Cédric Delsaux

    Et voici some of my favorite pics...

     

    63655ef4be88402f40a9adb7c1c6685a.jpg
    Walk With Me Until The End, 2007
    Oladios
    211a57fde58ef0ebfc2b0bada3e90f7e.jpg
    The Big Shopping Bag, Great River rd., Louisiana 1988
    Aernout Overbeeke
    3756a1570a78f7ce14796d1ce6c5e66f.jpg
    Untitled II
    Thomas Krappitz
    28cadd65982ffb67f97b3d119b531613.jpg
    Central Park 1, 1999
    Patrick Messina
    68a2195ad9b42aacb496b4310a981cf2.jpg
    Lucinda
    Florence Tétier & Johann Besse
    Crédit photos : Galerie Wanted Paris
    Galerie Wanted Paris
    22, rue du roi de Sicile - 75044 Paris
  • HÔTEL DE STYLE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    commencer ! Pour la première fois en France, une grande exposition sera prochainement consacrée à l'immense Andrée Putman. 

    8a6da8a05f743ddba1161af148a4911b.jpg

    L'oeuvre de celle que l'on surnomme "l'ambassadrice du style à la française" sera présentée du 10 novembre 2010 au 26 février 2011 à l'Hôtel de Ville de Paris... Réédition de mobilier, reconstitutions de lieux... Eric Troncy, le commissaire de l'exposition nous promet d'ores et déjà une scénographie originale.

    On pourra visiter le bureau de Jack Lang au Ministère de la Culture, l'intérieur du Concorde...

    56b0f7f00f1d6a1640beb49719aff76a.jpg

    La salle de bains de l'hôtel Morgans...

    1cf9dcde2cce455f4ba068c226298237.jpg

    Faute de laisser courir ses doigts sur le piano Voie Lactée...

    fa7b472fca7a5439f43f83e548ebf849.jpg

    On pourra laisser courir son imagination...

    3ca0ca6b577608ad74f57c6ee661bb68.jpg3b3f296d37bffc1f49ce5c72ee7412fc.jpg

     

    Inutile de préciser que j'ai hâte !

  • COSMÉTIQUE DE L'AMI

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    à l'aéroport d'Athènes par un message qui a le don de me donner des boutons : VOL RETARDÉ. 8 heures. C'est long. (Bon, c'est toujours mieux que 24 heures dans un terminal miteux à JFK où les seules "distractions" sont une boutique Discovery et un Starbeurk...) 8 heures, ça vous laisse le temps de vider la moitié d'une cartouche, de finir le pavé que vous n'avez pas eu le temps d'achever à la plage, de parler à des tas de gens (+ ou - barrés), de comparer la propreté des différentes commodités, d'avaler une dernière salade grecque qui, il ne faut pas se leurrer, n'aura jamais la saveur de celle que vous avez dégusté la veille dans les Cyclades... et de faire toutes les boutiques (y compris celle de souvenirs et autres horreurs). Il y a deux ans, c'est ainsi que j'ai découvert Korres, une marque de cosmétiques qui est un peu à la Grèce ce que Body Shop et L'Occitane sont au Royaume-Uni et à la France. Pourquoi je vous parle de ça sur un blog consacré à la déco ? Parce que Korres, c'est pas seulement des super produits: c'est des super produits avec des super étiquettes jolies comme tout. Et ça, moi, j'aime. Le flacon et l'ivresse, je prends tout !

    Il y a une semaine, des amis qui rentraient de Grèce m'ont offert ça :

    35dfbbc8f0f48ef556bdcac30d44ff42.jpg
    1dd4615f6b3584c063b3091c7dba3652.jpg
    3ed6b893ee7dccea8cf8e590b1a352ad.jpg

    C'est quand même mieux qu'un mini-Parthénon en résine made in China, non ?

    La bonne nouvelle, c'est que Korres a récemment ouvert deux boutiques à Paris (54, rue des Écoles et 91, rue de la Verrerie - à côté de Luka Luna...) et qu'on peut aussi commander en ligne @ http://www.korres.fr

  • DU FIL À RETORDRE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par l'ouverture d'un mystérieux atelier dans un troquet désaffecté près de mon ancien logement. Je n'ai jamais osé poussé la porte, mais j'ai toujours été intrigué par les sublimes sculptures en fil de fer que j'apercevais furtivement chaque fois que je longeais les grandes baies vitrées donnant sur la rue... Et puis il y a quelques jours, en fouillant sur la toile, et notamment sur le site du concept-store Arty Dandy, j'ai découvert les sculptures de Julie Gauthron. A ce jour, votre humble Hercule Sweet Poirot ignore toujours si Julie Gauthron et la mystérieuse artiste du passage G. sont une seule et même personne. Néanmoins, une chose est sûre : Julie Gauthron manie le fil de fer avec une audacieuse dextérité...

