pologne

  • TO JEST ŁADNY MIESZKANIE

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    à Varsovie. C'est dans la capitale polonaise que Katarzyna Baumiller et Agnieszka Kossowska ont étudié et se sont rencontrées, et c'est dans cette même ville qu'elles ont installé leur cabinet d'architecture dans les années 2000. Pourquoi je vous parle d'elles ? Parce que la Pologne est rarement mise à l'honneur alors qu'il s'y passe plein de choses ! Bon... peut-être moins qu'à Paris, Milan ou New-York... mais personnellement, j'y suis très attaché dans la mesure où elle m'a donné un patronyme qui donne pas mal de fil à retordre aux opérateurs téléphoniques qui me sollicitent régulièrement. (Au passage, vous noterez la blagounette avec le fil et les opérateurs...) Bref. Tout ça pour dire qu'en parcourant la liste des réalisations de ces deux brillantes architectes, je suis tombé sur les photos d'un petit appartement qu'elles avaient entièrement réhabilité et que j'ai eu un gros coup de coeur. Si vous voulez bien vous donner la peine de d'actionner la molette de votre souris (Votre souris n'a pas de molette ? Vous devriez en changer !) vers le bas, je vais vous montrer.

    64c39f8fddcc304ca4167584e03f602a.jpg

    Bon, ben voilà pour la vue d'ensemble de la pièce à vivre. Ce que j'aime par-dessus tout, c'est la séparation ajourée qui a été crée entre la porte d'entrée et le coin table. C'est exactement ce que j'aimerais faire chez moi pour laisser la lumière de la cuisine entrer dans le couloir, et raccourcir celui-ci.

    eecb740532ada0536c1c4aa73a27115c.jpg

    Lignées épurées, ambiance légèrement rétro, de la lumière, des miroirs qui agrandissent l'espace, une cuisine qui se projette dans la pièce à vivre, une bibliothèque suspendue... tout y est !

    1e339df5442558969b12d7657f82499d.jpg

    Des placards qui montent jusqu'au plafond (mon rêve - j'ai des rêves assez modestes, non ?), pas de poignées sur les portes, du noir, du blanc, un grand plan de travail, une perspective... une fois encore : tout y est !

    4c2c6febd32473c8d112d72721d62a16.jpg

    Un immense placard recouvert de miroirs qui agrandissent l'espace et offrent de nouveaux points de vue...

    cfff15b7f51a8eca8724e7946e89ade2.jpg

    Bon... je préfère mon canapé Habitat, mais sinon, rien à redire !

    3cee83b9627658e3610471f8dd0e0226.jpg

    Une chambre fonctionnelle, lumineuse... J'aime les placards hauts qui créent une sorte de baldaquin et la console constituée de plusieurs tiroirs alignés. C'est un poil trop blanc peut-être... mais sinon, c'est carré, c'est propre, c'est comme j'aime !

     

    e392f70d1f39680caf998472eedf45bc.jpg

    On termine avec la salle de bains, toute de petits carreaux gris vêtue. Une fois encore, c'est carré, c'est propre, c'est comme j'aime. Il ne manque plus que quelques produits Aesop, un caillebotis et d'épaisses serviettes blanches, et j'emménage !

    Ainsi s'achève cette visite. J'espère qu'elle vous a plu et donné autant d'idées qu'à moi !

    Crédit photos : Rafał Lipski pour Baumiller Kossowska

  • TIENS, VOILA DU "BUDYNEK"

     

    T O U T  A  C O M M E N C É

    par un concours invitant des architectes polonais à imaginer un pavillon pour l'exposition universelle de Shanghai (qui a ouvert ses portes il y a un peu plus d'un mois). Un grand bravo à Natalia Paszkowska, Wojciech Kakowski et Marcin Mostafa qui ont décroché la palme avec leur projet baptisé "Les gens créent des villes".

     

    83b5d62b5fa93d2c6e6be368f2217ffe.jpg
    ffb3fb925a54ae8a8571bfc073797f51.jpg

    Leur pavillon de 3 000m² fait la part belle au bois, dedans comme dehors, et s'inscrit dans une logique de développement durable, puisqu'il est pliable et peut être facilement déplacé. A l'issue de l'exposition, il ne sera donc pas détruit, mais réimplanté dans une ville de Pologne où il sera vraisemblablement reconverti en centre culturel.

    20baa601bceea26abc833028770c2a34.jpg

     

    801e2ed4ed084dcf1a7b53f20e3e7b95.jpg

    Enfin, leur pavillon est beau avec sa façade ajourée au laser qui rappelle les découpes polonaises traditionnelles sur papier et qui, je l'imagine, doit filtrer la lumière de manière très poétique.

     

    3c53d91727bd4c02a0ae6f04fb0adb75.jpg

    Ce pavillon n'entrera sûrement pas dans la légende comme la Tour Eiffel, mais il est un bel exemple du bouillon de créativité qui anime la Pologne. Je dis ça comme ça, mais il serait peut-être temps qu'on aménage des bretelles sur l'autouroute européenne du design "Londres - Paris - Milan"...