    66c6af5fa15a3f28bd5035a8f70cf8a7.jpg
    0e194f4caac2ebde9b0884a5e028459e.jpg
    758bf36e1257cd7a0b7fe6c68c043d33.jpg
    db475c36f23ba7cdb5a96739dfa38e3c.jpg
     
    0095ee6704443b4d70fbe64de9fb5bc8.jpg
    164dfa27f40995d9055599e3ebea6e22.jpg

    Les oeuvres de Julie Gauthron sont d'immenses paradoxes qui oscillent subtilement entre simplicité du croquis et complexité du savoir-faire, légèreté des silhouettes et poids des corps, fragilité des personnages et force d'expression, rigidité du matériau et souplesse des membres... Du grand art !

  • SWEET DREAMS

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un rêve d'enfant... J'aurais aimé être architecte, photographe... ou pâtissier. Tout est possible dans la tête d'un enfant de 8 ans (c'est après que ça se gâte ;) Aujourd'hui, si on me reposait la question "Tu veux faire quoi quand tu seras plus grand ?", je répondrais "Pâtissier, comme Sadaharu Aoki, car ce chef né au Japon et installé en France depuis 1991 est un peu mon idole.

     

    2fabe38b84890c362e1214c52a3e13c2.jpg

    Les gourmandises qu'il crée sont aussi belles à regarder qu'à déguster, et... et... C'est dur de parler de beauté et de plaisir avec des mots ! Ça se ressent ces choses-là ! Voici donc un échantillon des créations de Mister A.

    2f5dae8c73ac5903e0041b3ccb3df291.jpg
    429c960c32127f22bf6618b04a29dbed.jpg
    2a22c1f093b5c0a9e4e3bc4a3fdd2320.jpg
    691810eea184c00ecf1fe33864e10806.jpg
    465ef04c1cb28d7c6b78b70506beb4d5.jpg

     

    Le Duomo jaune... il est tellement canon que j'aurais envie de le mettre sous cloche en déco dans mon salon. C'est possible ça ? Va falloir planquer les fourchettes à dessert alors... 

    Si vous résidez ou passez par Paris, faites un crochet par l'une de ses boutiques :

    - 35, rue de Vaugirard - 75006 Paris

    - 56, bd de Port Royal - 75005 Paris

    - Galeries Lafayette Gourmet - 40, bd Haussmann - 75009 Paris

  • TOURNÉE GÉNÉRALE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une invitation à prendre le petit-déjeuner "tu sais, dans ce lieu génial à côté du Jemmapes, le long du Canal Saint-Martin !" Connais pas. "Sérieux ? Ben raison de plus pour venir alors !"

    C'est ainsi que j'ai découvert Le Comptoir Général, un lieu qui fait la part belle à la récup et qui accueille tout au long de l'année des tas de manifestations en faveur du développement durable et du progrès social, dont le très couru Broc Dej' (qui reprendra du service tous les dimanches de 11h à 17h à partir du 18 juillet).

    b136b25ae20078933564ad208371ea7f.jpg

    De loin, le Broc Dej', ça ressemble un peu à un cocktail de la Fashion Week... Mais ne vous laissez pas décourager par tous les modeux en mal de caféine qui, contrairement à vous et à Camélia J., ont tous passé la soirée de la veille au Baron... Non, non, non, non. Fendez la foule en relevant le menton - faites juste attention à ne pas vous prendre les pieds dans le vieux tapis rouge élimé, car on a déjà vu des stars du dimanche se faire allumer par la critique pour moins que ça - et laissez-vous emporter par la foule à l'intérieur de ce joyeux bordel.

    a940d47d7e86a6051bba56e70443953b.jpg 

    Crédit Photo : Le Comptoir Général

     

    On se bouscule du côté du vide-grenier...

    156a8e9d2e6e80afcca7d00b5169d609.jpg
    Crédit photo : Sinny & Ooko

    On s'extasie devant les cabinets de curiosité... 

    509b699635fe254eb94e946857aa99c0.jpg

    On avale "tranquillement" son petit-déjeuner...

    64ac0e8cc6ec6bf639aa257ee3235c2d.jpg
    Crédit photo : Sinny & Ooko

    On fait semblant de ne pas avoir remarqué Joey, on prend l'air dans la petite cour plantée, on profite du décor délicieusement désuet...

     

    78a3d5c4922a47724766c4e6f127b21a.jpg

    On regrette que les enfants soient obligés de crier pour communiquer, on prend le temps de lire l'historique des WC., on écoute d'une oreille distraite des chanteurs à la voix éraillée...

    ce1961064871d9f7ff8155f0821e9848.jpg
    Crédit photo : Sinny & Ooko

    Bref, c'est dimanche, on prend le temps de respirer et on se dit que demain, ça fera des trucs à raconter...

  • 10 SUR 10

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un refus. "Invendable, trop avant-gardiste, échec assuré. Non merci, bisou, au revoir." Voilà comment, il y a 40 ans, 10 jeunes artistes et designers se sont fait rembarrer par les géants suédois de l'industrie du textile... et comment 40 ans plus tard, 10 Swedish Designers célèbrent le succès de leur label.

     

    62d5b08582972fdb9252145e5112d1de.jpg

     

    10 Swedish Designers, c'est + de 30 collections et + de 600 tissus et papiers peints riches en couleurs et en motifs. L'une de leur spécialité, c'est la toile cirée, mais pas la version "Faisans sur gros carreaux marrons" qui habille la table de mamie, non... Les 10 stars du design suédois sont + branchées sacs, trousses, accessoires textiles pour la cuisine... De Stockholm, je me suis ramené cette petite trousse :

    71138472ff2ad9d49403b1a0e0c3107b.jpg
    Photos : HommeSweetHome
    Tous droits réservés

    Et voici un aperçu de la dernière collection :

    ea41ddad2c3d22a782d4bfc4c6e86b06.jpg
    da9bb1337be254bf2a6f1c496061df8d.jpg
    a29b5c917a79c8992e5f356aebb09ddf.jpg
    ac8438065c02d97adbe11c5f49023502.jpg
    2b5d15653a7d9839fe8353a2179b4dd4.jpg
    Photos : 10 Swedish Designers
    Tous droits réservés

    A Paris, certaines créations de 10 Swedish Designers sont distribuées chez Bookbinders Design (rue du Bac et rue Vieille du Temple), une enseigne suédoise elle aussi, qui propose des articles de papeterie (albums, carnets, correspondance, boîtes de rangement & co) à tomber par terre.

    5b75684a327dfcde0c5fcf6efe74282b.jpg

    9353f5de1743ffe5cde4d0d12b75cd6d.jpg
    8c894e8976730821d10881c18e4523b1.jpg
    Photos : Bookbinders Design
    Tous droits réservés

    Vous ne parlez toujours pas suédois, Simon ?

     

    PS : à Stockholm, la boutique se situe au 25 Götgatan - à côté des bureaux de Millenium...

  • L'OISEAU A FAIT SON NID

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une branche sur laquelle s'est posé un drôle d'oiseau... Bird On The Wire est une de ces boutiques "kawaii" regorgeant de trouvailles multiples qui, depuis quelques mois, semblent pousser comme des champignons en marge des grandes artères commerçantes de la capitale. A l'instar de Pop Market (cf. note "Top Of The Pop" / rubrique "Belle Adresse"), la devanture et l'enseigne de BOTW sont roses.

    de431d7bb355fa70bbc833ab8604a8c3.jpg

    Et à l'intérieur, la sélection est hétéroclite à souhait : bijoux, papeterie, accessoires inutiles mais drôles, gadgets "made in Japan", objets pour la maison... Je dois avouer que je suis toujours ressorti les mains vides, car si cet univers coloré et décalé m'amuse, il me correspond finalement assez peu. Mais je ne peux pas m'empêcher de jeter un oeil de temps en temps, car au milieu des babioles, il y a toujours de belles trouvailles. Par exemple :

    8c749967bd18d26beefb0d003941ec43.jpg
    Papier peint Blue Penguins, Sarah Isaksson
    a9a68399195bb4fb05617f42c0cec162.jpg
    Egouttoir Dish Bunny, Chris Koen pour Invotis
    2604032420e06faf03e965a34c4918c1.jpg
    Suspension Dillo, Orangewonder
    80ca2ada47addabdcd7e0761fed1116a.jpg
    Couverts à salade Branches
    d3d6d95291d5c3e36c9cc3c3167e6006.jpg
    Salière et poivrière, Paperdollwoodshop
    c7bbc0fd499414fc06defdeb734aa791.jpg
    Mobile Retro Owl, Petit Collage
    d7ff72326f876d2b13d906a72769793a.jpg
    Clips Wire Blooms (spéciale "cassededi" au Loir ;)
    Photos : Bird On The Wire

    Conclusion : une bonne adresse pour trouver des cadeaux différents. Pour les autres... et un peu pour soi !

     

    Bird On The Wire - 2, rue de Lesdiguière - 75004 Paris - Métro : Bastille

  • BRUSHING DE PRINTEMPS

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    au Jardin des Tuileries où, entre deux éternuements (pollen oblige), j'ai enfin obtenu la réponse à une question que je me posais depuis longtemps : Mais comment ils font pour faire des arbres tout ronds ? A....tchoum ! Réponse en image.

    49c8a6ce391eee914396277f3463bf32.jpg

     C'est bête comme chou, je vous l'accorde... et après coup, ça paraît évident, n'est-ce pas mon cher Watson ?

  • HAIR DU TEMPS

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    comme dans la chanson... "Ma mère m'a dit Antoine, va t'faire couper les cheveux"... Non, plus sérieusement, ma récente trouvaille (cf. note "Le barbier de Bastille") m'a donné envie de vous faire découvrir un lieu que j'affectionne particulièrement pour sa déco soignée et originale : le salon de coiffure Hair du Temps, situé rue Faidherbe, à Paris.

    1fb17b6beb96ea0a934239346811761a.jpg
    fa7342df7d820f16ef8f0fecc25af0df.jpg

    Les vieilles enseignes, les grands miroirs, les fauteuils de barbier en simili rouge, les paravents en bois, les meubles en bois et métal, les appliques... tous ces objets proposés et agencés par la fée Carouche, "l'interprète d'objets" installée dans la rue adjacente, donnent au lieu un petit parfum d'antan doux comme un après-shampoing.

    73ec081d1b981bed1a14278f8c734856.jpg
    d00e71213ed567b848b81ea42b8a656e.jpeg

    Je l'avoue, au départ, j'ai choisi ce salon uniquement pour sa déco ! Ras le bol des grands espaces blancs aseptisés aussi élégants qu'un rond-point en zone industrialisée, et vive les lieux vivants qui mettent en joie les clients et titillent les pupilles !

     

    PS : et il faut le préciser, Carouche et le personnel du salon sont des gens sympas comme tout, alors si vous passez dans le quartiez, n'hésitez pas à leur rendre visite !

    Carouche, interprète d'objets - 18, rue Jean Macé - Paris 11

    L'Hair du temps - 32, rue Faidherbe - Paris 11

     

    Re-PS : cette semaine, je quitte mon "Homme Sweet Home" pour aller jouer les Marcelo à Roma... alora, ciao tutti !

  • TOP OF THE POP

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par une balade le long du Canal Saint-Martin un dimanche après-midi (alternative moderne au "rôti dominical chez belle-maman" pour les trentenaires parisiens). C'est comme ça que j'ai découvert Pop Market, une boutique joyeuse (autoproclamée 'It Store'...) où l'on trouve des tas de trucs et de petits riens, parfaitement inutiles pour la plupart, mais agréablement addictifs. C'est très girly, mais c'est l'endroit idéal pour dénicher des petits cadeaux pas comme les autres à des prix plutôt abordables. Voici mes coups de coeur :

     

    1938e23912a73228a67c28329daba9eb.jpg
    Elizabeth Soule, Photographie montée sur bois, 15x15, 69 €
    c85b2aec0914dec9af5f54f299985708.jpg
    Chaise Acapulco, 149 €
    026386e276476f0d86d6ff58fddc1e83.jpg
    Lot de 2 éponges John Wayne (ou Marilyn), 8 €
    1602528ce73e38f52e43b99d7f2e8825.jpg
    Noodle Cup en céramique, 14 €
    39a05a27b2673fbfef7f8acede5eea59.jpg
    Tampons encreurs Eames, 24 €
    Et, last but not least !
    98c4b93653204ccf15d3522e1c982c56.jpg
    Livre à illustrer, 6 €
    Celui qui figure sur la photo ci-dessus est mon exemplaire personnel. L'histoire a été écrite pour vous, il ne reste plus qu'à l'agrémenter de jolis - ou pas - dessins. Je trouve l'idée géniale ! Dans la même collection, on a aussi : La fée en colère, Les oreilles de mon grand-père et Que font les extraterrestres quand ils sont en vacances ?
    Allez y faire un tour ! Pop Market - 50, rue Bichat - Paris 10 / http://popmarket.free.fr/